Fusée réutilisable : Blue Origin prend la tête face à SpaceX

Par
Le 24 novembre 2015
 0
Blue Origin, l'entreprise acquise par le patron d'Amazon Jeff Bezos, vient de faire un grand pas vers la fusée réutilisable. Elle grille la politesse à SpaceX, détenue par Elon Musk, qui cherche à faire de même depuis des années sans succès, mais avec des difficultés supplémentaires.

La fusée réutilisable vient de faire un pas en avant : Blue Origin, entreprise d'aérospatiale détenue par Jeff Bezos, vient de présenter une vidéo mettant en scène le retour en douceur d'un lanceur sur Terre. Lancée le 23 novembre dernier au sud du Texas, la capsule New Shepard a été envoyée avec succès à 100,5 km d'altitude, sans équipage à l'intérieur. Elle est ensuite redescendue grâce à un parachute. Mais pas seule : en parallèle, le lanceur BE-3 qui l'a accompagné est également revenu sur la terre ferme en douceur, notamment grâce à des rockets déclenchées à 1,5 km du sol, assurant un atterrissage vertical contrôlé.

Une vidéo, publiée par Blue Origin sur YouTube, permet de découvrir l'opération d'une manière plutôt claire. Au milieu de la vidéo, on peut découvrir une simulation du projet de l'entreprise, qui est de proposer un vol de découverte d'une durée très courte dans l'espace. Recycler les coûteux lanceurs, un pas de plus vers le tourisme spatial.


SpaceX à la fois pionnier et en retard


La performance de Blue Origin rattrape le projet de SpaceX, pourtant parti en avance. La firme détenue par Elon Musk travaille depuis longtemps sur le Falcon 9, dans le but de le réutiliser. L'entreprise s'approche du but, mais jusque-là, elle n'est pas parvenue à faire atterrir le lanceur d'une manière nette, bien que ce dernier parvienne à revenir sur Terre, proche de sa plateforme de lancement.


Mais il faut tenir compte du fait que le projet de SpaceX est plus ambitieux. Car le Falcon 9 monte jusqu'à Mach 10 (12348 km/h) contre Mach 3.7 (3704 km/h) pour le modèle de Blue Origin. Le lanceur de SpaceX monte donc bien plus haut après avoir largué sa capsule : il est propulsé à une altitude orbitale et monte jusqu'à 144 km de hauteur avant de retomber. La chute de Falcon 9 est donc bien plus difficile à gérer.

0320000008256026-photo-blue-origin.jpg

Il reste encore du travail du côté de Blue Origin pour peaufiner son approche et proposer des vols touristiques viables et accessibles économiquement, même s'ils seront sans doute pendant encore longtemps réservés à de fortunés clients. La capsule développée par la firme de Jeff Bezos sera capable d'accueillir 6 personnes pour les mener à 100 km d'altitude durant quelques minutes. Il n'y a pas encore de date évoquée pour le lancement du programme.

De son côté, Elon Musk, beau joueur, a félicité son concurrent sur Twitter.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top