Maintenant qu'Artemis I est revenue, où en est le programme lunaire de la NASA ?

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 janvier 2023 à 17h45
3
Artemis I capsule Orion ESM vue de la Lune DRO © NASA/ESA
Il est déjà temps de penser à la mission suivante, qui emmènera des astronautes à son bord. Crédits NASA/ESA

Après un mois de voyage autour de la Lune, la capsule Artemis I est de retour en Floride. Les yeux se tournent déjà vers la mission suivante prévue pour 2024… Le chemin sera long, mais cette fois les équipes sont confiantes ! Sur certains sites, on trouve des éléments de trois missions différentes en préparation.

Au moins cette fois, le support politique est là.

De la Lune aux hangars de Floride

Cela fera un mois cette semaine que la capsule Artemis I amerrissait sans problème au large de San Diego (Californie), avant d'être récupérée par un navire de l'US Navy. Décembre était une fête pour la NASA, qui réussissait cette mission préparée avec attention et à coups de milliards depuis une décennie… Mais à présent, où en est la suite ? Loin d'un décollage spectaculaire ou des photos de la Lune éclipsant la Terre, les équipes poursuivent le travail sur les missions suivantes. D'abord, il faut encore s'occuper d'Artemis I. La capsule a traversé discrètement les États-Unis en camion au moment des fêtes, pour arriver au Centre Spatial Kennedy le 30 décembre. Depuis, une inspection détaillée a pu avoir lieu, y compris pour le bouclier thermique du véhicule. Ensuite, il y a actuellement un premier démontage de l'avionique et des contrôleurs de vol. Ce sont des éléments qu'il va falloir tester en priorité : ils seront réutilisés sur la mission suivante Artemis II, et doivent auparavant subir une campagne de tests. L'intérieur de la capsule, enfin, sera inspecté en détail avant d'étudier toutes les données collectées et stockées pendant le vol… y compris sur et dans les mannequins !

NASA Artemis I capsule post-vol inspection © NASA
Premières inspections en Floride. Crédits NASA

Une capsule par ci, une capsule par là…

La deuxième capsule Orion destinée aux missions lunaires n'est pas loin, dans le bâtiment Armstrong du Centre Spatial Kennedy. Son module de service européen est déjà prêt, mais elle doit encore subir quelques essais et donc ses pièces récupérées avant d'être équipées (cette année) pour le premier vol habité. En parlant des occupants, on devrait découvrir cette année leur identité ! En réalité, la NASA les a déjà choisis, mais elle ménage son calendrier. En effet, il ne sert à rien de révéler l'équipage trop tôt, puisque le décollage n'est pas prévu avant l'été 2024. La faute en grande partie aux équipements communs des capsules Artemis I et II.

Emmener des occupants autour de la Lune, un pas après l'autre

Le lanceur d'Artemis II, lui, progresse doucement. Le deuxième étage ICPS est déjà au Centre Spatial Kennedy, comme les dix segments des deux boosters auxiliaires. Le premier étage devrait être complété au printemps, il prendra ensuite la barge pour rejoindre le bâtiment d'intégration au Centre Spatial Kennedy, avant d'attendre lui aussi le moment de l'assemblage. En réalité, le rythme de production a bel et bien progressé en coulisses, en profitant des retours d'expériences de la première campagne et des tests ! La NASA et Boeing ont même changé leur fusil d'épaule pour Artemis III, puisque le premier étage fera le trajet jusqu'à la Floride en n'étant pas encore complet, avec une fin d'assemblage à la verticale à quelques kilomètres du site de lancement. Les réservoirs pour Artemis III sont, eux aussi, déjà produits… la partie pressurisée de la capsule également, tandis que d'ici l'automne le module de service européen n°3 fera lui aussi le trajet. Ainsi, de nombreux éléments non pas du futur « Tour de Lune » habité de 2024, mais du retour des astronautes sur le sol lunaire, sont déjà à différents stades d'assemblage.

NASA Artemis II SLS réservoir hydrogène © NASA
Le réservoir d'hydrogène du premier étage dédié à Artemis III en préparation près de la Nouvelle-Orélans. Crédits NASA

De bonne augure pour le programme Artemis ? Certes. N'oublions pas toutefois que pour poser le pied sur la Lune, la NASA a confié la lourde tâche à SpaceX et son Starship, lequel a un colossal travail de développement devant lui pour y parvenir. Mieux vaut assurer d'ici là l'objectif d'Artemis II…

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
gemini7
Citation de l’article : « La deuxième capsule Orion destinée aux missions lunaires n’est pas loin, dans le bâtiment (Armstrong) du Centre Spatial (Kennedy). »<br /> Deux grands symboles de l’exploration de la Lune, le second ayant mis le programme d’exploration spatiale, sur la route et le premier ayant été le point culminant, en posant le tout premier pas, sur la Lune.<br /> Diverses citations : « Le lanceur d’Artemis II, lui, progresse doucement. »<br /> Yes, c’est génial ce programme Artemis.<br /> « En réalité, le rythme de production a bel et bien progressé en coulisses, en profitant des retours d’expériences de la première campagne et des tests ! »<br /> Ils ont déjà analysé les données récoltées ? Et moi qui croyais qu’il fallait des années de boulots, ils n’ont certainement pas encore (tout) vérifié ! J’ai dû mal comprendre.<br /> "De bon augure pour le programme Artemis ? Certes. N’oublions pas toutefois que pour poser le pied sur la Lune, la NASA a confié la lourde tâche à SpaceX et son Starship, lequel a un colossal travail de développement devant lui pour y parvenir. Il vaut mieux assurer d’ici là l’objectif d’Artemis II… "<br /> En effet, il y a de quoi se poser quelques questions, avec Melon, qui ne prend, heureusement, pas de grosses décisions techniques chez SpaceX, sinon, jamais ses fusées ne seraient là où elles sont.
ebottlaender
En fait le retour d’expérience ne se fait pas que sur le décollage (qui est encore en étude, c’est vrai) mais aussi sur la production et l’assemblage. Ces derniers ont eu lieu il y a suffisamment longtemps pour affiner les techniques et gagner du temps (y compris dans le management).
mcbenny
C’est génial de voir tout ça se mettre en place, mais je ne comprends toujours pas comment s’articule cette capsule Orion, en haut du SLS, et le fait que les astronautes se posent sur la lune avec le Spaceship… A quel moment ils passent de l’un à l’autre ?
ebottlaender
En orbite lunaire <br /> C’est pour cette raison que la mission Artemis II va valider le fait d’avoir un équipage quelques semaines en orbite lunaire.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Après les Soldes, les promos continuent chez RueDuCommerce avec la Samsung Galaxy Tab A8
Quick Delete, cette nouvelle fonctionnalité de Chrome qui pourrait vous éviter la honte
Économisez 540 € sur le PC portable gamer Medion Erazer Beast X30 et sa RTX 3070 Ti
Haut de page