La sonde spatiale Psyche ne partira pas explorer son grand astéroïde avant 2023

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
27 juin 2022 à 13h05
3
Psyche sonde prête problemes logiciel © NASA JPL/Wesley Kuykendall
La sonde Psyche devra attendre 2023. Crédits : NASA

Faute d'avoir pu tester tous les systèmes de la mission à temps, la NASA a dû se résoudre à décaler le décollage de plusieurs mois à 2023. De quoi maximiser les chances de réussite, même si la rencontre avec le grand astéroïde Psyche est moins optimale, et n'aura lieu qu'en 2029 au lieu de 2026.

Il suffit parfois de peu de choses…

Retardés par manque de tests

La sonde Psyche, transférée au printemps au Centre Spatial Kennedy pour sa préparation avant le décollage sur une fusée Falcon Heavy, n'avait que jusqu'au 11 octobre pour être prête. Au-delà, la fenêtre de tir se referme, et l'astéroïde Psyche n'est plus du « bon côté » du Système solaire pour la rencontre prévue avec le véhicule robotisé.

Malheureusement, les équipes de la NASA n'ont pu résoudre à temps le problème de compatibilité découvert au mois de mai entre la sonde spatiale et son équipement de test au sol et en salle blanche, prévu pour simuler différentes situations avec la sonde en configuration de vol. L'agence américaine explique dans son communiqué que l'industriel responsable (Maxar) et le grand laboratoire JPL (Jet Propulsion Laboratory, en Californie) ont mis les bouchées doubles et que tout est réglé aujourd'hui… mais qu'il n'y a plus le temps d'effectuer l'ensemble des tests prévus pour décoller en 2022.

Psyche, ce sera pour l'an prochain

Ainsi, il ne s'agit pas à proprement parler d'un problème avec la sonde Psyche, mais d'un manque de temps pour terminer les tests. Il serait bien sûr possible de réaliser un programme allégé pour respecter la fenêtre de tir, mais l'intérêt scientifique de la mission (et la criticité de ces tests qui concernent le programme de vol et l'orientation de la sonde) a dicté un report à l'année prochaine.

Non sans quelques grincements de dents : une partie des équipes se félicitait justement d'avoir réussi à assembler la sonde dans des conditions difficiles liées au COVID-19 l'an dernier. Qu'importe, donc, la décision est prise, et Psyche décollera en 2023.

Psyche sonde vue d'artiste © NASA
Vue d'artiste de la sonde Psyche et de l'astéroïde du même nom. Crédits : NASA

Et pour trois ans de plus…

En plus de ce report de vol (et donc de la possibilité de voir un décollage supplémentaire de la puissante Falcon Heavy), le décollage en 2023 aura deux conséquences principales.

La première concerne les coûts, car il faut couvrir le stockage de la sonde, la durée plus importante des essais, l'immobilisation du lanceur et la préparation des équipes que ce soit avant, mais aussi et surtout pendant la mission. Psyche devrait donc coûter en tout 985 millions de dollars à la NASA (et ce, pour l'ensemble de son cycle de vie). Un sacré dépassement par rapport à sa sélection en 2017 et les 500 millions estimés sur dossier.

L'autre conséquence est liée à la dynamique orbitale. Malheureusement, Psyche ne sera pas au même endroit par rapport à la Terre en 2023 qu'en 2022. Le temps de trajet s'en trouve considérablement allongé, prévoyant une arrivée près de l'astéroïde métallique en 2029. Et encore, les spécialistes de mission se félicitent d'avoir choisi une propulsion électrique-ionique souple et efficace, sans quoi le décollage comme l'arrivée auraient été décalés de plusieurs années supplémentaires.

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Bombing_Basta
Ils bossent en 3x8 à la NASA ?<br /> Sinon c’est le moment de s’y mettre
cid1
Citation « Psyche, ce sera pour l’an prochain »<br /> En fait il n’ont pas encore trouvé de psychiatre pour analyser la « Psyche » de Psyche…<br />
bmustang
il devrait la rebaptiser<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page