Ce prototype de fusée Nebula-M1 grimpe à 1 km d'altitude et revient se poser

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 mai 2022 à 15h54
13
Deep Blue Aerospace Nebula 1 © Deep Blue Aerospace
Un kilomètre d'altitude... C'est déjà ça ! © Deep Blue Aerospace

Une démonstration impressionnante de la startup chinoise Deep Blue Aerospace… Qui compte déjà sur de futurs essais avec des modèles plus grands, qui monteront plus haut. Néanmoins prudence, le secteur spatial chinois est coutumier des belles images de lanceurs réutilisables… Peu se concrétisent pour l'instant.

Mais c'est spectaculaire !

Qu'est ce qui s'allume, qui monte et qui descend…

Voir une fusée décoller, fût-elle un prototype, est toujours fascinant. Mais peut-être pas autant que de la voir s'arrêter en l'air pour ensuite redescendre se poser ! C'est ce spectacle que nous propose la startup chinoise Deep Blue Aerospace, avec un essai de son prototype Nebula-M1 grimpant à 1 km d'altitude depuis son site d'essai de Tongchuan, dans la province du Chaanxi… Et revenant donc se poser avec un impressionnant contrôle, à son point de départ.

La fin de la vidéo est ralentie, ce qui a fait s'interroger de nombreux internautes sur la réussite effective de l'essai, mais l'entreprise assure pour sa part que c'est une réussite. D'autre part, Deep Blue Aerospace avait déjà montré ses capacités à 10 et 100 m d'altitude en 2021, les progrès sont donc au rendez-vous !

Démonstration de luxe

Il s'agissait dans tous les cas du dernier vol de Nebula-M1, laquelle est équipée d'un petit moteur fusée Leiting-5 fonctionnant au kérosène et à l'oxygène liquide (avec un turboalternateur électrique, un peu comme un moteur de Rocket Lab). Cette version va laisser sa place à Nebula-1, qui est cette fois un prototype de véhicule orbital, et qui réalisera des tests à 10 et 100 kilomètres d'altitude, avec un moteur Leiting-20 plus puissant.

Deep Blue Aerospace Nebula 1 1km © Deep Blue Aerospace
Et ça monte, et ça monte... © Deep Blue Aerospace

Une démonstration de plus en plus impressionnante, à destination des futurs clients autant que des investisseurs : dans le marché chinois très concurrentiel, chaque entreprise a besoin de se démarquer. Deep Blue Aerospace a réussi à lever 31.5 millions de dollars ce printemps…

Du saut à l'orbite, c'est loin !

Prudence sur les annonces néanmoins, car passer d'un kilomètre d'altitude à 10, ou même 100, est un exercice difficile. On remarquera par exemple sur la vidéo de l'essai que le moteur n'a pas été éteint / rallumé, ce qui implique une conception moins complexe que pour un essai de grande envergure.

D'autre part, il y a encore un fossé technique conséquent entre un « saut » et un lancement orbital. L'exemple que tout le monde a en tête, le véhicule de test GrassHopper de SpaceX, ne servit que durant 2 ans… Pour tester les algorithmes et les techniques d'atterrissage, pas pour en faire un véhicule orbital : en gros, il ne préfigurait pas Falcon 9, mais a aidé à l'améliorer vers la récupération et la réutilisation.

D'autres entreprises chinoises visent des lanceurs réutilisables, en particulier l'une des plus anciennes du « NewSpace chinois », LinkSpace, dès cette année…

Source : Spacenews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
12
clockover
Mouais vu la vitesse verticale à la fin, non ce n’est pas un succès…
spip74
Il manque la fin <br /> Au moins SpaceX quand il se plantait le montrait ouvertement.<br /> On est loin d’un saut dans l’espace et d’un retour sur une barge.<br /> SpaceX vérifiez bien votre pare feu. Les chinois manquent de data
malak
Ouaip, bel échec… ralentir la vidéo, c’est vraiment prendre les gens pour des abrutis… elle n’a pas ralenti suffisamment et un « pied » a certainement cédé.
SPH
L’atterrissage m’a parut violent. En plus, si la vidéo a été ralenti, ça craint encore plus. Je ne sais pas mais on dirait qu’elle penche sur la gauche à l’atterrissage…
gamez
pourquoi vous dites que la vidéo a été ralentie, d’après les mouvements des drapeaux la vitesse de lecture n’a pas changé
gamez
par contre pour troller je voulais dire que c’est bien pensé de faire une lecture marche avant et marche arrière pour donner l’illusion d’un atterissage xD
Korgen
On voit clairement que le bas de la fusée dépasse le sol. Le réacteur et les pieds se sont crashés, on remarque que la fusée penche à gauche, ils ont donc coupé juste avant l’explosion.
gothax
Merci Éric pour cette actualité<br /> Quels décors merveilleux dans lequel ils travaillent ! Belle prouessse pour un troisième essai
kroman
C’est un crash en vrai !
metta
+1
mcbenny
Comparé au film sur le premier essai à 100m il y a un an, où l’atterrissage était très lent, façon maitrisé, l’atterrissage ici est clairement un ralenti (la poussière soulevée est au ralenti et les drapeaux ne bouge trop lentement aussi).
momiu
C’est coupé avant la fin.<br /> C’est chinois…
momiu
Pas toujours. Je crois que lors de l’envoi de la Tesla dans l’espace, l’atterrissage d’un lanceur sur une barge avait été coupé. Et pour cause, ça avait foiré.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Boeing et la NASA sont prêts pour tester à nouveau la capsule spatiale Starliner
SpaceX défie les statistiques et passe (déjà) le cap des 20 décollages en 2022
Le plus gros séisme jamais détecté sur une autre planète a eu lieu sur Mars (et vous pouvez l'écouter)
Qu'est-ce donc que cette étrange forme rectangulaire découverte sur Mars par Curiosity ?
L'EHT présente la première image de Sagittarius A*, le trou noir au cœur de notre Galaxie
Virgin Orbit aura bientôt trois 747 qui sillonnent le monde pour larguer leur fusée
Haut de page