🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

La NASA sélectionne les industriels pour ramener des échantillons de la surface de Mars

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
08 février 2022 à 14h00
0
Mars Sample Return vue d'artiste © NASA
La petite fusée devrait plutôt décoller après une éjection en caisson, comme certains missiles sur Terre © NASA

Alors que Perseverance poursuit sa collecte d'échantillons dans le cratère Jezero, l'agence américaine planche à l'ensemble des missions qui seront nécessaires pour les ramener sur Terre. Les équipes sont face à plusieurs défis de taille, dont le décollage depuis Mars . Lockheed Martin sera responsable de la fusée.

Et les Européens attendront les échantillons en orbite !

Renvoyer Mars vers la Terre

Mars Sample Return (MSR) est pour certains présentée comme la mission robotisée de la décennie. Et pour ce qui est de la planète rouge, elle va mettre en valeur certains des meilleurs savoir-faire des agences concernées.

Perseverance est déjà sur place au sein du cratère Jezero pour collecter les échantillons qu'il place dans des tubes scellés. Pour l'instant stockés dans sa caisse (il n'y a que 7 tubes utilisés aujourd'hui), ils seront déposés pour être collectés et ramenés sur Terre. La tâche sera d'envergure, et à la NASA les équipes scientifiques continuent d'affiner le concept. Lockheed Martin a été choisi pour concevoir et produire le MAV (Mars Ascent Vehicle), la petite fusée qui décollera avec les échantillons pour les amener en orbite.

Un gros défi technique

Lockheed travaillera de concert avec Northrop Grumman, déjà sélectionné l'année dernière pour la propulsion solide du MAV (qui utilisera donc des ergols à poudre, très stables). Le contrat flirte avec les 200 millions de dollars (194 millions) et comprend, sur une durée de six ans, plusieurs démonstrateurs, en plus de l'article de vol qui partira vers Mars.

Et, pour cette petite fusée, tout est affaire de compromis : elle doit être suffisamment puissante pour rejoindre l'orbite avec les échantillons, mais pas trop fragile… À l'inverse, elle ne doit pas être trop lourde non plus, car la plateforme qui la posera sur la surface de Mars sera très contrainte mécaniquement. Du mécanisme de chargement jusqu'au design de la petite capsule capturée par les Européens en orbite, tout devra minutieusement s'emboîter. Tout en étant le premier décollage orbital depuis la surface de Mars…

Mars Sample return prototype décollage © NASA/JPL-Caltech
Éjection de caisson avant allumage du moteur de la fusée. Quoi qu'il en soit, la NASA accompagnera Lockheed dans chaque étape de conception © NASA/JPL-Caltech

Mettre toutes les chances de son côté

Pour Thomas Zurbuchen, directeur scientifique de la NASA, « s'engager tôt sur le MAV représente une étape importante pour concrétiser le projet et détailler l'approche non seulement pour se poser sur Mars, mais pour en repartir ». Le choix des industriels est aussi de mise pour l'ESA. L'agence a déjà sélectionné de son côté Airbus Defence & Space pour la sonde qui va ramener les échantillons de Mars à la Terre. Le design du rover qui va récupérer les échantillons et les ramener à la fusée est également une étape importante.

Le plan de mission est l'un des plus complexes jamais établi, pour mener à bien l'étude de nombreux aspects du cratère Jezero et de son ancien delta dans les laboratoires sur Terre.

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

OneWeb teste avec succès la connectivité dans les avions, et prépare sa 2e génération de satellites
Ca y est, la petite sonde CAPSTONE se dirige seule vers la Lune !
Asteroid Day : l'ESA retire de ses prévisions une potentielle collision en 2052
Un Cygnus à tout faire ! Le cargo NG-17 est reparti de la station spatiale hier
La petite sonde Capstone de la NASA décolle vers la Lune !
La Chine pourrait tenter de ramener des échantillons de Mars deux ans avant la NASA et l'ESA
La sonde spatiale Psyche ne partira pas explorer son grand astéroïde avant 2023
Découvrez les clichés du deuxième survol de Mercure de la mission BepiColombo
Ariane 5 est encore là et décolle ce soir avec deux grands satellites
La NASA a sélectionné l'équipage qui prendra place à bord de Starliner pour son premier vol habité
Haut de page