Rumeurs complotistes et fake news… déjà pour le vol de Gagarine !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
12 décembre 2021 à 17h34
14
Youri Gagarine
Tout sourires et pas mort (enfin pas à ce moment-là), Youri Gagarine. Crédits N.A.

60 ans ont passé et avec eux, l'histoire du premier humain dans l'espace est toujours aussi connue. Par contre, on a fini par oublier (pour de bonnes raisons) les rumeurs folles qui couraient autour de ce vol, et de supposés échecs avant ou après. Dans l'histoire des cosmonautes fantômes…

On gardera quand même la version officielle à la fin.

Mannequin skywalker

Qui sera le premier humain à s'aventurer au-delà de l'atmosphère terrestre ? Si aujourd'hui son identité ne fait plus de doute, la situation était toute autre début 1961. Comme souvent au début de la « course à l'espace », les Américains ont divisé leurs efforts et peinent en réalité à progresser avec leur programme Mercury. A l'inverse, les Soviétiques ont enfin un lanceur assez puissant pour envoyer leur capsule Vostok. Les décollages tests s'enchainent en mars 1961, avec un mannequin ressemblant à un astronaute (nommé Ivan Ivanovitch), différents petits animaux dont certains à l'intérieur de sa combinaison de vol et des enregistrements pour tester les communications, notamment les chœurs de l'Armée Rouge - mais aussi une recette de soupe. Les Américains ne rattraperont pas leur retard : le 12 avril 1961, Youri Gagarine fait une orbite autour de la Terre, puis s'éjecte et revient au sol sain et sauf en marquant l'Histoire.

Ivan Ivanovitch mannequin spatial © Eric Long/Smithsonian NASM
Le mannequin "Ivan Ivanovitch" (l'équivalent de John Doe) était particulièrement réaliste. Crédits Eric Long/Smithsonian NASM

Des cosmonautes qui n'existent pas

Voici donc l'histoire officielle… Car évidemment, la maîtrise des Soviétiques sur leur communication (et leur silence lors de différents échecs) génère bien des fantasmes. Et Gagarine était un inconnu pour le monde entier. Pour contourner les journaux du parti, certains journalistes en Occident se reposent parfois sur des informateurs un peu douteux, et les services de renseignement d'alors ne sont pas forcément logés à meilleure enseigne. Fin 1959, un responsable communiste tchécoslovaque révèle ainsi que les Soviétiques comptent déjà plusieurs décès dans leurs rangs après des essais suborbitaux ratés. Il cite même des noms… D'autres rapports du même genre émergent en 1960, avec des vols supposés « habités » et dont plus personne n'entend parler après quelques heures. En réalité, la majorité des succès depuis Baïkonour sont annoncés dans les formes après leur succès, mais bon nombre d'entre eux concernent des essais pour la défense (les satellites Cosmos) ou mettent de côté une majorité des informations pertinentes.

Vladimir Iliouchine, anti-héros malgré lui

De temps à autre, de mauvaises informations (tantôt purement inventées, tantôt des histoires déformées) étaient relayées en occident, comme la mésaventure rocambolesque de Vladimir Iliouchine… Imaginée tout simplement car personne n'était au courant des noms de la sélection des cosmonautes du programme Vostok. Vladimir Iliouchine, qui n'en faisait pas partie, aurait tout à fait pu y figurer : pilote d'essai, fils du héros concepteur des avions Iliouchine, il avait l'aura du candidat idéal. Le 7 avril 1961, moins d'une semaine avant le véritable vol de Gagarine, le Daily Worker publie son histoire : Vladimir Iliouchine est devenu le premier homme autour de la Terre, mais au retour sa capsule spatiale a subi de gros problèmes. Le héros, gravement blessé, est à l'hôpital !

Vladimir Iliouchine pilote 2 © N.A.
Le pauvre n'avait rien demandé. Crédits N.A.

Un autre journaliste, français cette fois, rapporte que le vol d'Iliouchine a eu lieu le 25 mars en réalité, et que l'astronaute est dans le coma depuis. Pour certains, cette version tiendra longtemps. En effet, Vladimir Iliouchine est bien à l'hôpital : le pauvre a en réalité été victime d'un accident de voiture. De plus, le 26 mars, un véhicule Korabl-Spoutnik avec un mannequin Ivan Ivanovitch part pour l'orbite, ce qui a pu entretenir la confusion.

Au fil des mois, certaines versions seront même plus exotiques encore, Vladimir ayant tantôt été prisonnier des Chinois, retenu en otage ou échangé sur son lit de mort, tantôt ayant piloté avec succès Vostok 1, avec Youri Gagarine sa doublure, et présenté au monde car il représentait mieux l'idéal soviétique. Bien sûr, les documents déclassifiés depuis ont montré que Vladimir Iliouchine n'a jamais fait partie de la sélection des premiers cosmonautes.

capsule Vostok 1 atterrissage © Novosti/alldayru.com
La capsule Vostok 1 après son atterrissage. Crédits Novosti/alldayru.com

Des doutes, des doutes, trop de doutes

Il faut dire que le vol de Gagarine étonne. Non seulement les Soviétiques ont réussi à le ramener sans problème apparent (en réalité sa boucle autour de la Terre fut émaillée de petits soucis), mais en plus il est allé directement en orbite, et pas sur une trajectoire suborbitale. Se pourrait-il que l'URSS ait caché une série d'essais dramatiques ? L'idée fait son chemin. L'une des histoires qui prendra le plus de corps est celle des frères Judica-Cordiglia, deux radioamateurs italiens opérant dans un ex-bunker de la Seconde Guerre mondiale. Ensemble, ils écoutent et publient à plusieurs reprises des enregistrements de messages de détresse et de terrifiants rapports. Par exemple, un véhicule habité qui s'éloigne, hors de contrôle, en direction de l'espace profond. Ou bien, en 1961, un cosmonaute qui suffoque à mort lors de sa rentrée atmosphérique. Et même, en 1963, la « première femme en orbite », victime à son retour après plusieurs jours en orbite de températures extrêmes au sein de sa capsule…

Les enregistrements des frères Judica-Cordiglia ont eu leur petit succès. Ils ont notamment été examinés dans le cadre de documentaires, par des linguistes et par différentes instances (officielles ou non). Toutefois, les détails ne tiennent pas. Les dates sont parfois fantaisistes, ne correspondent souvent avec aucun décollage ou les performances des lanceurs. Ils sont les seuls à avoir capté ces enregistrements qui n'ont été reçus par aucune station officielle, ils ne sont pas corroborés par les archives déclassées de l'Union Soviétique… Bref, ils sont faux (et datent d'une période assez fertile sur le plan des OVNI et autres expériences mystérieuses).

Valentina Tereshkova astronaute © © NASA
Tout comme Gagarine, le premier vol de Valentina Terechkova a généré son lot de suspicions. crédits N.A.

Vendanges de révélations tardives

Pour autant, cela ne veut pas dire que l'Union soviétique n'a rien caché. Et cela inclut quelques drames importants, comme la mort de Valentin Bondarenko (qui faisait partie du corps des cosmonautes) trois semaines avant le vol de Youri Gagarine. Il est même possible que ce soit l'histoire déformée de son décès qui soit à l'origine de rumeurs - mais il est mort au sol, dans des circonstances ridiculement tristes : cloisonné dans un environnement riche en oxygène, il a malencontreusement jeté un morceau d'ouate qui a atterri sur une plaque chauffante et s'est enflammé. Le temps que les équipes l'atteignent, il était trop grièvement brûlé. De la même façon, l'incendie de Nedelin sur le site de Baïkonour, qui a fait au moins 124 victimes en 1960, est resté longtemps secret. Ces catastrophes humaines (et bien d'autres, matérielles) furent connues au fil du temps et des révélations, ainsi qu'avec les déclassifications, à l'effondrement de l'Union soviétique.

Les cosmonautes fantômes, eux, et quelques-uns des « scoops » autour du premier homme en orbite autour de la Terre, sont bel et bien restés silencieux.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
11
DrCarter95
Aller sur la Lune avec un ordinateur qui a moins de puissance qu’une game boy et qui prend autant de place qu’un semi-remorque, c’est fort.<br /> Je me demande comment ils sont repartis d’ailleurs.
Goodbye
Techniquement, tu peux aller sur la lune sans aucun ordinateur aussi.<br /> Si tu n’as pas eu la chance d’avoir des cours d’école sur le sujet, y a quand même ce qu’il faut sur le internet pour te donner une idée de comment ils sont reparti.<br /> Et si c’était un troll, désolé je suis tombé à pieds joints dedans.
c_planet
Pas besoin de réseaux sociaux. En 1650, 16 chevaux ont prouvé que les forces agissant entre vide/air s’appuyant sur de l’acier rigide pouvaient défier l’imagination humaine. C’est pas après 300 ans que personnellement j’aurais mis ma vie en jeu dans une combinaison portable flexible qui me semble ne pas pouvoir résister à la traction de deux poneys en sortie de sieste.
rexxie
Le minimum c’est de se renseigner hein !<br /> On trouve tout ça sur Internet.
benben99
Les fakes news étaient déjà monnaie courante à l’époque…<br /> comme quoi rien n’a changé.
Nmut
Le but de l’expérience de Magdebourg est effectivement de démontrer la pression atmosphérique mais cette démonstration est faite pour marquer les esprits. La pression atmosphérique est d’environ 1kg par centimètre carré . Dit comme ça c’est déjà moins impressionnant.<br /> Imagine un apnéiste qui supporte 10 bars à 100 mètres de profondeur, soit environ 10kg par centimètre carré. Et certains acceptent d’aller dans un bathyscaphe soumis à des pressions allant jusqu’à 1000 bars soit environ 1 tonne par centimètre carré…
philouze
C’est pour cette raison précise que les combinaisons sont pressurisées à seulement 0.29 bars et sous o2 pur (pour obtenir la bonne pression partielle d’O²) : obtenir moins de rigidité sous pression.<br /> Si dans le doute tu étais sérieux avec cette histoire de poneys, garde en tête qu’un pneu de voiture résiste à 3 bars, un pneu de vélo à 7, une bouteille d’o2 à 200, un réservoir d’H2 à plus de 700 atmosphères.<br /> L’argument de la pression ou du différentiel pression/vide ne résiste pas deux minutes s’il doit servir de support au doute sur les vols spatiaux. il est extrêmement simple de faire une enveloppe qui résiste à un bar.
Peutch
Les contraintes mécaniques n’agissent pas de la même manière si le vide est à l’extérieur ou à l’intérieur: la canette de soda résiste à une pression interne de plusieurs bars avant de céder mais si l’on fait le vide à l’intérieur elle s’écrase sur elle-même !
supersebastigor
Beaucoup d’approximations.<br /> La pression atmosphérique est d’environ 100.000Pa. (101.325, mais ca varie…)<br /> un Pascal c’est 1N/m2<br /> La pression atmosphérique est d’environ 100.000N/m2<br /> soit 1daN/cm2.<br /> Une simple feuille de papier résiste à des pressions importantes.<br /> C’est la différence de pression qui peut mobiliser des forces importantes.
supersebastigor
Ça dépend de la forme.<br /> En général les modules spatiaux sont sphériques, comme les modules destinés aux grandes profondeurs.
Nmut
On ne va pas chipoter, j’ai mis des «&nbsp;environ&nbsp;» et je parle en kg pour être interprété plus facilement.<br /> Mais tu as raison, je suis imprécis!
supersebastigor
En fait, ma remarque venait surtout du «&nbsp;à 100m&nbsp;» qui était mal placé dans ton texte original et de ma lecture trop rapide.<br /> Donc trop de rapidité fait plus de commentaires.
Nmut
Oui, j’ai corrigé l’erreur dans mon texte (je ne sais pas pourquoi il y a eu un mélange de lignes…).<br /> =&gt; j’ajoute un commentaire, ça va faire plaisir à l’équipe Clubicpour les référencements!
Peggy10Huitres
«&nbsp;des enregistrements de messages de détresse et de terrifiants rapports. Par exemple, un véhicule habité qui s’éloigne, hors de contrôle, en direction de l’espace profond. Ou bien, en 1961, un cosmonaute qui suffoque à mort lors de sa rentrée atmosphérique. Et même, en 1963, la « première femme en orbite », victime à son retour après plusieurs jours en orbite de températures extrêmes au sein de sa capsule…&nbsp;»<br /> En même temps il faut être bien naïf pour penser qu’il n’y ai eu QUE des succès et PEU d’échecs ( Russes ou Non-Russes d’ailleurs ) …<br /> Ces histoires font froid dans le dos …, et paraissent plus que réalistes dans l’histoire de la conquête et des premiers tests de l’homme dans l’espace.<br /> Combien de squelettes dans l’espace ou en orbite ?<br /> That is the question …
ebottlaender
Comme on l’écrit dans l’article, ces fake news ont été débunkées, il n’y a donc pas à être «&nbsp;naïfs&nbsp;» ou à croire que les squelettes pullulent au-dessus de vos têtes.<br /> Si vous pensez que ces histoires sont «&nbsp;plus réalistes&nbsp;» que la véritable histoire, c’est bien dommage pour vous, et vous êtes passé.e entièrement à côté du sujet de ce dossier.
Peggy10Huitres
Comme on l’écrit dans l’article, ces fake news ont été débunkées, il n’y a donc pas à être « naïfs » ou à croire que les squelettes pullulent au-dessus de vos têtes.<br /> Si vous pensez que ces histoires sont « plus réalistes » que la véritable histoire, c’est bien dommage pour vous, et vous êtes passé.e entièrement à côté du sujet de ce dossier.<br /> Que ces histoires en particuliers soit fake ou non, n’est pas le problème.<br /> Elles le sont peut-être en effet, ou pas. Il n’y a pas de vérités, mais que des croyances.<br /> Je ne dit pas que ces histoires en particulier et tel quel, sont avérées, mais relatent surement plus d’autres vraies histoires des premiers hommes dans l’espaces et non communiqué …<br /> Lorsque l’homme à quitté la terre pour aller en mer, il y’en a quelques un qui ont bu la tasse, et il y’en a même encore qui la boive …<br /> Penser qu’il n’y a jamais eu de tel histoires pour l’espace c’est vraiment être très crédule. Que cet article relate expose des «&nbsp;fake news&nbsp;» ne changeant rien à l’histoire.<br /> Je n’ai pas dit que des squelettes pullulent dans l’espace proche, mais il doit y’en avoir plus que l’on ne le pense.<br /> Je ne pense pas être passé à coté du sujet de ce dossier et en est bien compris la position, juste ma réponse était plus vaste et allait au delà de celui-çi …<br /> Bel Article, cela dit !
c_planet
@Nmut<br /> @philouze<br /> @Peutch<br /> A une époque j’avais cherché de l’info sur la résistance des combinaisons, mais y a pas grand chose, juste qu’ils abaissent la pression dans des proportions extra-terrestres. D’ailleurs mon interrogation immédiate ça a été de me dire «&nbsp;comment est-ce que la voix humaine peut rester inchangée dans ces conditions&nbsp;».<br /> De tout façon, en telle sous-pression ça ne changeait pas l’imaginaire de l’expérience des chevaux, on ne connaissait pas le nombre requis pour le point de rupture, le tout divisé par trois ça fait quand même un attelage de compétition. Et les gens en questionnement ne devaient pas trouver grande aide dans les bibliothèques.<br /> … pneu… bouteille… réservoir… cannette…<br /> mais que des mono-volumes, ultra rigides sous la pression, sans aucune articulation, ni point faible. Une canette avec 20-30 articulations, ça ne ressemble plus du tout à une cannette.
Nmut
Attention de ne pas se laisser influencer par ton imaginaire. On considère que la puissance développée par un cheval est entre 400 et 1000W. L’expérience la plus «&nbsp;impressionnante&nbsp;» a été faite avec 2 attelages de 15 chevaux d’après Wikipédia. Donc au plus 30kw, probablement plutôt autour de 5kw (estimation au pif!) vu la difficulté de la coordination de la puissance de chevaux en statique. Bref rien de non plus colossal. Si tu penses à l’écartèlement, les chevaux sont lancés sur une certaine distance pour obtenir la torture, c’est une force autrement plus importante…<br /> Le seul problème quasi insoluble des combinaisons d’astronautes, c’est la gestion de la température. Après il y a la rigidité d’un «&nbsp;vêtement&nbsp;» souple gonflé, il faut pouvoir travailler avec la combinaison. Et finalement il faut avoir une résistance à la perforation, ça ne doit pas remettre en cause l’intégrité de la combinaison ni générer une dépressurisation rapide et c’est un peu compliqué… La résistance à la pression n’est pas un problème en soi.<br /> Pour le changement de la voix, effectivement c’est une bonne question. Mais attendu que la pression &gt; 1 bar ne la change pas tellement, comme dans les avions ou la pression est relativement faible en vol à 0,75-0.8 bars, c’est peut-être pareil. Je pense plutôt que la voix est changée par la composition de l’air qui est différente (genre la voix de canard des plongeurs de grande profondeur ou avec de l’hélium).
philouze
@Nmut<br /> @c_planet<br /> Oui c’est exactement ça, même sous très forte pression l’hélium conserve la propriété concernant la voix, doncle changement de voix n’est pas un test pour maintenir un doute sur la pression d’une combinaison.<br /> Par ailleurs les combi pressurisées sont utilisées aussi pour les vols de très haute altitude, SR71, U2 (toujours utilisé) , ça ferait un running gag d’un demi siècle de continuer à bidonner la possibilité des combis. Idem pour le saut RedBull il n’y a pas si longtemps.<br /> Pour l’articulation : surtout à 0.29 bars, je ne vois pas le problème, imagine juste une seconde les différentiels de pression qu’il y a dans le joint tournant d’un arbre de sous-marin : 30 Bars. Et ça passe à l’aise, alors que c’est 100 fois celui d’une articulation de combinaison.<br /> Si tu as un doute, ces combinaisons sont aussi essayées sous l’eau, et donc régulièrement par des journalistes vulgarisateurs.
Nmut
On est d’accord.<br /> Quand analyse la structure d’une combinaison spatiale, on voit qu’ils ont essayé de minimiser les articulations et les pièces de rigidification pour garder un maximum de liberté de mouvement, mais ça doit être un compromis justement entre poids (masse et inertie associée pour être précis… ), rigidité et souplesse.<br /> Article intéressant:<br /> http://www.astrosurf.com/luxorion/astronautique-combinaison-spatiale5.htm
philouze
excellent article, je n’avais jamais vu le plastron retiré, c’est un sous marin portable ce truc
DrCarter95
où ?
juju251
Peggy10Huitres:<br /> Il n’y a pas de vérités, mais que des croyances.<br /> Tellement pratique ce genre de rengaines.<br /> Donc, les faits n’'existent pas tout n’est que «&nbsp;magie&nbsp;» et interprétation …<br /> Ou comment justifier tout et n’importe quoi.<br /> P.S. : Je pense pouvoir me dispenser de réponse …
Peggy10Huitres
Tellement pratique ce genre de rengaines.<br /> Donc, les faits n’'existent pas tout n’est que « magie » et interprétation …<br /> Ou comment justifier tout et n’importe quoi.<br /> P.S. : Je pense pouvoir me dispenser de réponse …<br /> Vous n’avez pas réellement compris le sens du message, mais ce n’est pas grave, je vous laisse aux vôtres. ( Ceci n’est pas vraiment une réponse )<br /> Bonnes Fêtes …
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Avec son budget 2022, l'Agence spatiale européenne veut préparer ses astronautes pour l'avenir
Grâce au télescope CHEOPS, l'ESA découvre que cette planète est en forme de ballon de rugby
Complètement larguée : Virgin Orbit réussit un nouveau tir de sa fusée LauncherOne
Lancer des satellites depuis un sous-marin ? Pourquoi pas !
L'année 2022, compliquée sur Terre ? Sur Mars aussi...
Thomas Pesquet et l'ISS : les magnifiques photos d'une idylle très spatiale
Starlink : les chats bousculent l'Internet d'Elon Musk
Et si... on envoyait des tardigrades vers des étoiles lointaines grâce à un laser ?
Les start-up du NewSpace s'organisent pour proposer des dépôts de carburant en orbite
La recherche médicale déchiffre peu à peu les problèmes de vision chez les astronautes
Haut de page