Le 16 juin 1963, Valentina Tereshkova devenait la première femme dans l'espace

Thibaut Keutchayan
Publié le 17 juin 2021 à 09h46
À 26 ans, la Russe devenait la première femme à voler dans l'espace. © NASA
À 26 ans, la Russe devenait la première femme à voler dans l'espace. © NASA

Il y a 58 ans, le 16 juin 1963, Valentina Tereshkova devenait la première femme au monde à réaliser un vol spatial. À bord de Vostok 6, la Russe passe 70 heures et 50 minutes dans l'espace.

Trois jours en orbite pour signer un nouvel exploit pour l'époque, Tereshkova est la première femme à réaliser un vol dans l'espace et demeure la seule à avoir réalisé un tel exploit en solitaire.

D'une usine textile à un record spatial mondial

Née le 6 mars 1937 de parents paysans dans un kolkhoze non loin de Masslennikovo, rien ne prédestine Valentina Tereshkova à un destin spatial. Mais son animation d'un réseau de jeunes communistes dans la ville de Iaroslav, où elle travaille dans une usine textile dès l'âge de 18 ans, et une passion pour les sauts en parachute, qu'elle accumule rapidement, vont changer son destin.

Galvanisée par le succès de la mission Vostok I de Youri Gagarine en 1961, l'URSS veut faire de l'espace un moyen de propagande efficace pour le régime communiste en envoyant la première femme de l'Histoire de l'humanité en orbite. Sélectionnée pour un examen médical en décembre 1961, Valentina Tereshkova est retenue parmi 4 autres finalistes par Nikita Khrouchtchev après avoir spontanément proposé ses services.

Après sept mois d'entraînement, l'astronaute décolle le 16 juin 1963 pour trois jours de mission à bord de Vostok 6. Prise de photos, communications radio avec Khrouchtchev et Valeri Bykovski, autre astronaute russe en mission au même moment dans Vostok 5, et multiples nausées animent ce vol record.

Le prochain vol féminin dans l'espace aura lieu 19 ans plus tard, en 1982, avec Svetlana Savitskaïa. Valentina Tereshkova ne retourna jamais en orbite, la mort de Youri Gagarine en 1968 conduisant l'URSS à ne pas vouloir prendre de risque avec son autre icône. Elle embrasse une carrière politique depuis 1966 auprès des instances communistes, puis de la Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, siégeant depuis 10 ans au sein de la Douma.

Thibaut Keutchayan
Par Thibaut Keutchayan

Je m'intéresse notamment aux problématiques liant nouvelles technologies et politique tout en m'ouvrant à l'immense diversité des sujets que propose le monde de la tech' quand je ne suis pas en train de taper dans un ballon.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (5)
corteo

58 ans pas 55

tangofever

Les russes n’ont pas eue le premier homme sur la lune, il leur fallait bien un lot de consolation.

Palou

@Johnny6 : la dernière partie de ton commentaire était de trop, msg supprimé !

norwy

Bravo à elle !

Pierro787

Le but des Russes étaient d être les premiers dans tout… premier satellite lancé en 1957 avec Sputnik , premier homme dans l espace avec Gagarine , première femme dans l’espace avec Tereshkova, équipe qui est restée le plus longtemps dans l’espace pour l époque. Kroutchev poussait énormément Korolev à faire sans cesse mieux et plus fort, au dépend de la sécurité des cosmonautes et d un intérêt scientifique discutable.