De nouvelles simulations permettent d'espérer la présence de volcans sous-marins sur Europe, la lune de Jupiter

Europa Europe Jupiter
Contraste augmenté pour cette vue de la lune Europe autour de Jupiter. © NASA

Sous la couche de glace griffée de la lune Europe, se cache un vaste océan. Une équipe scientifique tchèque et française estime que le manteau rocheux en dessous est suffisamment perturbé par les effets de marée pour donner lieu à une activité volcanique soutenue. De quoi encore renforcer l'intérêt pour l'exploration…

Par chance, deux sondes vont se diriger vers le satellite !

À la poursuite des volcans sous-marins

Les océans sous les couches gelées d'Europe (autour de Jupiter ) et d'Encelade (autour de Saturne) sont aujourd'hui considérés comme de véritables mines d'or potentielles pour tenter de découvrir une éventuelle forme de vie extraterrestre. Reste que pour ça, il faudra que les conditions soient réunies, et si le terme « océan » laisse rêveur, il ne faut pas oublier que ceux-ci se trouvent sous de gigantesques calottes de glace.

Des équipes scientifiques ont déjà observé de la vapeur d'eau autour d'Europe et du sel à la surface, ce qui laisse supposer qu'il existe des geysers quelque part, faisant sourdre de la vapeur à travers quelques cheminées creusées dans la glace. Fascinant mais… est-ce possible ? Une nouvelle simulation, réalisée par M. Behounkovà en République tchèque et une équipe du LPG (Laboratoire de Planétologie et Géodynamique) à Nantes, permet d'aller un peu plus loin pour espérer une activité volcanique sur le sol océanique d'Europe.

C'est normal, c'est marée basse

La lune gelée, qui met 85 jours pour réaliser une orbite autour de Jupiter, est fortement perturbée par la masse de la géante gazeuse, qui génère un très fort effet de marée. Ce dernier ne se ressent pas qu'à sa surface de glace, ni au sein de son gigantesque océan, mais jusqu'à son cœur. En modélisant Europe en 3D, l'équipe a examiné l'effet produit par les forces des marées sur sa croûte, les potentiels transferts de chaleur qui en résultent et les effets sous la surface des océans.

Dans un article scientifique paru dans les Geophysical Research Letters , l'équipe scientifique explique que les effets de contraction et de dilatation, renforcés par l'activité radiogénique du noyau, peuvent se traduire en chaleur et générer un manteau rocheux sub-océanique suffisamment chaud pour une activité volcanique soutenue.

Europe Jupiter
Sans doute la photo la plus connue d'Europe, capturée par la sonde Galileo. © NASA

Mieux encore, cette large activité sous-marine serait indirectement observable sur de futures missions, déjà en analysant finement les variations de gravité d'Europe et sa position orbitale fine, et ensuite en observant les taux gazeux de H2/CH4.

Patience avant l'affluence autour d'Europe

Rappelons qu'en plus de Juno, qui survolera trois fois Europe dans les années à venir (la sonde étant principalement consacrée à l'étude de Jupiter), c'est surtout la prochaine décennie qui devrait apporter des réponses et des questions beaucoup plus pointues sur les grandes lunes glacées.

La mission européenne JUICE (Jupiter Icy Moons Explorer) décollera en 2022 et passera cinq ans dans le système jovien entre 2029 et 2034. Elle s'intéressera bien à Europe avec deux survols proches, même si sa mission se concentrera dans les dernières années sur Ganymède, encore moins bien connue (et pourtant tout aussi fascinante).

La NASA ne sera pas en reste avec sa mission Europa Clipper, qui sera centrée sur le satellite et ses griffures sombres. Sans entrer en orbite, elle s'approchera 44 fois de sa surface gelée et de son océan enfoui. Assez pour révéler les volcans sous-marins ?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

EHang nous dévoile son impressionnant taxi drone, qui a franchi l'étape des vols tests en Asie (Vidéo)
L'UE appelle à l'interdiction de la notation sociale et de la reconnaissance faciale dans les lieux publics
Aux États-Unis, une reconnaissance faciale défaillante empêche les demandeurs d'emploi de toucher leur chômage
E4, le robot de sécurité chien de garde en action ! (Vidéo Clubic)
VivaTech : Emmanuel Macron et Cédric O saluent le retour des grands salons (Vidéo Clubic)
Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Haut de page