Mission accomplie pour Chang'E 5 avec le retour des échantillons lunaires en Chine

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
17 décembre 2020 à 14h16
12
Chang'E 5 capsule au sol © CNSA/CLEP
Premières images de la capsule de retour d'échantillons de la mission sur le sol chinois. Crédits CNSA/CLEP

Il n'aura fallu que trois semaines de mission pour que Chang'E 5 marque l'exploration spatiale d'un nouveau succès chinois. La capsule contenant plusieurs kilogrammes d'échantillons de sol lunaire s'est posée en Chine (Mongolie Intérieure) ce 16 décembre à 18h59 (heure de Paris).

Une véritable démonstration technologique.

Boule de feu, jour de l'an et bonne année…

Il ne restait plus que ces dernières étapes, le largage de la capsule chargée de ses échantillons lunaires, sa traversée de l'atmosphère et son arrivée dans les steppes enneigées de l'Ouest chinois, pour finaliser la mission. Des éléments que l'agence spatiale chinoise maîtrise depuis une décennie, mais pour lesquels toute erreur eut été impardonnable…

Certains se souviendront peut-être d'une mauvaise expérience en la matière, le retour raté de la petite capsule américaine Genesis contenant des échantillons de poussière stellaire et de vent solaire en 2004. Heureusement, rien de tel à déplorer ce soir du 16 décembre : largué à 5 000 km de son point d'impact, le précieux contenant d'échantillons a traversé l'atmosphère comme prévu, commençant sa décélération au-dessus de l'Afrique du Sud. Une demi-heure plus tard, il touchait le sol enneigé de la Mongolie Intérieure, avant d'être rejoint par une armada d'hélicoptères, de véhicules militaires et de scientifiques, qui ont immédiatement inspecté la capsule. Ce 17 décembre, elle est déjà en chemin vers Pékin par avion.

Une mission réglée au millimètre

Chang'E 5 est donc bel et bien un succès déterminant pour le programme lunaire chinois. Le pays avait déjà démontré ses capacités à opérer autour de la Lune, puis sur la surface et même la face cachée de notre satellite ; à présent cette mission « tout en un » est parvenue à condenser en 23 jours l'impressionnant savoir faire des scientifiques et ingénieurs de la CNSA.

Après son décollage le 23 novembre, l'ensemble s'était mis en orbite lunaire le 30 novembre, avant la séparation de l'atterrisseur qui s'est posé sur le sol lunaire le 1er décembre . S'en sont suivis deux jours intenses de récupération d'échantillons, stockés dans un module de remontée qui a pu décoller depuis la surface lunaire le 3 décembre .

Deux jours de vol plus tard, l'amarrage automatisé du module de remontée et de la partie de la mission restée en orbite signaient une première mondiale. L'opération fut immédiatement suivie du transfert réussi des échantillons, et de l'éjection du module de remontée (crashé volontairement sur la surface lunaire).

Ce dimanche 13 décembre, après une correction d'orbite, le module restant a pris le chemin du retour, pour un voyage de 3,5 jours émaillé de quelques corrections de trajectoire. Chaque étape était cruciale sur cette route, et l'atterrissage réussi de la capsule témoigne de la réussite de cette aventure.

Chang'E 5 capsule échantillons © CNSA/CLEP
Evidemment, il a fallu planter un drapeau :-) crédits CNSA/CLEP

Pékin express

Une fois à Pékin, la capsule sera ouverte en salle blanche, pour en extraire le boitier contenant les échantillons de sol lunaire. Ce dernier sera pesé, puis ouvert dans un caisson spécial, à vide, puis en atmosphère contrôlée.

Dans un clin d'œil de l'histoire, les scientifiques chinois effectueront peu ou prou les mêmes opérations que leurs collègues japonais à quelques milliers de kilomètres de là avec leurs propres échantillons d'astéroïde. La Chine, bien sûr, disposera de plus de matériel : on s'attend à ce que la mission Chang'E 5 ait pu collecter au moins 2 kg de régolithe lunaire.

On apprend sans surprise que le véhicule qui a transporté la capsule chargée de ses échantillons de la Lune vers la Terre a réalisé une manœuvre qui lui a permis d'éviter de se consumer dans l'atmosphère. En effet il est possible que l'élément restant de Chang'E 5 réalise une extension de mission vers un objectif proche de la Terre nécessitant peu d'énergie de transfert. Même s'il n'est pas équipé d'instruments scientifiques, obtenir de « simples » images d'un astéroïde permettrait de faire avancer nos connaissance sur ces objets systématiquement surprenants. L'agence chinoise ne s'est pas encore exprimée quant à cette suite de mission potentielle.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
Sylvio84
Et un jour on réussira enfin à envoyer des hommes sur la Lune P-e les chinois seront les premiers qui sait…
ebottlaender
Le trollocomplotisme relou par excellence.<br /> Il y a des centaines de preuves que les américains sont déjà allés sur la Lune. Par ailleurs si vous ne croyez pas les américains c’est rigolo de se demander pourquoi vous croyez les chinois.
rexxie
Bravo! Et pour ceux qui continuent à dire que les Chinois ne sont que des copieurs technologiquement arriérés, voici matière à réflexion… d’autant plus qu’ils progressent rapidement, les seuls concurrents sérieux à SpaceX à mon avis… pour l’instant…
lapin-tfc
et un jour on arrivera à éduquer les humains à ne plus croire des âneries, ca viendra c’est certain
Labarthe
La Chine transforme l’essai au premier coup, et possède désormais le deuxième stock de matière extraterrestre (en poids) !
dapoussin
Bravo à la Chine pour cette belle démonstration technologique! De quoi relancer la course à l’espace? Ça serait bien…
Element_n90
J’ai cru comprendre que cela fera de ces prélévements les 1ers à revenir de la Lune sans aucune altération, ceux d’Apollo ayant été transporté dans des récipients pas tout à fait super hermétique (et donc l’oxygène de la Terre les a un peu modifié).
Element_n90
De quoi relancer la course à l’espace? Ça serait bien…<br /> Non c’est pas bien car dès l’objectif atteind, tout retombe et il n’y a plus rien. Ce qu’il faut ce sont des programmes ambitieux sur la durée. Vouloir le faire rapidement (par ce que c’est quand même mieux de pas attendre 30 ans) mais de façon constructive et sans agitation.
ebottlaender
Hum, alors ça dépend des échantillons, mais une grande partie ont été très bien préservés et sont toujours conservés dans des conditions optimales, sans plus d’altération que dans le cas de Chang’E 5.<br /> Il y a les quelques centaines de grammes de prélèvements soviétiques qui sont en bon état aussi.
BBlake
Il y a 3 ans chez Safran et ArianeGroup une enquête interne était lancé pour fuite de données industrielle concernant l’aéronautique et l’aérospatiale. Après 2 ans d’enquête, l’organisme d’enquête à dénicher un petit réseau d’espionnage Chinois qui était actif depuis environ 7 ans.<br /> Donc non non, ils sont bien partiellement des «&nbsp;copieurs technologique arriérés&nbsp;»<br /> Mais cela n’enlève rien à l’exploit à part le mérite<br /> PS : Je ne sais pas si cette enquête a été dévoilé publiquement ou c’est que en interne, donc si vous trouvez pas de source alors me croyez pas, cela m’arrange
Maspriborintorg
Tout le monde espionne tout le monde, surtout dans les domaines technologiques. Les USA, la France et même la petite Suisse (voir les affaires des entreprises Suisse Crypto et une autre qui mettaient des portes dérobées dans leurs produits) etc. . Avec sa NSA, les USA sont au courant de tout ce qui se passe dans le Monde. De même avec Windows, Google, etc etc.
vinicss
Il faut comparer ce qui est comparable. La NASA avait financé et apporté leur aide technologique a SpaceX pour pouvoir se concentrer sur les missions de recherche et d’exploration. Et aux vues de leurs réalisations, la mission chinoise est certes impressionnante mais ils sont encore loin derrière les Etats-Unis. Les complotistes peuvent passer leur chemin mais les américains ont tout de même rapporté des échantillons lunaires il y 50 ans…
BBlake
«&nbsp;Les portes dérobés volontaire&nbsp;» c’était il y a 10 ans.<br /> Même si maintenant il peut en rester plusieurs, plusieurs solutions sont maintenant possible pour contourner ce genre de faille depuis la popularisation du processus par Edward Snowden en 2013 (ou 2012)<br /> Et oui tout le monde espionne tout le monde mais je parle ici de vol industriel ^^
Sylvio84
Mon 1er message était un peu de la provoc pour mettre les pieds dans le plat et voir les anti-complotistes se déchaîner.<br /> Bien entendu les américains ont récupéré des échantillons lunaires le siècle dernier, je ne sais pas de quelle(s) manière(s). Comme Chang’E 5, c’est certainement le cas.<br /> J’ai pas mal étudié le sujet et de tout ce que j’ai vu je sais qu’on a toujours aucune certitudes sur le fait que des humains y ait posé les pieds… ou non (aucune certitude de l’inverse non plus). Est-ce qu’on a des preuves de l’inverse comme les 1ers enregistrements audio de la nasa qui comportaient des temps de réponses impossibles (en tout cas d’après Einstein)…<br /> Et peut-être que la réponse est à mi chemin : peut-être qu’en 69 personnes n’a posé les pieds sur la lune (ils n’ont pas réussi à tenir la demande de JFK) mais que par la suite dans les années 70 oui… La question a le droit d’être posée et étudiée. C’était la course à l’espace et les américains étaient parti perdant et devait réussir leur pari. Ils ont au final réussi le miracle… ou non.
ebottlaender
Très bon «&nbsp;je ne suis pas complotiste MAIS&nbsp;» si, bien sûr.<br /> L’argument du «&nbsp;on ne sait pas&nbsp;» ne tient pas la route. Même pas deux minutes. Au contraire on sait très bien et ignorer à ce point les centaines de preuves de l’alunissage et de la réussite des missions Apollo (sauf la 13, n’est-ce pas) relève bel et bien du complotisme bas de plafond. La question peut être posée oui, et elle peut aussi être répondue que ce soit en quelques minutes ou en plusieurs mois de débunk des théories farfelues comme les temps de réponse «&nbsp;impossibles&nbsp;» ou les photos trafiquées.<br /> Le plus rigolo dans votre commentaire était sans doute le moment où vous affirmez avoir profondément étudié le sujet.
Sylvio84
J’ai bien dit j’avais «&nbsp;pas mal&nbsp;», et pas «&nbsp;profondément&nbsp;», étudié le sujet car j’ai tout simplement fait le tour des points qui accréditent un mensonge, tout autant que les points de debunking justement. J’ai vu les principaux documentaires allant dans un sens comme dans l’autres (ex: celui de Myth buster) et ils sont bien fait car ils m’ont tous convaincu à tour de rôle à chaque fois J’ai aussi étudié certains de ces points, un à un, sur différents sites des 2 camps ou sur Wikipédia. Donc je change souvent d’avis sur la question…<br /> Mais bien que j’ai fait le tour de bon nombre de ces points, je ne les ai pas tous étudié en détail un par un et je ne connais pas le sujet en profondeur, juste «&nbsp;pas mal&nbsp;».<br /> Bref dans l’état actuel des choses, malgré mes commentaires un peu provocateurs, je n’ai toujours aucun avis tranchés comme vous sur la question et je laisse la porte ouverte à toutes les vérités possibles, pour le moment. D’autant plus que j’ai bien dit que les choses pouvaient être nuancées… Les confrontations binaires m’exaspèrent.<br /> Croyez le ou pas et prenez moi pour un hérétique si vous le souhaitez.<br /> Cette posture est à mon sens raisonnable. Maintenant si vous avez par exemple une preuve irréfutable que des hommes aient bien alunit lors de la mission Apollo 11 (ou même une autre), je suis preneur et croyez moi que même si j’ai l’esprit très critique, si j’ai une preuve irréfutable des premiers pas sur la Lune, j’aurai enfin p-e un avis tranché comme vous là dessus et vous aurez toute ma gratitude et mon respect <br /> Une preuve simple et irréfutable serait par exemple une photo de l’alunissage prise par une sonde ou un télescope, qui ne proviennent pas de la Nasa bien sûr.
ebottlaender
L’usage des réflecteurs lasers posés au cours de la mission par les astronautes d’Apollo 11, l’authenticité des centaines de photos prises lors de la mission Apollo 11, les relevés sismographiques, radiologiques, géologiques même, puisque de nombreux pays ont pu étudier des roches lunaires ramenées lors de ces missions ne vous suffisent pas ? Les témoignages des astronautes, mais aussi des personnes qui ont fabriqué le lanceur, des scientifiques qui ont étudié la mission, des radioamateurs qui ont suivi le lancement et les phases de vol etc, tout cela vous ne le considérez pas ?<br /> Il y a des scientifiques, en France, aujourd’hui, qui bossent avec les réflecteurs laser Apollo 11.<br /> Et il est malheureusement impossible, pour des raisons basiques de résolution, de prendre les sites d’alunissage en photo avec un télescope. C’est possible avec des capteurs à haute résolution autour de la Lune. Puisque vous ne croyez pas les données NASA (on se demande pourquoi car elles sont publiques), je ne vois pas trop pourquoi vous croyez les autres, mais qu’importe. En 2008, la sonde japonaise Kaguya (ou SELENE) a photographié le site d’Apollo 15. Même si sa résolution ne lui permettait pas de merveilles, les clichés ont bien montré les traces générées par le véhicule de remontée lors de son départ de la Lune.<br /> Les «&nbsp;confrontations binaires m’exaspèrent&nbsp;», dites vous. Mais il y a certaines choses qui sont, et d’autres qui ne sont pas. Si je vous affirme que Louis XIV est vivant, et que vous ne pouvez le réfuter sans «&nbsp;preuve&nbsp;», je n’aurais pas raison pour autant. Ce n’est pas une posture raisonnable, c’est un mauvais postulat.
Sylvio84
Merci pour votre réponse. Je vous confirme que j’ai certe une posture très critique mais pas de vérité sur le sujet.<br /> Bien entendu ces réflecteurs existent, mais quel est le rapport avec le sujet ? C’est 100 fois plus simple de poser un réflecteur qui reste au sol que de faire voyager en sécurité des hommes sur la surface de la Lune.<br /> Je suis convaincu que ces missions ont existé, je ne les nie pas et qu’elles aient eu de telles objectifs : faire orbiter des hommes dans l’espace, orbiter autour de la Lune, poser un réflecteur, faire des prélèvements, des relevés, etc.<br /> C’était la course à l’espace et à la Lune avec l’URSS et ils ont tout fait pour réussir et «&nbsp;gagner&nbsp;» cette course et la ligne d’arrivée on la connait. Je ne doute pas un seul instant des moyens mis en oeuvre et réaliser de très nombreux exploits qui ont été réalisé à cette période et j’en suis admiratif. L’espace et l’astronomie est un sujet qui me passionne.<br /> Bref ces missions étaient le pendant des missions qu’on fait aujourd’hui sur mars ou sur des astéroïdes, c’est beaucoup plus simple à faire sur notre satellite qui est bp plus proche (et à une distance fixe), sans atmosphère, avec une gravité moindre, qui nous présente toujours la même face etc.<br /> Emmener et ramener des hommes avec leurs tonnes de matériel (réserve, jeep lunaire, etc) avec toutes les contraintes que ça présuppose, c’est quand même bien différent et c’était une sacré étape. C’est comme croire en dieu, j’aimerai y croire mais j’ai du mal Donc blague à part, au vue de la course qu’il y’avait avec les russes, je me suis toujours demandé si ils n’avaient pas «&nbsp;triché&nbsp;» sur les premiers pas ou du moins sur la date de ces 1ers pas (je ne remet pas en question tout le reste).<br /> Bref… du coup niveau preuves…<br /> Il ne reste donc que principalement, les photos, vidéos, bande audio et témoignages à considérer pour ces 1er pas. Or si l’on part sur l’hypothèse d’un complot, on est bien d’accord que ces éléments seraient indispensables pour désigner le gagnant ? Ce serait la première chose qu’on aurait chercher à falsifier et ce avec évidement la plus grande justesse.<br /> Et la Nasa ne ferait pas la bétise aujourd’hui de publier une cartographie photo de la lune sans voir les sites Apollo. C’est en plus considérablement plus facile à truquer que tous le reste, surtout aujourd’hui. Kaguya a pris des photos du site mais elles ne sont pas assez précises pour que l’on puisse voir des traces ou équipements d’Apollo non ?<br /> Je trouve ça curieux qu’à cette époque, au vue des technologies existantes (je suis ingénieur informatique ça me connait) on ait réussi des transmissions vidéos en direct ou qu’on soit capable de ramener (ou transmettre numériquement?) des photos de telles qualités sans aucun dommage causé par des radiations (que ce soit lors de la prise de vue ou le transport). Je n’ai pas de commentaire à faire sur les ombres, le drapeau qui flotte ou des trucs dans le genre qui ont pour la plupart été débunké.<br /> Concernant le témoignages astronautes, je ne vais pas détailler toutes les possibilités existantes pour qu’ils corrigent un peu leur version des faits concernant ces missions (patriotisme, menaces, etc).<br /> Attendons que des astronautes (étrangers) prennent des photos de l’alunissage depuis la LOP-G Les chinois peuvent aussi faire le boulot. Remarque l’orbite est un peu distante il me semble contrairement à l’ISS.<br /> Louis XIV ne peut pas vivre des siècles quand même Cela a plus de sens de considérer que les américains aient pu un petit peu tricher pour remporter la 2e manche de la course
ebottlaender
(non toujours pas)<br /> -&gt; valable sur l’ensemble du post.<br /> En fait ce que je trouve étrange c’est cette certitude qui viendrait par la photographie des astronautes étrangers. Qu’est-ce qui cloche avec Kaguya ? Il vous faut les marques des empreintes au sol ?<br /> Ces photos seront certainement prises par la LOP-G qui est une station américaine, vous pourrez donc toujours croire à la conspiration.<br /> D’autre part, pourquoi croire aux missions chinoises d’aujourd’hui? Elles n’apportent selon vous aucune preuve supplémentaire que ce qu’on fait les américains durant les années 70 : des photos, des échantillons, du matériel présent sur la Lune.
ebottlaender
Et puis franchement, ça ne colle pas. Vous êtes bien d’accord que les américains ont ramené plus de 300 kg de roches lunaires, mais ne pensez pas que ce sont les astronautes qui les ont ramené ?<br /> Donc vous expliquez ça comment, toutes les missions Apollo étaient robotisées (et donc les astronautes montaient dans une fusée et atterrissaient dans une capsule qui venait de nulle part, malgré le suivi etc radio), se posaient sur des sites qui comme par hasard collent comme pas croyable à toutes les photos ramenées par les astronautes, avec des cailloux qui ont été photographiés in-situ et rapportés…<br /> Ca ne colle pas !<br /> Et l’URSS a aussi suivi les missions Apollo de très près. Les atterrissages ne faisaient aucun doute pour eux. Ni pour les chinois d’ailleurs, qui seraient très contents de rapporter un échec américain. Au contraire, ils ont affirmé que leurs sondes Chang’E avaient elles aussi observé les sites Apollo (mais n’ont fourni aucune photo précises du sol depuis l’orbite, Apollo ou non).
Sylvio84
Merci pour tes commentaires.<br /> Kaguya montre quoi exactement ? les photos que j’ai vu ne montrent aucun signe humain effectivement, ni même le passage d’un module automatique non ? Peut-être que je me trompe, je ne connais pas parfaitement le sujet.<br /> Je le répète, ce dont je doute c’est pas tout l’étendu des missions Apollo, oui des astronautes ont décollés et sont revenus sur Terre par des capsules. Ils ont pu orbiter autour de la Terre, voir de la Lune et même alunir et marcher sur la Lune. Dans tous les cas le retour est en capsule non ? Des doutes ne veulent pas dire que je nie tout en bloc et je suis pas là pour chercher toutes explications possibles prouvant le contraire.<br /> La technologie n’était pas la même qu’aujourd’hui, on était au début de l’ère spatiale, je ne remet pas en question aujourd’hui et je ne crois personne sur parole, que ce soit vous, les chinois, les américains ou les mecs qui croient tout les complots possibles.<br /> Bref, oui 300Kg de roche effectivement ça fait pas mal et effectivement je me suis pas mal posé la question à ce sujet, une extraction et un retour automatisé parait complexe à cette époque. Presque autant qu’emmener des hommes sur la Lune mais il y’a quand même pas les mêmes contraintes techniques et des risques moins élevés (pas de pertes humaines).<br /> Dans la LOP-G il y’aura des astronautes étrangers à priori comme je l’ai fait remarquer, je ne parlais pas de photos prises par la station elle même mais d’un gars à bord comme Thomas Pesquet. Bref, ce n’était qu’un exemple.<br /> Je reste ouvert et indécis sur le sujet mais pour le moment les seuls éléments probant sont les photos et vidéos des astronautes (ou mêmes des cailloux comme vous dites), pas le reste désolé de vous contredire là dessus. Et si il y’a complot, les américains ont été diablement doué pour réaliser de tels faux documents, j’en conviens.<br /> Le reste c’est ce qu’on fait déjà avec Mars dans des conditions terriblement plus complexe aujourd’hui et avec une technologie considérablement plus évoluée aussi. On ne peut pas dire que des échantillons lunaires prouvent que l’homme à marcher sur la Lune.
ebottlaender
Le doute c’est bien, quand ça mène à un raisonnement.<br /> Annoncer que ces 300kg de roches n’ont pas été ramenées par les astronautes Apollo, c’est devoir expliquer comment tout ça s’est goupillé.<br /> Bonne chance !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Avec sa nouvelle puce, Qualcomm promet des écouteurs sans-fil moins chers et plus de fonctionnalités
3 millions de personnes infectées par des extensions malveillantes pour Chrome et Edge
L'application myCANAL désormais disponible sur les Fire TV d'Amazon
Cyberpunk 2077 débarque dans Death Stranding sur PC via du contenu inédit
Le Conseil européen adopte une résolution pour affaiblir le chiffrement et faciliter l'accès aux autorités
Doug Bowser, président de Nintendo of America, revient sur le « Joy-Con Drift » et les moyens de le limiter
Cyberpunk 2077 : après le guide officiel, Piggyback présente une carte interactive officielle
Le jeu indépendant Hades propose désormais le cross-save entre ses versions Switch et PC
Après son arrivée sur Fire TV et Xbox, Apple TV s'invite sur Chromecast
Customisez votre intérieur avec cette lampe connectée PHilips Hue Go en promo chez Boulanger
Haut de page