La mort de nombreuses baleines corrélée à des tempêtes solaires

25 février 2020 à 15h47
5

En comparant plusieurs cas de baleines grises échouées et de tempêtes solaires, des chercheurs ont remarqué une corrélation entre les événements.

La baleine grise est notamment connue pour sa migration particulièrement longue. Chaque année, elle parcourt plus de 18 000 kilomètres entre le Mexique et l'Arctique dans le but de se reproduire, soit plus que tout autre mammifère.

La tempête solaire augmente le risque d'échouages de baleines

Selon des chercheurs, les baleines grises se servent de la magnétoréception, c'est-à-dire la perception des champs magnétiques, pour accomplir cette vaste migration. Une nouvelle étude, parue dans la revue Current Biology nous éclaire un peu plus sur ce phénomène. Des scientifiques ont ainsi étudié 186 échouages de baleines grises de 1985 à 2018, en se concentrant sur les cas où l'animal était encore vivant, écartant ceux de baleines blessées, malades, ou portant des traces d'activités humaines.

Les chercheurs ont par ailleurs analysé l'activité solaire au moment des échouages, et sont parvenus à des résultats intrigants. Par exemple, ils ont remarqué que les baleines avaient deux fois plus de risques de s'échouer lorsque le Soleil comptait plus de 150 taches solaires. Ces dernières apparaissent là où le champ magnétique est extrêmement intense, et peuvent aussi être le fruit de tempêtes solaires, quand notre étoile relâche des particules énergétiques pouvant atteindre la Terre et avoir un impact sur son champ magnétique.

On note par ailleurs que les tempêtes solaires sont également responsables de la hausse de signaux radio-fréquences (RF), et les chercheurs ont observé que les cas d'échouage pouvaient être multipliés par quatre les jours où ces signaux étaient élevés. Enfin, ils n'ont pas remarqué de similitudes entre les échouages et les variations du champ magnétique terrestre, point qui les a fortement interpellés.

Le cétacé serait « aveuglé »

Les chercheurs s'attendaient en effet à ce que le champ magnétique de la Terre, perturbé par une tempête solaire, oriente l'animal dans la mauvaise direction. « Nous montrons que la relation entre les tempêtes solaires et les baleines grises, s'il s'agit d'un effet sur un capteur magnétique, est probablement causé par une perturbation du sens lui-même, et non par l'envoi d'informations inexactes », explique Jesse Granger, auteure principale de l'étude. Les cétacés sont donc « aveuglés » par les tempêtes solaires, qui les empêchent alors de s'orienter grâce aux champs magnétiques.

Ce n'est pas la première fois que des échouages de baleines sont reliés à des tempêtes solaires. D'ailleurs, d'autres animaux peuvent être affectés par ces phénomènes, à l'image de certains oiseaux. Jesse Granger rappelle que l'activité humaine reste l'une des causes principales des échouages de mammifères marins. Récemment, des échouages massifs de baleines grises ont par exemple été causés par un manque de nourriture lié à la pêche intensive.

Source : CNET
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Popoulo
Tempêtes solaires aussi appelées « japanitude ».
bmustang
ce lien est trop vite trouvé et ne remet surtout pas en question la main de l’homme ? Foutaise ! Demain on nous expliquera que les otaries deviennent aveugles à cause de la lueur lunaire ?
trollkien
Un poil capillotracté je trouve…
playAnth95
Mdr bah oui le nombre de gros paquebot, bateaux marchandises, pétrolier qui ne fait que augmenter pour assouvir le capitalisme au maximum n’est en rien responsable ? Bien sur comme d’hab on préfère protéger la finance que le reste. Triste monde.
Nmut
C’est curieux cette manie de tout reporter vers la politique. La phrase « Jesse Granger rappelle que l’activité humaine reste l’une des causes principales des échouages de mammifères marins. » n’est pas là pour faire joli, il faut aussi la lire. L’étude a identifié une corrélation pour les cas non directement expliqués par les activités humaines, c’est tout.
CallMeLeDuc
Mais bien sur… Le Japon à bon dos. Les Japonais ne pêchent pas en Argentine mais dans leurs eaux territoriales.<br /> D’ailleurs faudrait savoir, pour une espèce en voie de disparition en fait personne ne sait exactement combien elles sont sur la planète.<br /> A ce compte là, plutôt que de les laisser s’échouer et pourrir sur les plages il aurait été plus judicieux de les pécher et consommer
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Boom présente son XB-1, un avion supersonique que la start-up veut
Tesla Model Y : les livraisons, c'est (déjà) pour le mois de mars !
Pour la première fois, des scientifiques découvrent du dioxygène en dehors de notre galaxie
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Les Macs équipés d'un processeur ARM pourraient arriver dès 2021
Les écouteurs sans fil True Wireless Xiaomi Mi, une alternative aux Airpods ?
Ultimate Ears dévoile Hyperboom, son enceinte pour sonoriser toutes vos soirées
Daily Top 10 : Netflix vous fait découvrir les contenus qui cartonnent dans votre pays
Coronavirus : l'OMS n'estime toujours pas avoir affaire à une pandémie
Haut de page