La totatité des récifs coralliens pourraient disparaître d'ici 2100

19 février 2020 à 15h24
8
Récif_Sakouli.jpg

En mer, l'augmentation des températures de surface et de l'acidité des eaux pourrait entraîner la disparition de presque tous les récifs coralliens avant la fin du siècle, comme le suggère une nouvelle étude présentée à l'occasion de l'Ocean Science Meeting 2020 de San Diego.

Plusieurs chercheurs de l'université d'Hawaï sont venus présenter leurs études sur le sujet, affirmant que des solutions applicables localement sont encore possibles pour les récifs coralliens. À terme, néanmoins, la clé du problème ne peut se trouver que dans la lutte globale contre le changement climatique.

Vers la mort de 70 à 90 % des récifs coralliens dans les vingt prochaines années ?

L'Ocean Science Meeting est l'occasion, pour un conglomérat de scientifiques internationaux, de se réunir et de présenter les résultats de leurs recherches. L'édition 2020 a débuté ce mardi 18 février à San Diego, en Californie.

Renee Setter, biogéographe de l'Université d'Hawaï, doit y présenter ses recherches concernant les récifs coralliens. Dans un article publié sur le site de l'Union américaine de géophysique, elle affirme que 70 à 90 % des récifs coralliens mondiaux pourraient disparaître dans les vingt prochaines années.

La chercheuse pointe les effets néfastes de l'augmentation des températures de surface de l'acidité des eaux marines, qu'elle identifie comme la principale cause directe de la disparition des récifs, elle-même induite par le réchauffement climatique global de la Terre. « D'ici 2100, le futur semble plutôt sombre », affirme Renee Setter.  « Essayer de nettoyer les plages est important et combattre la pollution est fantastique. Nous devons continuer ces efforts. Mais au bout du compte, nous devons prôner le combat contre le réchauffement climatique dans le but de protéger les récifs coralliens ».


Un avenir résolument sombre

Dans une nouvelle étude, qui devrait être publiée prochainement, Renee Setter et ses collègues ont cartographié les lieux dans lesquels concentrer les efforts de restauration des récifs coralliens en priorité, dans les décennies à venir. Pour cela, ils ont simulé l'évolution de l'environnement océanique, soumis aussi bien à la pollution qu'à la surexploitation marine ou à l'augmentation des températures de l'eau.

Selon leurs découvertes, les chercheurs affirment que la majorité des récifs coralliens qui existent aujourd'hui n'existeront plus avant 2045. Peu, si ce n'est aucun, n'auront survécu en 2100. « Honnêtement, la plupart de ces sites sont déjà morts », souligne la scientifique.

Les quelques sites qu'elle considère comme encore viables avant la fin du siècle incluent les eaux de la Basse-Californie et de maigres portions de la Mer Rouge. En conclusion, l'article de Renee Setter, pour le moins inquiétant, souligne que les projets de réhabilitation n'auront, au final, qu'un impact mineur au vu des dommages qui ont déjà été causés.

Source : Science Daily
Modifié le 19/02/2020 à 15h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
jedi1973
c’est marrant car j’ai vu un reportage ou ils disaient que les coraux commencaient a s’adapter aux nouvelles conditions. Que l’annonce de leurs morts etaient tres prematurés !!! https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/face-au-rechauffement-l-incroyable-resistance-des-coraux-53249
jedi1973
C"'est marrant, dans « s ci en ces et Vi… » de decembre 2019, les scientifiques constatent que les caoraux meurent moins vite que prevu et meme qu’ils s’adaptent a la remontée des temepratures pour certaines especes … Il leur faut juste un peu de temps… taper dans goo gle : coraux scien ces et vi e ( je met des espace pour pas etre bloqué par le robot de clubic !!) puis dans recherche coraux !
rexxie
C’est plutôt effrayant qu’on en soit rendu à génocider les paturages et abris de la plupart des poissons et que certains trouvent ça marrant parce qu’on voit certains coraux qui pourraient s’adapter.
c_planet
Ce sont des espèces qui ne vivent qu’en faible profondeur, vu que les océans sont à niveaux très variables depuis la nuit des temps même un enfant de 8 ans pour comprendre que l’apparition et la disparation des colonies de ces animaux est un phénomène des plus banal et maitrisé.
Nmut
L’article n’est pas si optimiste que ça. On constaté que « certains » coraux arrivent à s’adapter plus vite que l’on ne le pensait, mais l’évolution des températures et de l’acidité reste trop rapide et certaines adaptations signent la mort d’une partie du corail avec une chance de survie très faible (la tentative de déplacement)…
Nmut
Il n’existent encore que parce qu’ils suivent l’évolution des niveaux qui est relativement lente normalement. Maintenant ils vont probablement avoir du mal à croitre assez vite, surtout qu’ils vont avoir plus de problèmes avec les conditions de vie peu précoces pour eux (température et acidité).
stratos
pas grave tant que j’ai le nouveau smartphone avec le dernier ecran 4K de 6" et mon dernier gros SUV, tout en ayant mon bon steak quotidien tout va bien
Popoulo
Clair que c’est pas grave. La planète va être sauvée par Musk avec ses VE.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

En Chine, l’intégralité des stocks du Xiaomi Mi 10 a été écoulée en moins d’une minute
On connaît maintenant les specs des Surface Book 3 et Surface Go 2
Faut-il être abonné à Canal+ pour regarder Disney+ ?
Les clés de sécurité Google Titan débarquent enfin en France (et en Europe)
TCL commercialise le X10, son premier téléviseur Mini Led en Europe
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Le Parlement européen va statuer sur l'utilisation de l'IA par la police et les autorités judiciaires
Jaguar-Land Rover annonce Project Vector, son projet de navette autonome
Sony dépose un brevet pour une nouvelle manette à destination du PlayStation VR
Un Nintendo Direct dédié à Animal Crossing prévu pour le 20 février à 15h00
Haut de page