Le CERN réalise la première radiographie 3D et couleur

Bastien Contreras Contributeur
07 janvier 2019 à 11h25
0
Scan 3D couleur poignet humain MARS Bioimaging Ltd CERN Medipix3
N © MARS Bioimaging Ltc

En s'appuyant sur une technologie développée par le CERN, une entreprise néo-zélandaise a réussi à scanner le corps d'un être humain et à aboutir à une image 3D et couleur. Un tel progrès pourrait avoir de grandes répercussions sur l'ensemble du domaine médical.

Ce résultat est le fruit d'une collaboration entre l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) et la société MARS Bioimaging Ltd, située en Nouvelle-Zélande. Et il a fallu plus de 20 années de recherche pour mettre au point cette technologie.

Une qualité d'image inédite

Le système repose sur Medipix3, une puce dédiée à l'imagerie microscopique, voire nanoscopique. Le dispositif agit comme un détecteur de pixels, à l'instar du fonctionnement d'un appareil photo. La version actuelle est la troisième génération de la technologie, qui offre des résultats de résolution et de contraste jamais atteints en imagerie médicale, un domaine plutôt habitué à de simples clichés en noir et blanc.

Après avoir obtenu un accord de licence, l'entreprise MARS Bioimaging Ltd a développé et commercialisé un scanner 3D s'appuyant sur Medipix3. Elle y a associé un ensemble d'algorithmes de traitement de données, pour aboutir à des images 3D et en couleur, permettant de distinguer différents composants du corps humain. Par exemple, dans l'illustration ci-dessus, on reconnaît notamment les os et les tissus mous d'un poignet (et une montre, mais on la voyait aussi à l'œil nu).

Faciliter l'analyse des médecins

Un tel progrès dans l'imagerie médicale constitue un atout majeur, selon les chercheurs. D'après les premiers résultats, de telles modélisations en 3D permettraient en effet d'établir des diagnostics plus fiables, et ainsi, de proposer un traitement plus adapté à la situation réelle du patient.

Le scanner 3D a déjà pu être employé dans le cadre de maladies vasculaires, de cancers, ainsi que pour l'étude de la santé des os et des articulations. Et pour autoriser le déploiement plus large de cette innovation, un essai clinique aura lieu prochainement en Nouvelle-Zélande, sur des patients en orthopédie et en rhumatologie.

Source : CERN

Modifié le 07/01/2019 à 18h02
16 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top