Le CERN réalise la première radiographie 3D et couleur

07 janvier 2019 à 18h02
16
Scan 3D couleur poignet humain MARS Bioimaging Ltd CERN Medipix3
N © MARS Bioimaging Ltc

En s'appuyant sur une technologie développée par le CERN, une entreprise néo-zélandaise a réussi à scanner le corps d'un être humain et à aboutir à une image 3D et couleur. Un tel progrès pourrait avoir de grandes répercussions sur l'ensemble du domaine médical.

Ce résultat est le fruit d'une collaboration entre l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) et la société MARS Bioimaging Ltd, située en Nouvelle-Zélande. Et il a fallu plus de 20 années de recherche pour mettre au point cette technologie.

Une qualité d'image inédite

Le système repose sur Medipix3, une puce dédiée à l'imagerie microscopique, voire nanoscopique. Le dispositif agit comme un détecteur de pixels, à l'instar du fonctionnement d'un appareil photo. La version actuelle est la troisième génération de la technologie, qui offre des résultats de résolution et de contraste jamais atteints en imagerie médicale, un domaine plutôt habitué à de simples clichés en noir et blanc.

Après avoir obtenu un accord de licence, l'entreprise MARS Bioimaging Ltd a développé et commercialisé un scanner 3D s'appuyant sur Medipix3. Elle y a associé un ensemble d'algorithmes de traitement de données, pour aboutir à des images 3D et en couleur, permettant de distinguer différents composants du corps humain. Par exemple, dans l'illustration ci-dessus, on reconnaît notamment les os et les tissus mous d'un poignet (et une montre, mais on la voyait aussi à l'œil nu).

Faciliter l'analyse des médecins

Un tel progrès dans l'imagerie médicale constitue un atout majeur, selon les chercheurs. D'après les premiers résultats, de telles modélisations en 3D permettraient en effet d'établir des diagnostics plus fiables, et ainsi, de proposer un traitement plus adapté à la situation réelle du patient.

Le scanner 3D a déjà pu être employé dans le cadre de maladies vasculaires, de cancers, ainsi que pour l'étude de la santé des os et des articulations. Et pour autoriser le déploiement plus large de cette innovation, un essai clinique aura lieu prochainement en Nouvelle-Zélande, sur des patients en orthopédie et en rhumatologie.

Source : CERN

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
0
ZiiD
C’est combien le kilo pour ce gigot d’humain sur l’illustration ?
lordypakna
Il faudra changer la pile de la montre.
Miliejux
Oh mon dieu ! Le gars avait une montre sous la peau ! Voila de quoi il souffrait !
yvesl
l’intérêt de montrer une montre, ne me parait pas évident…
Miliejux
Est-ce que ce n’est pas pour prouver que la machine “sait” faire la différence entre le corps du patient et le reste ? Du genre le chirurgien a oublié son scalpel et la machine reconnait que ce n’est pas un os.
sandalfo
l’histoire ne dit pas combien coute un scanner 3D couleur
iodir
Heu, pour les scanners, ça fait longtemps qu’on sait reconstituer les coupes en images 3D. Concernant la couleur, je ne sais pas si c’est nouveau. Mais si c’est pour différencier les os de la chair, ça n’a jamais posé aucun problème. Même différencier la graisse du reste ne pose pas de problème non plus.
Azarcal
Super, que des trolls négatifs devant cette superbe invention BRAVO !!
Momozemion
Que l’invention est superbe, c’est probable.<br /> Mais son compte rendu ici, encore une fois, est tellement mauvais que tout ce que ça mérite, c’est ce genre de commentaires.
Fulmlmetal
Très beau progrès, par contre il aurait été bon d’avoir une idée du cout, parce que si c’est hors de prix, on n’est pas près de voir débarquer cette techno dans nos hopitaux
megadub
Extraordinaire… c’est exceptionnel comme avancé médicale
turkoise
c’est moche de critiquer de telles avancées alors que vous même en n’êtes pas capables, mais surtout si un jour vous viendrez à en bénéficier … C’est carrément génial de voir qu’on est présent lors de ces nouveautés surtout dans le domaine médical !
nirgal76
Les images 3D et en couleurs selon la matières, je dirais que ce sont les IRM, mais avec un scanner à rayon X, faire de la 3D en couleur je ne pense pas que ça existait déjà (tu pense bien que sinon, le CERN ne ce serait pas casser le cul à inventer un truc qui existe)
kubiks
Sauf que là, il y a quelque chose qui ne colle pas !<br /> Si nous voyons des couleurs, c’est que les objets ou tissus (peu importe) absorbent certaines longueurs d’onde du spectre lumineux (entre 400 nm et 700 nm), or les ondes lumineuses qui nous permettent de voir, ne pénètrent pas dans les corps opaques de notre organisme.<br /> Il faut donc utiliser d’autres ondes (rayons X ou autres), plus pénétrantes, mais qui n’ont rien à voir avec le comportement des ondes lumineuses que nous percevons, et ne peuvent en aucun cas réagir comme la lumière le ferait en traversant des milieux diversement colorés.<br /> Il ne peut donc s’agir que de simulations ou fausses couleurs, attribuées par algorithme lorsque le système interprète qu’il s’agit d’un os, d’une dent, ou de tout autre organe.<br /> Difficile dans ce cas d’imaginer que ces fausses couleurs puissent (au-delà de faciliter l’identification de certains organes ou de créer une esthétique flattant le profane) de mettre en évidence des anomalies de teintes permettant de diagnostiquer ce qu’une réelle vision des couleurs permettrait.
Momozemion
Mais bien sûr ducon!<br /> C’est ainsi qu’aucune image satellite n’est utilisable, pas plus que toutes les autres formes d’imagerie médicale puisque la peau étant opaque c’est leur principe de fonctionnement à toutes.<br /> Tu sais quoi? Il y a même des gars qui font des images d’organes et de leur fonctionnement avec du son! On appelle ça une échographie.<br /> Alors que dans ton cerveau de neuneu un truc ne colle pas n’est le symptôme que du dysfonctionnement de celui-ci.
kubiks
Pauvre Momozemion, toi t’as un sacré niveau. C’est simplement affligeant…<br /> Si l’on examine ta petite tête, que ce soit par radiographie traditionnelle ou par scanner (image monochromatique obtenue par absorption des rayons X traversant un objet), ou par ultrason (image monochrome obtenue par réflexion d’une onde sonore (l’échographie que tu cites), ou par photographie (image couleur ou noire et blanche obtenue par convergence des ondes lumineuses réfléchies par un objet, ou encore par résonnance magnétique nucléaire (image monochrome obtenue par excitation magnétique des atomes d’hydrogène), on ne va effectivement pas y trouver grand-chose d’intéressant.<br /> À tas place j’abandonnerais, c’est trop compliqué pour toi, mais t’inquiète, le ridicule ne tue pas! Par contre, c’est pas toi qui vas faire avancer la société.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Tesla Model 3 : le configurateur français a été mis en ligne
⚡️ Bon Plan : Xiaomi Mi 8 Pro 128Go à 426,30€ avec le code GBMPR5
CES 2019 - GeForce RTX : le Ray Tracing débarque sur ordinateur portable
CES 2019 - Asus dévoile le ROG Mothership, sa
⚡️ Bon Plan : Just Dance 2019 Switch et Xbox One à 29€
CES 2019 - Withings Move ECG : la montre capable d’enregistrer un électrocardiogramme
Un premier rendu d'après des plans en fuite pour l'iPhone XI
Dell : un brevet d'ordinateur portable à deux écrans détachables
Une fausse main de cire pour pirater l'authentification veineuse
CES 2019 - Microsoft collabore avec Universal Electronics sur un assistant numérique
Haut de page