Des chercheurs du MIT ont réussi à réduire des objets en 3D à une taille nanoscopique

0
MIT fabrication par implosion objets 3D nanoscopique
© MIT News

Des scientifiques du MIT ont mis au point une méthode capable de produire simplement des objets en 3D à l'échelle nanoscopique.

Produire des objets en trois dimensions à l'échelle nanoscopique représente un véritable défi. Des méthodes existent déjà, mais elles sont généralement longues ou limitées. Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux États-Unis, sont parvenus à concevoir un nouveau procédé. Et celui-ci n'est pas sans rappeler la technique du costume d'Ant-Man...

« Chérie, j'ai rétréci les objets »

Car le principe de ce que les auteurs de l'étude ont appelé « fabrication par implosion » consiste à réduire la taille d'un objet. À cet effet, ils utilisent un matériau absorbant, le polyacrylate (présent notamment dans les couches pour bébés), pour construire une sorte d'échafaudage. Ils le plongent ensuite dans un bain contenant des molécules de fluorescéine, qui s'accrochent à la structure après avoir été activées par la lumière d'un laser. Cette technique permet de surcroît aux chercheurs de choisir l'emplacement d'attache de ces molécules, qui jouent ensuite le rôle d'ancres pouvant s'accrocher à d'autres éléments, ajoutés ultérieurement et constituant l'objet en 3D.

Enfin, la dernière étape consiste à rétrécir l'ensemble, grâce à l'ajout d'un acide. Cette substance permet alors de réduire la taille de la structure, en bloquant les charges négatives présentes dans le gel de polyacrylate. De cette façon, le résultat obtenu est un objet 1 000 fois plus petit que l'original, pouvant donc atteindre l'échelle du nanomètre.

De l'optique à l'électronique

D'après les scientifiques, cette technique pourrait être appliquée pour fabriquer des lentilles de qualité aux dimensions très réduites pour équiper des appareils photo, des smartphones ou des microscopes. Ils pensent également que leurs résultats pourraient être utilisés en nanoélectronique ou en robotique.

Cependant, si les matériaux employés sont assez répandus dans les laboratoires, la méthode semble pour l'instant difficile à reproduire rapidement à grande échelle. Il faudra donc perfectionner le processus avant d'être capable de produire à la chaîne des composants nanoscopiques utiles à diverses industries.

Source : MIT News
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

LibreOffice 6.1.4 : une MàJ pour corriger plus de 120 bugs et régressions
⚡ Bon Plan : HUAWEI P20 Lite à 221€
🔥 Bon Plan : Enceinte Bluetooth TaoTronics VAVA à 41,99€ avec le code VASK002D
Le top 10 des apps Android qui ont généré le plus de chiffre d'affaires en 2018
🔥 Pack Canon EOS 77D + objectif EF 18-55mm IS STM + sac + batterie à 889€
Shenzhen a pour ambition de devenir la capitale mondiale de l'innovation
Bientôt des transferts de cryptomonnaie sur WhatsApp ?
Pioneer dévoile les E8, des écouteurs intra-auriculaires wireless
Airbus Space Systems aura vécu une année 2018 record
⚡️ Bon Plan Noël : Canon PIXMA TS 8150 à 99€ (soit -60,99€)
Haut de page