Dans un livre posthume, Stephen Hawking anticipe l'avènement de "superhumains"

Johan Gautreau
Expert objets connectés
17 octobre 2018 à 11h40
0
Stephen Hawking
Martin Hoscik / Shutterstock.com

Dans un recueil d'essais qui sera publié à titre posthume, le physicien Stephen Hawking affirme que les manipulations génétiques pourraient mener à l'apparition d'une espèce humaine supérieure. Cette dernière supplanterait le reste de l'humanité en peu de temps.

Le brillant physicien théoricien Stephen Hawking, décédé le 14 mars 2018, aurait écrit avant sa disparition plusieurs essais traitant de la génétique humaine. Et ses conclusions sont pour le moins alarmantes...

La génétique au service de super-humains ?

L'auteur du best-seller Une brève histoire du temps craignait en effet que l'ingénierie génétique puisse mener à la création d'une nouvelle espèce humaine améliorée qui tendrait inévitablement à détruire le reste de l'humanité.

Il écrit ainsi : « Je suis sûr que dans ce siècle, les gens découvriront comment modifier à la fois l'intelligence et les instincts primaires tels que l'agressivité ». Si, selon lui, des lois seront votées contre l'eugénisme, elles seront vite contournées par les plus riches qui n'hésiteront pas à améliorer leur corps.

Résistance aux maladies, mémoire améliorée, durée de vie augmentée... Les possibilités sont nombreuses - et commencent à intéresser certaines institutions militaires, qui imaginent la guerre du futur menée par des humains augmentés. Selon Stephen Hawking, ces possibilités mèneraient à la cohabitation (temporaire) de deux humanités. Ce qui ne manquerait pas de poser des « problèmes politiques significatifs ».

Les humains non-améliorés seraient voués à disparaître, ou deviendraient tout simplement insignifiants aux yeux des surhommes. La finalité serait identique : l'humanité améliorée serait la seule à survivre grâce à des améliorations constantes, lancées à un rythme exponentiel...

Sequence ADN

Crispr-Cas9 en ligne de mire

On croit deviner, à travers ses essais, que le physicien craignait que des techniques de manipulation des gènes comme Crispr-Cas9 puissent mener à de grosses dérives.

Inventé il y a 6 ans, ce système permet aux scientifiques de cibler précisément une partie du code génétique humain et le modifier. Il a ainsi été possible de traiter des enfants atteints d'une forme rare de leucémie, incurable par d'autres moyens.

Des questions ont cependant été soulevées sur les conséquences d'une telle manipulation génétique, les parents craignant des effets secondaires indésirables dans le futur. L'astronome Lord Peer, proche ami de Stephen Hawking, a aussi fait remarquer qu'une banque de sperme californienne proposant uniquement du sperme « d'élite » a récemment fermé... faute de demande.

Il n'en reste pas moins que les craintes de Stephen Hawking pourraient se réaliser si aucune mesure n'est prise dans les années à venir. A moins que sa peur de voir l'IA supplanter l'humanité ne se réalise avant...
12
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top