OneSpace, une start-up chinoise, réussit le lancement d'une fusée

20 mai 2018 à 09h08
0
C'est un marché en plein boom : l'industrie spatiale connait son heure de gloire grâce à la communication de grosses sociétés américaines. C'est désormais l'heure pour l'entreprise chinoise OneSpace de faire son entrée dans la compétition.

Elle a lancé sa première fusée dans l'espace, se faisant ainsi une place dans la course à la conquête spatiale.

Un marché énorme dominé par les Etats-Unis

Qui n'a jamais entendu parler de SpaceX et ses fusées réutilisables ou encore de Blue Origin ? Deux sociétés américaines, spécialisées dans l'astronautique. L'une a été fondée par Elon Musk, un milliardaire américain connu par avoir participé à la création de PayPal et être à la tête de Tesla. L'autre a été créée par Jeff Bezos, un autre milliardaire américain connu pour avoir créé Amazon.

Ces deux sociétés ont au moins deux points en commun : elles cherchent toutes les deux à partir à la conquête spatiale et elles multiplient les buzz autour de leur activité. Ce sont principalement ces deux entreprises qui dominent l'industrie.

Une société chinoise, OneSpace, a elle aussi voulu apporter sa pierre à l'édifice en lançant le 17 mai 2018 sa première fusée dans l'espace. Elle fait partie des dizaines de sociétés du pays souhaitant s'imposer sur ce marché très concurrentiel et représentant pas moins de 339 milliards de dollars, d'après la Bank of America Merrill Lynch. Il faut dire que jusqu'en 2014, les sociétés privées n'étaient pas autorisées à construire et lancer des satellites en Chine. Ce domaine était réservé aux agences de recherche et à l'armée.

La société OneSpace souhaite concevoir une série de fusées

La première fusée de cette société chinoise faisait 9 mètres de haut. Elle a décollé, sur un site non précisé dans le nord-est de la Chine. Elle a atteint une altitude de 38 km et parcouru 273 km puis est retombée sans encombre sur la Terre comme prévu.



Le but de l'initiative était de collecter des données afin de concevoir une série de fusées, baptisées OS-X. Toutes ces fusées seront capables de placer une charge utile de 100kg en orbite terrestre.

D'après Chen Jianglan, porte-parole de l'entreprise, OneSpace souhaite en construire 20 avant la fin de la décennie.

La société travaille également sur des fusées destinées à lancer de petits satellites pour surveiller l'activité de la terre : les cultures, la météo ou encore les sites de catastrophes. Ces satellites, moins chers et plus faciles à déployer, sont devenus un marché très lucratif pour le moment dominé par l'Inde.

OneSpace a à priori éveillé l'intérêt de plusieurs clients chinois et étrangers : « Un certain nombre d'entreprises européennes et asiatiques spécialisées dans les satellites nous ont également contacté pour établir des partenariats stratégiques », s'est félicité le porte-parole de l'entreprise.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top