Blue Origin choisit l’Alabama pour construire les moteurs de ses fusées

Dimitri PAVLENKO
02 juillet 2017 à 15h13
0
La société du PDG d'Amazon Jeff Bezos, spécialisée dans l'aérospatial, va construire ex nihilo une nouvelle usine à Huntsville, au nord d'un des Etats américains les plus en pointe dans cette industrie.

Un choix largement guidé par des considérations politiques, afin de décrocher un énorme marché avec l'armée américaine pour le lanceur militaire Vulcan.

Welcome to Rocket City !



A peine achevée la construction du premier exemplaire de son moteur de fusée très attendu, le BE-4, Blue Origin a choisi l'endroit où celui-ci serait fabriqué à l'avenir. Destination Huntsville, au nord de l'Alabama, pour la compagnie de Jeff Bezos, qui va y construire une usine de pointe spécifiquement dédiée à l'assemblage des moteurs. Un choix qui surprend peu les connaisseurs de l'industrie aérospatiale américaine : Huntsville est à l'industrie spatiale US ce que Toulouse est à l'aéronautique en France.

Huntsville est le siège du Centre spatial Marshall de la NASA, où fut conçu dans les années 60 le célèbre lanceur géant Saturne 5 qui accompagna tout le programme Apollo. Surnommée Rocket City(fusée-ville), Huntsville possède l'un des tissus les plus denses au monde de sous-traitants de l'industrie aérospatiale.

01F4000008684250-photo-blue-origin-5.jpg


Sweet Home Alabama



Huntsville, Alabama, un choix logique a priori comme point de chute pour Blue Origin. Mais Jeff Bezos aurait tout aussi bien opter pour Los Angeles, berceau et siège du grand concurrent SpaceX, qui est elle aussi un poids lourd de l'industrie spatiale. C'est que derrière la logique industrielle, Blue Origin a dû obéir à des considérations d'ordre politique : la société négocie en ce moment la livraison de ses moteurs BE-4 pour remplacer les vieux moteurs russes Atlas sur le futur lanceur Vulcan de l'United Launch Alliance(ULA), la compagnie pilotant le lancement des satellites militaires américains. Pour ce méga contrat, Blue Origin est en concurrence avec Aerojet Rocketdyne, qui a son siège à... Huntsville. Or, le personnel politique de l'Alabama, qui a la haute main au Sénat sur le financement de l'ULA, a clairement fait comprendre que pour ce contrat, Huntsville devait dans tous les cas sortir vainqueur.

Confronté à cet impératif, Alabama First, Blue Origin, par ailleurs fragilisé par des soucis de bloc d'alimentation lors de tests en mai sur son BE-4, n'a finalement eu d'autre choix que de l'implanter à Huntsville pour espérer rafler la mise. La décision, qui devrait permettre de créer 342 emplois d'ingénieurs à Rocket City, a été saluée par la ville et par l'ULA. Les militaires devraient maintenant rendre leur décision rapidement. L'ULA ayant depuis le départ désigné le moteur BE-4 comme son premier choix pour équiper le Vulcan, plus rien ne devrait s'opposer au succès de Blue Origin.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top