Origine de l'Univers : Hawking et 32 éminents physiciens en colère !

Dimitri PAVLENKO
26 mai 2017 à 08h55
0
En février, trois chercheurs publiaient dans la revue Scientific American une critique en règle de la théorie de l'inflation cosmique proposée il y a trente-huit ans. En réaction, Stephen Hawking et 32 des plus éminents physiciens de la planète ont signé une lettre ouverte pour défendre avec colère ce qui reste la principale hypothèse sur l'origine de l'univers.

Les 33 ne digèrent pas l'accusation de "science poubelle" lancée par le trio de critiques !

La théorie de l'inflation, faute de mieux

En 1979, le chercheur au Massachussets Institute of Technology( MIT) Alan Guth révolutionne la physique, en présentant au monde sa théorie de l'inflation cosmologique. Selon lui, l'Univers aurait connu une phase d'expansion foudroyante très brièvement après le Big Bang. C'est le commencement de l'histoire de la matière. Cet événement s'accompagne d'une formidable libération d'énergie, provoquant l'accélération de cette expansion baptisée l'inflation, pendant laquelle les distances relatives augmentent, permettant à l'Univers de grossir immensément.

La théorie de l'inflation est toujours en attente de preuve définitive, mais le monde l'admet comme la plus solide pour expliquer les origines de l'Univers. Le coup de boutoir est venu en février dernier : trois physiciens jettent un pavé dans la mare en publiant dans la revue Scientific American une vive critique de la théorie de l'inflation. Baptisé "Pop goes the Universe", et l'article est très violent. Les trois physiciens estiment que l'inflation devrait avoir généré des ondes gravitationnelles primordiales. Or, celles-ci n'ont jamais été détectées. La critique est tout à fait recevable, mais dans son résumé, le trio de critiques plante une banderille : ils prétendent, affront suprême, que le modèle de Guth "ne peut être évalué à l'aide de la méthode scientifique". On ne peut pas tester la théorie de l'inflation, c'est donc de la science poubelle, en somme.

01F4000008316682-photo-stephen-hawking.jpg


La réponse du berger à la bergère

C'est cette dernière attaque qui a provoqué la colère de trente-trois des plus éminents physiciens de la planète. Dans le lot, Stephen Hawking, mais aussi Alan Guth lui-même, et des grands noms comme Lisa Randall de Harvard, ou encore Leonard Susskind de Stanford, l'un des pères de la théorie des cordes. Dans leur lettre ouverte commune, ils admettent que la théorie de l'inflation n'est pas certaine. Mais la physique ne se démontre pas comme un théorème de mathématiques. Ils rappellent aussi qu'au cours des 37 dernières années, des prédictions correctes de la théorie de l'inflation ont été vérifiées, sur la densité de masse moyenne de l'Univers ou encore sa forme plate.

Détail croustillant, l'un des trois critiques est un ancien collègue d'Alan Guth. En 2002, Paul Steinhard a même partagé le prestigieux prix Dirac avec Guth pour leurs travaux sur le concept d'inflation en cosmologie. Depuis, il s'est éloigné du modèle, allant aujourd'hui jusqu'à le combattre. Lui et les deux autres signataires ont depuis répondu à la lettre des 33, maintenant leur position. Ambiance...


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top