Un utérus artificiel pourrait sauver les grands prématurés

27 avril 2017 à 13h56
0
Lorsqu'un bébé naît prématurément, il est placé en couveuse, ce qui peut lui permettre de finir de grandir dans les meilleures conditions que la science peut offrir aujourd'hui. Mais cette technique est limitée et si les résultats sont bons pour les prématurés légers et les prématurés moyens nés à partir de la 34e semaine d'aménorrhée, pour les grands prématurés, nés encore plus tôt, les choses se compliquent.

En France, on estime à 7 % les bébés nés prématurément, un chiffre en augmentation de 15 % depuis 15 ans selon les données officielles. Les grands prématurés, de leur côté, représentent 1,5 % des naissances.

Un utérus artificiel testé sur un agneau



La prise en charge des grands prématurés est assez bonne mais pour les grands prématurés les risques de décès sont réels et très élevés. Surtout pour ceux qu'on appelle les "très grands prématurés" qui naissent avant 28 semaines. Les spécialistes de la natalité et les chercheurs tentent depuis des années d'améliorer les chances de survie et la prise en charge de ces enfants.

Une avancée majeure a été obtenue par l'Hôpital pour enfants de Philadelphie. Les chercheurs ont développé un utérus artificiel qu'ils ont testé sur un agneau prématuré dont la gestation correspond, en durée humaine, à un bébé né prématurément à 23 semaines. Un très grand prématuré, donc, dont les chances de survie sont de seulement 10 %. L'utérus artificiel a permis de maintenir en vie l'agneau et même de lui permettre de se développer.



Réduire la mortalité et les séquelles des bébés



L'utérus artificiel a permis de maintenir en vie 7 agneaux pendants 25 jours, selon les résultats de la recherche publiés le 25 avril 2017. Une première dans la recherche dans ce domaine et un véritable succès : non seulement l'agneau est resté en vie mais il s'est développé de la même manière que s'il était dans le ventre de sa mère, sans aucune séquelle.

Les chercheurs estiment que cette nouvelle technique, adaptée pour les bébés prématurés, pourrait réduire de 90 % à 10 % le risque de décès et de 90 % à 30 % le risque de séquelles chez les bébés qui survivent. Mais ils estiment que cet utérus artificiel ne peut prendre la relève qu'à partir de la 23e semaine de grossesse.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top