Un Canadien de 15 ans découvre une cité maya en observant les étoiles

10 mai 2016 à 11h53
0
Un jeune Canadien est parvenu à découvrir une cité maya encore inconnue en déduisant sa position, confirmée plus tard par satellite. Comment ? Par sa connaissance de ce peuple et notamment du grand intérêt des Mayas pour les étoiles.

La curiosité n'est certainement pas un vilain défaut. En tous cas, pas pour le dénommé William Gadoury, 15 ans, un adolescent passionné par la civilisation maya. « Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes», explique William Gadoury. «Il fallait qu'il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l'idée m'est venue de vérifier mon hypothèse» a déclaré le jeune homme au Journal de Montréal.

Le Québécois a alors entrepris d'établir un lien entre les étoiles et l'emplacement des cités antiques. Il a analysé les 22 constellations mayas repérées dans le Codex Tro-Cortesianus (ou Codex de Madrid) et a relié entre elles les étoiles de ces constellations pour créer des formes. En appliquant avec des transparents les constellations sur une carte Google Earth, il a constaté que ces formes indiquaient l'emplacement des 117 cités mayas de la péninsule du Yucatan. Une méthode que le jeune homme a par ailleurs vérifiée sur les cités des civilisations aztèques, incas et harappa, en Inde.

En plus des 22 constellations référencées, William Gadoury a trouvé une référence à une 23e constellation et a entrepris d'appliquer son modèle aux trois étoiles évoquées dans un livre. Mais cette fois, pas de cité connue. Mais au lieu de conclure que cette 23e constellation n'en était finalement pas une, il a plutôt supposé que la cité n'avait pas encore été découverte. Et il a vu juste.

08437848-photo-william-gadoury.jpg

En partageant son hypothèse avec l'Agence spatiale canadienne, il a obtenu des images satellites fournies par la NASA et de l'agence spatiale japonaise JAXA. En recoupant ces dernières avec celles dénichées sur le Web (via une centaine de sites qui distribuent des images satellites), il est tombé sur un cliché datant de 2005, année durant laquelle un important incendie avait dévasté la région pointée par la 23e constellation et qui a rendu visibles les vestiges envisagés.

Aucun scientifique, aucun archéologue n'était parvenu aux déductions du jeune homme, et la cité antique (baptisée par l'adolescent « K'ÀAK' CHI' », ou « Bouche de feu » en français) était située dans un endroit reculé et inaccessible qui lui a valu d'être jusqu'ici ignorée de tous.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top