Un Canadien de 15 ans découvre une cité maya en observant les étoiles

0
Un jeune Canadien est parvenu à découvrir une cité maya encore inconnue en déduisant sa position, confirmée plus tard par satellite. Comment ? Par sa connaissance de ce peuple et notamment du grand intérêt des Mayas pour les étoiles.

La curiosité n'est certainement pas un vilain défaut. En tous cas, pas pour le dénommé William Gadoury, 15 ans, un adolescent passionné par la civilisation maya. « Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes», explique William Gadoury. «Il fallait qu'il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l'idée m'est venue de vérifier mon hypothèse» a déclaré le jeune homme au Journal de Montréal.

Le Québécois a alors entrepris d'établir un lien entre les étoiles et l'emplacement des cités antiques. Il a analysé les 22 constellations mayas repérées dans le Codex Tro-Cortesianus (ou Codex de Madrid) et a relié entre elles les étoiles de ces constellations pour créer des formes. En appliquant avec des transparents les constellations sur une carte Google Earth, il a constaté que ces formes indiquaient l'emplacement des 117 cités mayas de la péninsule du Yucatan. Une méthode que le jeune homme a par ailleurs vérifiée sur les cités des civilisations aztèques, incas et harappa, en Inde.

En plus des 22 constellations référencées, William Gadoury a trouvé une référence à une 23e constellation et a entrepris d'appliquer son modèle aux trois étoiles évoquées dans un livre. Mais cette fois, pas de cité connue. Mais au lieu de conclure que cette 23e constellation n'en était finalement pas une, il a plutôt supposé que la cité n'avait pas encore été découverte. Et il a vu juste.

En partageant son hypothèse avec l'Agence spatiale canadienne, il a obtenu des images satellites fournies par la NASA et de l'agence spatiale japonaise JAXA. En recoupant ces dernières avec celles dénichées sur le Web (via une centaine de sites qui distribuent des images satellites), il est tombé sur un cliché datant de 2005, année durant laquelle un important incendie avait dévasté la région pointée par la 23e constellation et qui a rendu visibles les vestiges envisagés.

Aucun scientifique, aucun archéologue n'était parvenu aux déductions du jeune homme, et la cité antique (baptisée par l'adolescent « K'ÀAK' CHI' », ou « Bouche de feu » en français) était située dans un endroit reculé et inaccessible qui lui a valu d'être jusqu'ici ignorée de tous.
Modifié le 02/12/2020 à 09h49
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange récupère 14 000 km de fibre de la SNCF
Hey Siri, va garer la Tesla. S'il te plait.
Réalité virtuelle et Ultra HD : Roland-Garros comme si vous y étiez
Obama trouve les algorithmes dangereux
Payer pour éviter la publicité : l'idée progresse
HTC plonge et risque de couler le Vive avec lui
Free racheté par Orange : l'improbable scénario
SoundCloud Go : le Spotify dénicheur de talents débarque en France
Des Radeon Software 16.5.1 pour Forza Motorsport 6 : Apex
Blue Origin peine à communiquer face à SpaceX
Haut de page