Eye Conductor met la composition de musique à la portée des handicapés moteurs

11 mars 2016 à 14h04
0

Composer de la musique pas au doigt mais à l'œil, c'est ce que permet le projet Eye Conductor, littéralement l'œil chef d'orchestre.

S'il peut servir à n'importe qui, le projet Eye Conductor se destine en premier lieu aux handicapés moteurs. Il permet à des tétraplégiques d'exprimer leur créativité en composant et en jouant de la musique électronique.

0230000008378824-photo-eye-conductor.jpg

On connait le physicien Stephen Hawking, qui saisit du texte en regardant une lettre, puis un mot, etc. Andreas Refsgaard, un interaction designer danois, a transposé ce concept à la composition de musique électronique.

Il utilise pour sa part un appareil de suivi oculaire à 100 euros (l'Eye Tribe Tracker, danois lui aussi) et l'agrémente d'une technologie de reconnaissance des mouvements du visage, à partir d'une caméra vidéo (telle qu'une webcam). L'utilisateur peut ainsi jouer des notes en regardant successivement les touches d'un clavier circulaire, et ajouter simultanément des effets en faisant varier l'ouverture de sa bouche par exemple. La solution inclut aussi un séquenceur, qui permet de composer une rythmique en regardant 2 s les cases d'un tableau.

L'Eye Conductor n'est encore qu'au stade de recherche, mais son concepteur espère lancer une application Web courant 2016.

0355000008378822-photo-eye-conductor.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top