Star Trek, Star Wars : quand la science rattrape la fiction

29 octobre 2015 à 13h32
0
En l'espace de quelques jours, différents laboratoires ont annoncé quelques avancées dans le domaine de la manipulation de la matière à distance. Deux techniques différentes pour une référence commune : le rayon tracteur cher à la science-fiction.

Sans être fan de Star Wars, Star Trek ou des films où des extraterrestres viennent enlever de pauvres humains, vous avez probablement déjà aperçu un rayon tracteur. Souvent représenté comme un faisceau très lumineux ou au contraire invisible capable d'attirer des vaisseaux spatiaux, des hommes ou tout autre chose vers sa source.

01F4000008225282-photo-rayon-tracteur.jpg

Evidemment, la science est encore très loin de la fiction. Mais le laboratoire dirigé par le professeur Wieslaw Krolikowski, de l'Université nationale australienne (ANU), est tout de même parvenu à attirer des particules de 200 micromètres de diamètre (une bille de verre creuse recouverte d'or) sur 20 centimètres de distance. A l'échelle humaine, cela reviendrait à traîner un ballon de foot sur 220 m (soit deux grands terrains de foot dans la longueur), sans que personne ne tape dedans et par vent nul.

Comment ces chercheurs sont-ils parvenus à ce résultat, publié le 23 octobre dernier ? Comme ils l'ont expliqué dans la célèbre revue Nature, ils ont utilisé un rayon laser taillé sur mesure, qui n'est pas monochrome comme un laser classique, mais utilise différentes longueurs d'onde, et donc différentes énergies.

Ce rayon est taillé de telle sorte à créer des points chauds à la surface de la particule à attirer, points chauds qui, à la rencontre de l'air, réchauffe ce dernier, qui repousse alors la particule dans le sens opposé. En jouant sur la polarisation du faisceau, les chercheurs peuvent ainsi attirer, repousser ou figer la particule.

Loin de pouvoir être appliqué à un Faucon Millenium, cette technique pourrait en revanche se révéler très intéressante dans le cadre de la lutte contre les polluants atmosphériques.

Les ultrasons aussi peuvent former un rayon tracteur

Dans un domaine encore plus macroscopique, une équipe de l'Université de Bristol, en Angleterre, sont quant à eux parvenus à donner à une bille trois mouvements possibles : un déplacement latéral, vertical, ou une rotation.

Leur technique est très différente de celle des chercheurs australiens, puisqu'en lieu et place d'un laser, on trouve des ultrasons. C'est par le biais d'une combinaison d'ondes sonores de fréquences très élevées que les scientifiques forment une sorte de chemin sonore dans lequel se promène la bille.

08225388-photo-rayon-tracteur.jpg

Si la pollution n'est pas un champ d'application ici, ce type de rayon tracteur pourrait en revanche être utilisé en médecine, pour évacuer des calculs rénaux, par exemple.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top