Rockstar North, développeur de GTA, n'a pas payé d'impôt en Grande-Bretagne en dix ans

Alexandre Boero Contributeur
04 août 2019 à 20h15
0
Grand Theft Auto GTA V
© charnsitr / Shutterstock.com

Le développeur de la série GTA n'a payé aucun impôt au Royaume-Uni sur les dix dernières années, malgré des profits importants et des subventions gouvernementales.

L'une des filiales du géant Take-Two Interactive a trompé le fisc britannique. Rockstar North, développeur des jeux issus de la série Grand Theft Auto, vient d'être épinglé par le rapport du groupe d'investigation TaxWatch UK, qui sévit outre-Manche. Celui-ci pointe du doigt la société pour n'avoir payé aucun impôt en Grande-Bretagne ces dix dernières années, alors que toutes les conditions étaient réunies pour qu'elle passe à la caisse.

Rockstar a profité de subventions censées être accordées aux « petites et moyennes entreprises »

Pourtant basée à Edimbourg, la société Rockstar North a réussi l'exploit de ne pas payer un seul livre sterling d'impôt alors même que sa maison mère, Take Two Interactive, a généré un chiffre d'affaires de 6 milliards de dollars pour ses jeux Rockstar, parus entre 2013 et 2019. Mais il y a pire.

Rockstar North ne se ruine donc pas chez nos voisins britanniques, non. La firme est carrément parvenue à obtenir 42 millions de livres sterling sur les trois dernières années, en percevant la somme sous forme de crédits d'impôt alloués dans le cadre du régime d'allègement fiscal des jeux vidéo.

En 2014, le gouvernement britannique avait introduit cet allègement pour soutenir les jeux « culturellement britanniques », ce qui incluait apparemment GTA. Sauf que celui-ci était davantage destiné aux petites et moyennes entreprises, pas aux grands noms du secteur. Rockstar North a concentré 19% de l'allègement total versé aux entreprises du secteur au Royaume-Uni. Une bourde monumentale.

Des bénéfices minimes déclarés, alors que le groupe a généré des milliards de dollars de chiffre d'affaires

Au final, Take-Two et Rockstar n'ont déclaré que 47,3 millions de livres sterling de bénéfice total avant imposition pour la période 2013-2018, alors que le groupe et sa filiale possèdent sept sociétés distinctes en Grande-Bretagne, et que les revenus du groupe ont atteint 5 milliards de dollars sur cette même période.

Les chiffres du dernier GTA ont pourtant de quoi donner le tournis. GTV V s'est vendu à plus de 100 millions d'exemplaires, et GTA Online est un carton qui a rapporté des centaines de millions de dollars. « Take-Two semble croire qu'il est raisonnable de penser que près de 100% des bénéfices iront à leurs sociétés mères et à leurs dirigeants basés aux États-Unis, tandis que presque aucun profit ne revient aux sociétés britanniques impliquées dans la fabrication ou la vente du jeu », indique le rapport.

Le directeur de TaxWatch, George Turner, s'insurge contre le fait que l'argent du contribuable britannique (les fameux crédits d'impôt) a profité à un groupe ultra-bénéficiaire, et en appelle au gouvernement du Royaume-Uni pour qu'il examine la situation, et ce de toute urgence.

Source : Tax Watch
Modifié le 05/08/2019 à 09h06
17 réponses
13 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top