Apex Legends : plus de 350 000 tricheurs bannis depuis le lancement

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
11 mars 2019 à 14h04
0
Apex Legends art

Depuis le lancement d'Apex Legends, ce sont plus de 350 000 tricheurs qui ont été bannis des serveurs du jeu signé Respawn Entertainment.

Disponible depuis un peu plus d'un mois maintenant, le free-to-play Apex Legends comptabilisait la semaine dernière plus de 50 millions de joueurs. Évidemment, comme tout bon Battle royale qui se respecte, le jeu compte son lot de tricheurs, lesquels sont fermement traqués par les développeurs.

La chasse aux tricheurs se poursuit sur Apex Legends

En effet, Respawn Entertainment annonce via Reddit avoir procédé au bannissement de plus de 355 000 joueurs PC grâce à Easy Anti Cheat. « Nous prenons la triche au sérieux et nous accordons un soin tout particulier à la bonne santé d'Apex Legends », explique le studio.

Pour lutter efficacement contre les cheaters, Respawn Entertainment travaille avec divers experts, chez EA comme en dehors, et vient de renforcer son équipe anti-cheat. Un système de report sera également implémenté sur PC pour permettre aux joueurs de remonter directement au studio les informations concernant un éventuel tricheur.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Trottinettes électriques : les études sur l'augmentation des accidents se multiplient
Chez Microsoft, l’AR grand public n’est pas pressentie avant plusieurs années
🔥 Bon plan : Smartphone Xiaomi Redmi Note 5 Or 32 Go à 159€ au lieu de 199,90€
Des pirates se serviraient d'iPhone de pré-production pour en trouver les vulnérabilités
Baisse des prix et vente en ligne : Tesla renonce (en partie) à ses dernières décisions
🔥 Bon plan : Smartphone Honor 10 Double SIM 64 Go à 299€ au lieu de 369€
Samsung va préinstaller Spotify sur ses téléphones (et offrir jusqu'à 6 mois gratuits)
Facebook teste une interface entièrement blanche pour son app
Windows 10, mise à jour d’Avril 2019 (19H1) : la liste complète des nouveautés
Ghidra, l'outil de cybersécurité de la NSA, est désormais open source
Haut de page