E3 2015 : Uncharted 4 et Rise of the Tomb Raider, les aventuriers poissards à l'honneur

Par ,
le 21 juin 2015
 0
Nathan Drake et Lara Croft : le premier est un aventurier emblématique des consoles de Sony depuis les débuts de la PS3, tandis que la seconde s'offre, pour son second volet reboot, une exclusivité temporaire Microsoft. Deux héros bien poissards dépeints d'une manière très similaire lors de cet E3. Mais doit-on y voir une approche identique de l'aventure sur fond d'archéologie ? L'occasion d'un aperçu croisé.

Course poursuite musclée en voiture et fusillade pour Nathan Drake contre avalanche et lourde chute pour Lara Croft. Une chose est sûre, chez Naughty Dog et Crystal Dynamics, on a l'art de la mise en scène lorsqu'il s'agit de malmener des héros populaires. Il n'y a pas besoin de fortement plisser les yeux pour constater que les vidéos de présentation d'Uncharted 4 et de Rise of the Tomb Raider proposées lors de l'E3 comportent d'importantes similitudes, notamment dans l'enchaînement de catastrophes et dans la propension des personnages à survivre, continuellement, à l'impossible.

Hasard ou pas, les deux présentations auxquelles nous avons pu assister sur le salon avaient le même schéma : dans les deux cas, la démonstration était la prolongation directe des phases de gameplay présentes dans les trailers.

0226000008081282-photo-lara-nathan.jpg

D'un côté, Drake, suspendu à une corde attachée à un camion, esquive tant bien que mal les obstacles tout en tirant sur les ennemis, se retrouve une nouvelle fois sur une voiture, a un accident, se fait attaquer, est secouru en moto et finit par dégommer un énorme SUV à la mitraillette, avant de mettre les voiles, le tout dans une mise en scène cinématographique.

De l'autre, Lara, séparée de son ami Jonah suite à une avalanche, erre seule dans le froid à la recherche d'un moyen de le retrouver. Le joueur a davantage le contrôle et ne se retrouve pas « sur rail », comme c'est encore le cas dans la séquence d'Uncharted 4, même si le joueur dispose d'une certaine liberté dans les phases de conduite. L'héroïne doit réagir en trouvant une arme et de quoi faire du feu.

Dans les deux cas, les personnages sont dans des situations peu enviables, mais les différences entre les deux titres commencent lorsqu'on s'intéresse à la façon dont elles peuvent être résolues.


Le gameplay en question


Les habitués de la franchise Uncharted ne seront clairement pas dépaysés par ce nouveau volet : Drake a toujours le mot pour rire, grimpe comme un acrobate du Cirque du Soleil, pour mieux asséner un coup de poing depuis le haut d'un toit. Flanqué de Sully, son fidèle compagnon, et d'autres personnages secondaires habitués de la franchise, il fonce dans le tas : nettoyer une zone lors d'une fusillade est toujours essentiel pour continuer à avancer, en prenant soin de ramasser les munitions laissées à terre par les ennemis.

0320000008081260-photo-uncharted-4.jpg

Du côté de Lara, on retrouve des mécaniques introduites dans le précédent Tomb Raider : de vastes zones ouvertes dans lesquelles le joueur peut choisir des objectifs secondaires, de la récupération de matière en vue de fabriquer des objets - le fameux crafting - ou continuer d'avancer dans l'intrigue. Là, il peut opter pour une approche discrète ou plus violente, et améliorer ses armes en conséquence. Par exemple, Lara peut décider de fabriquer des flèches empoisonnées afin de mettre hors d'état de nuire, plusieurs ennemis d'un coup, depuis une cachette en hauteur, ou bien de renforcer son arc pour tirer plus rapidement.

Aventurier solitaire... ou pas


Au-delà d'un gameplay totalement opposé, les deux aventures présentent également, de prime abord, un rapport très différent à l'entourage du héros : Drake croise trois de ses amis dans les 20 minutes de présentation, tandis que Lara, une fois séparée de Jonah, est contrainte à la solitude face à un monde particulièrement hostile. Le sentiment de camaraderie bon enfant qui règne dans Uncharted 4 tranche radicalement avec l'isolement de Lara, confrontée, comme si la nature ne suffisait pas, à une mystérieuse organisation nommée Trinity, et à un ours qui en ferait bien son déjeuner.

L'objectif des deux démos est le même : vaincre les ennemis et se sortir du pétrin. Mais Uncharted opte pour une démarche collaborative, entourant son héros d'alliés qui n'hésitent pas à prendre la situation en main. Face à l'ours, Lara est seule avec son arc, et la démonstration met en avant que l'homme n'est pas le seul ennemi de l'héroïne.


Action vs survie


L'action non-stop des premières images de gameplay d'Uncharted 4 a la cadence d'un film d'action, et le héros, même s'il peut mourir sous les balles ou via un QTE raté, semble presque invincible. Tomb Raider opte plus rapidement pour une liberté de mouvement qui laisse le joueur libre de ses choix, et lui impose plus durement les conséquences de ses actions dans un environnement hostile.

Quant à l'aspect esthétique des deux titres, il n'y a pas grand-chose à critiquer dans ce qui nous a été présenté : Uncharted 4 affiche des couleurs chatoyantes et ne souffre pas de problème d'affichage particulier, même si on peut regretter la limite des 30 fps - sachant que Naughty Dog a porté The Last of Us sur PS4 en 60 fps. Rise of the Tomb Rider distille une ambiance glaciale où la neige et le brouillard règnent en maîtres, et la progression difficile d'une Lara qui a de la neige jusqu'aux genoux est palpable. Un effort considérable a part ailleurs été fait sur les visages dans les deux titres : c'est d'autant plus remarquable du côté de Tomb Raider, où l'héroïne ressemble désormais à l'actrice Camilla Luddington qui lui prête sa voix.

03e8000008081258-photo-rise-of-the-tomb-raider.jpg

Il n'est pas ici question de compter les points entre Uncharted 4 et Rise of the Tomb Raider, car il s'agit de deux titres aux ambitions différentes : le premier opte pour de l'action digne d'un film d'aventure hollywoodien, comme il le fait d'ailleurs depuis son premier volet. Uncharted 4 s'annonce comme le digne héritier du dernier volet de la trilogie PS3, mais ne devrait pas éviter une certaine tendance à la ligne droite malgré des environnements qui s'annoncent plus variés.

Rise of the Tomb Raider, quant à lui, pousse un peu plus le gameplay de la franchise vers la survie. Avec une zone de jeu trois fois plus vaste que celle du précédent opus, on peut s'attendre à une exploration nettement plus poussée de l'environnement, et à de nouvelles possibilités d'interactions.

Si un aventurier poissard peut en cacher une autre derrière une mise en scène similaire de prime abord, que l'on se rassure, l'expérience de jeu s'avère bien différente dans les deux cas, pour ne pas dire complémentaire. Rise of the Tomb Raider sera disponible le 13 novembre 2015 sur Xbox One, et dans le courant 2016 sur PS4, tout comme Uncharted 4.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top