Google, Facebook et Microsoft ont parrainé un événement niant le dérèglement climatique

le 24 janvier 2019 à 07h30
0
climate-change-2254711_1280.jpg

Les trois géants Google, Facebook et Microsoft ont contribué au financement de la conférence internationale LibertyCon. Parmi les sponsors et intervenants, plusieurs encourageaient au déni du réchauffement climatique.

La conférence annuelle LibertyCon s'est tenue à Washington du 17 au 20 janvier 2019. Au sein des sponsors de l'événement, on comptait quelques grands noms, comme Google (à hauteur de 25 000 dollars), Facebook ou Microsoft (10 000 dollars chacun). Mais aussi d'autres acteurs, plus controversés, tels que la CO2 Coalition.

Les bienfaits du CO2 pour l'environnement


Fondé en 2015, ce groupe a pour objectif de défendre les émissions de dioxyde de carbone. Si ce gaz à effet de serre est souvent considéré comme jouant un rôle dans le dérèglement climatique, la CO2 Coalition affirme au contraire qu'il est bénéfique pour la planète. À l'entrée de l'événement, elle a ainsi distribué des brochures expliquant que le dioxyde de carbone avait un effet positif sur la vie des plantes et celle des êtres humains. Et s'il est vrai que la matière carbonée est nécessaire à la vie sur Terre, le groupe semble aller jusqu'à encourager des émissions en grandes quantités.

De même, durant la LibertyCon, un des membres de la coalition, Caleb Rossiter, a présenté un exposé où il affirmait que l'impact du changement climatique avait été surévalué. Selon lui, aucune statistique sur les conditions météorologiques ne donne matière à s'inquiéter. Il a, de plus, loué les vertus du dioxyde de carbone, qui permettrait de rendre les sols plus fertiles, de diminuer la pauvreté, ou encore d'augmenter l'espérance de vie humaine.

En contradiction avec l'engagement écologique de Google, Facebook et Microsoft


Cette prise de position de la CO2 Coalition, comme celle d'autres sponsors de la LibertyCon, va sans aucun doute à l'encontre des valeurs prônées par les géants de la tech. En effet, ces derniers se sont engagés à réduire leur empreinte carbone, Microsoft visant une baisse de ses émissions de 75 % d'ici 2030, et Google affichant un objectif « zéro carbone ». Quant à Facebook, son PDG, Mark Zuckerberg, s'est élevé contre la politique de Donald Trump au sujet du réchauffement climatique.

Du côté de ces grands groupes, on a refusé ce raccourci, en indiquant que parrainer un événement ne signifiait pas qu'ils cautionnaient toutes les opinions émises dans son cadre. Néanmoins, il paraît difficile de nier totalement l'impact d'un tel sponsoring sur leur image de marque.

Source : Mother Jones
Modifié le 24/01/2019 à 15h07
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Une Youtubeuse impatiente, construit le Pick-up de Tesla, avant même son annonce
Malin ! YouTube envisage de transférer les contenus dédiés aux enfants sur... YouTube Kids
🔥 Vente privée : un forfait Free 100 Go à 9,99€/mois et un Nokia 3.2 offert !
Galaxy Fold : le vice président de Samsung le dit
Microsoft brevète (aussi) un stylet avec écran tactile pour changer facilement d'outil
Vivo tease la Super FlashCharge : 13 minutes pour recharger une batterie de 4000 mAh
Salon du Bourget - Spacetrain, l'Hyperloop français, espère une mise en service en 2025
Des images réalistes, mais pas factuelles, d'une Nintendo Switch
Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point
Loi mobilité : qu'est-ce que cela change concrètement pour les usagers ?
scroll top