Carrefour promet 2 000 bornes de recharge dans ses hypermarchés d'ici 2023

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 16 mars 2021 à 08h54
© Veja / Shutterstock.com
© Veja / Shutterstock.com

Les grandes surfaces sont appelées à se mobiliser pour contribuer au plan du gouvernement visant à favoriser le développement du véhicule électrique. Carrefour répond présent en s'associant à Meridiam, dont la filiale, Allego, gère déjà des milliers de hubs de recharge.

En octobre dernier, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, avaient dévoilé le plan de l'État baptisé « Objectif 100 000 bornes », qui comme son nom l'indique, consiste à installer des points de charge ouverts au public en France le plus rapidement possible, pour aider au déploiement des infrastructures de recharge des véhicules électriques, appelés à être de plus en plus nombreux. Parmi les acteurs engagés dans cet objectif, on retrouve les groupes E.Leclerc, Système U, LIDL, Total, Enedis, Engie et… Carrefour, qui a annoncé, il y a quelques jours, son intention de déployer 2 000 bornes de recharge dans ses hypermarchés, d'ici 2023.

De 70 à 2 000 bornes en moins de trois ans ?

Carrefour promet donc d'équiper l'ensemble de ses hypermarchés de bornes pour véhicules électriques, le tout en partenariat avec le premier investisseur de long terme dans les infrastructures essentielles, Meridiam. D'ici 2023, Carrefour passera de 70 bornes de recharge aujourd'hui installées à 2 000, à hauteur de 10 places de parking équipées par hypermarché. Le groupe agroalimentaire promet de les alimenter à 100 % en énergie verte. Trois formules vont être proposées par Carrefour :

  • Un service « confort » à 22 kW, gratuit la première heure si carte de fidélité ou carte PASS. De quoi recharger bien 50 % de la batterie.
  • Un service de charge ultra rapide, de 50 kW à 350 kW, pour un plein entre 15 et 45 minutes.
  • Un service gratuit pour les vélos et trottinettes électriques, et autres mobilités douces.

Le groupe Carrefour, qui vise à réduire ses émissions de CO2 de 40 % d'ici 2025 et de 70 % d'ici 2050, ne s'interdit pas d'aller plus loin et de planifier une seconde vague d'installations, cette fois à destination des Carrefour Market et des magasins franchisés.

Source : Carrefour

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (5)
LeToi

Si on peut recharger pendant qu’on fait les courses ça peut être une bonne solution, on reste en général plus longtemps en hypermarché qu’en station service !

Z-aon

Qu’ils reparent déjà les bornes en place. À Lingostière elles sont constamment hors service.

Palou

et qu’ils fassent payer les recharges pour les VE (pas de gratuité) au même titre que pour les autres qui paient leur carburant, ou alors un avoir de 3 ou 5L sur les carburants

fredo59

@Palou : C’est pas bien d’être jaloux et anti écologie.

Palou

de la logique et de la justice sociale, tout simplement