🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Jeu sur Linux : Proton va encore s'améliorer et prendre en charge plus de jeux

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
30 octobre 2020 à 12h02
18
Gaming Linux Steam

Au cours de l'année prochaine, de notables améliorations devraient entourer la gestion des jeux vidéo sous Linux.

Sortie en 2008, la première version stable de Wine a été une petite révolution pour le système d'exploitation Linux, qui s'ouvrait à cette occasion à une large part de la ludothèque Windows. Mieux, en 2018, Proton - un fork de Wine - est arrivé pour simplifier encore les choses et permettre à de plus en plus de Linuxiens de profiter des joies du jeu vidéo sans avoir recours à une partition dédiée Windows.

Proton DB © Proton

Le problème des anti-cheats

Aujourd'hui, de très nombreux jeux Windows sont parfaitement fonctionnels sous Linux au prix de configurations chaque jour simplifiées. Pour autant, il subsiste encore un écueil, parfaitement identifié par Gabriel Krisman Bertazi lors de l'Open Source Summit Europe 2020.

Responsable chez Collabora, une société largement investie aux côtés de Valve dans le jeu vidéo sous Linux, il précise que l'une « des principales pièces manquantes du puzzle » est la prise en charge des mécanismes anti-triche mis en place par les développeurs.

La plupart du temps, ces derniers ne peuvent être fonctionnels sous Windows et ils entraînent naturellement l'impossibilité de faire fonctionner le jeu comme c'est par exemple le cas avec le récent Valorant développé par Riot Games.

Gabriel Krisman Bertazi a toutefois ajouté que cette barrière devrait bientôt être levée, plusieurs stratégies ont été déployées par Collabora afin que ce ne soit plus un problème et ces stratégies seront implémentées dans le Kernel 5.11 de Linux, à en croire TechRadar.

De plus, Collabora indique travailler en partenariat avec CodeWeavers afin d'améliorer un autre élément critique du jeu sous Linux, la pile graphique. Là, il s'agit davantage d'optimisations que de nouvelles stratégies sans toutefois que Gabriel Krisman Bertazi ait davantage détaillé la chose.

Source : TechRadar

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
14
trollkien
Je remercie Steam d’avoir permi d’agrandir notre gatalogue de jeux sous linux.<br /> Maintenant jai envie de dire que la balle est plutot dans le camp des editeurs de jeu.<br /> Sachant que beaucoup de jeux sont en natif sous windows (forcement), ios (unix), ps4+(bsd), je ne vois aucune raison valable de ne pas proposer de client linux natif.
sharos
Valorant développé par Blizzard Entertainment ???
Makeu_X
Petite erreur, Valorant est développé par Riot Games
CypElf
«&nbsp;… comme c’est par exemple le cas avec le récent Valorant développé par Blizzard Entertainment.&nbsp;»<br /> C’est pas plutôt de Riot Games ?
ketchupilevrai
Pour un concurrent d’overwatch c’est dommage de dire que c’est developper par Blizzard ;p
Nerces
C’est corrigé, désolé pour la coquille
Feunoir
Peut être qu’a longue longue échéance cela fera venir les développeurs si les gens basculent de plus en plus vers linux, mais a court terme c’est pas évident.<br /> Car, a priori, cela aurait même un effet pervers cette efficacité de proton et autres, c’est que les programmeurs ont encore - de raison de faire un jeu natif linux, bah oui cela marche même sans se prendre la tête.<br /> On voit même des jeux optimisés spécialement par leurs dév. pour usage proton et pas de version linux du coup (genre street fighter V)<br /> Le Comptoir du Hardware – 28 Oct 20<br /> Proton : une solution à succès, au détriment des portages natifs Linux<br /> Une surcouche de compatibilité, c'est pratique, mais cela freine également le développement de solutions compatibles nativement avec l'OS manchot.<br />
trollkien
«&nbsp;ces stratégies seront implémentées dans le Kernel 5.11 de Linux&nbsp;»<br /> Par contre cette phrase me déplait un peu, car quid de la sécurité si on donne des droits à un logiciel tiers dont on ne connait pas le moindre bout de code ?
trollkien
Oui je plussoie la dessus, Epic games qui pourrait largement se fendre d’une plateforme et de clients de jeux natifs linux, à préféré filer le bébé à Lutris (wine) pour rester dans l’émulation…
dredd
«&nbsp;De plus, Collabora indique travailler en partenariat avec CodeWeavers afin d’améliorer un autre élément critique du jeu sous Linux, la pile graphique.&nbsp;»<br /> La pile graphique ?!? Linux est tellement en retard et démodé que la carte graphique marché à pile contrairement à Windows. En plus c’est là où sont tous les tricheurs vu que les anti triches ne marchent pas. C’est dans l’article !<br /> :Jvachez:
sshenron
Gnu Linux est démodé tout simplement parce qu’il ne suit pas la mode. Il s’adapte à tous les usages sans imposer quoique ce soit.<br /> Je serais curieux de comparer les perfs entre un jeu qui tourne en natif sous Linux et Windows. Je suis certain qu’il y aura une différence mais peut être pas autant que tu l’imagines. Certaines enseignes participent plus que d’autres à leur drivers sous Linux. Surtout en les mettant open source <br /> Je comprends l’article de cette manière; les jeux qui nécessitent un système anti triche ne fonctionnent tout simplement pas sous Linux en attendant l’arrivée du kernel 5.11. De la à dire que tous les tricheurs se retrouvent sur Linux …
Asakha1
Wine Is Not an Emulator ! On le voit assez aisément dans les performances de jeux, certains performants mieux sous Linux via Proton qu’en Windows natif ! On est loin de l’émulation ici.
trollkien
Oui, c’était un abus de language volontairement simpliste pour les non initiés, juste pour différencier un client natif d’un environnement wine/proton «&nbsp;adaptatif&nbsp;»
ultrabill
sshenron:<br /> Je serais curieux de comparer les perfs entre un jeu qui tourne en natif sous Linux et Windows. Je suis certain qu’il y aura une différence mais peut être pas autant que tu l’imagines.<br /> La curiosité s’assouvis avec quelques recherches : https://www.phoronix.com/scan.php?page=article&amp;item=pascal-win10-linux&amp;num=1<br /> TL;DR<br /> «&nbsp;In many of the higher-profile games ported to Linux by independent studios, the performance under Linux was only 60~70% of the Windows 10 performance.&nbsp;»
sshenron
Merci pour l’article, je suis tombé sur une comparaison avec AMD:<br /> https://www.phoronix.com/scan.php?page=article&amp;item=win10-ubuntu-gpufresh&amp;num=1<br /> Les drivers et kernel on évolués depuis, ça s’est peut être encore amélioré.
newseven
FINAL FANTASY XV WINDOWS EDITION , Monster Hunter: World ,Cities: Skylines sont compatible avec Linux bonne nouvelle .
Aisyk
3 ans et demi c’est énorme sur le développement des jeux sur Linux, pense qu’en 6 mois les perfs font des bonds entre 10 et 15% selon la version de DXVK ou Proton…<br /> On est loin de ces performances de 2017 en ce moment (plus 90-110% selon les jeux).<br /> https://flightlessmango.com/
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Everest : le clavier ultra-modulaire de Mountain commence à être expédié
Windows 10 21H2, dispo dans un an, reverrait une majeure partie de l'interface utilisateur
Warhammer Age of Sigmar: Tempestfall sera exclusivement jouable en VR
La Porsche Cayenne PHEV reçoit à son tour une meilleure batterie
Plusieurs Mini électriques arriveront dans les prochaines années
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page