EA envisage-t-il vraiment de laisser tomber Origin et de retourner sur Steam ?

28 octobre 2019 à 18h15
0
Electronic Arts Origin Premier
© Electronic Arts

La rumeur est essentiellement venue de Twitter. Deux tweets, dont un venant directement d'Electronic Arts, laissent penser que la société pourrait proposer de nouveau ses jeux sur Steam.

Si la nouvelle était confirmée, elle signifierait certainement la fermeture du portail Origin, où EA publie actuellement ses jeux.

Des tweets étranges

Un premier tweet a d'abord été publié le 22 octobre par l'utilisateur @RobotBrush. Sur une capture d'écran, on peut voir ce qui semble être une application de test d'Origin visant à lancer Steam.

Cinq jours plus tard, c'est Electronic Arts en personne qui a mis un autre tweet en ligne. Relativement cryptique, celui-ci ne comporte aucun texte, hormis trois petits points « ... ». On peut y voir la courte vidéo d'une tasse d'où s'échappe de la vapeur. De la vapeur, où Steam en anglais.

Le portail Origin, par lequel EA met actuellement ses jeux en ligne, existe depuis 2011. Pour l'instant, aucune annonce officielle sur sa fermeture n'a été faite. Sur Reddit, les internautes ont créé un thread où sont recensés tous les autres indices d'un portage de EA sur Steam.

Source : TechRadar
15
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top