Twitter : le dieu du réseau a décidé que les bonnes API pouvaient rester gratuitement

Samir Rahmoune
Publié le 06 février 2023 à 17h30
© thongyhod / Shutterstock.com
© thongyhod / Shutterstock.com

Elon Musk revient partiellement sur sa décision. Certains bots pourront continuer à rester gratuitement sur son réseau.

C'est la suite d'un feuilleton qui avait commencé avec la fermeture de l'accès aux API de Twitter, dont certaines applications très prisées comme Twitterrific bénéficiaient. Elon Musk avait alors justifié sa décision par la présence de bots nuisibles.

Un accès gratuit pour certains

Alors, qui aura encore droit à un accès gratuit à Twitter parmi les nombreux bots présents sur le réseau ? C'est une question qui semble poser problème, au regard des annonces légèrement contradictoires de la direction.

Normalement, à partir de ce jeudi 9 février, tous les bots présents sur Twitter devront s'acquitter d'un abonnement pour pouvoir continuer leur activité. Une décision qui n'est pas gravée dans le marbre, puisqu'elle a été en partie invalidée par Elon Musk lui-même.

Le milliardaire vient en effet de donner une nouvelle directive : « en réponse aux commentaires, Twitter va permettre une API légère, destinée seulement à l'écrit, pour les bots fournissant du bon contenu gratuit. » Mais justement, qu'est-ce que le « bon contenu » ?

Le bon et le mauvais bot

Ceux qui utilisent un peu Twitter savent qu'il y a des bots pour à peu près toutes les utilisations. Il est par exemple possible de faire appel à la machine « Remind Me of This Tweet » pour recevoir ultérieurement une notification vous rappelant un post, ou bien « Thread Reader » pour lire plus facilement un fil de messages.

Pour Elon Musk, un abonnement payant ainsi qu'une mesure de vérification d'identité devraient permettre de mettre fin à la nuisance de ces bots qui multiplient les spams sur le réseau. Cela permettra ussi de récupérer de nouveaux revenus, sur le modèle de Twitter Blue ou même des 1000 dollars mensuels qui seront demandés aux entreprises pour leur pastille dorée.

D'un autre côté, la volonté de préserver les bots produisant le fameux « bon contenu » s'inscrit dans l'autre logique du réseau, qui est de favoriser les créateurs de contenu. Mais pour comprendre où Twitter va, il va falloir nous dire, Elon, quelle est la différence entre un bon et un mauvais bot ?

Source : The Verge

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (7)
Sodium

Elon Musk devrait s’imposer un moratoire de deux semaines chaque fois qu’il annonce, dit, voire pense quelque chose. Ca lui éviterait de passer trois fois par semaine en moyenne pour quelqu’un qui rétropédale parce qu’il n’a pas réfléchit aux conséquences de ses actes.

xavz78

Il n’y a que les … qui ne changent pas d’avis.

mcbenny

Il n’est pas …, il est juste gravement impulsif. Ce qui fait aussi partie de la …nerie.

Son compte twitter devrait faire comme certains « faux directs » à la télé, être en différé de quelques minutes pour pouvoir couper un truc gênant.

kroman

La bonne API, c’est une API, dès qu’ils se passe un truc, elle Tweet

La mauvaise API, c’est une API, dès qu’ils se passe un truc… elle Tweet, mais c’est pas pareil !
Elle Tweet, mais c’est une bonne API ! On peut pas les confondre !

bennukem

Il remet une fonction gratuitement et ça arrive encore à se plaindre ? :smiley:

S’il veut dégoûter les gens et les faire fuire. Bah, tant pis pour lui, il fera des voitures.

pc2001

Le bon et le mauvais AI …

Ca me rappelle le bon et mauvais chasseur.

Je pense que Elon ne veut faire payer son API que pour un usage commercial (revenus substanciels possible)
Pour les projets open source et fourni gratuitement, logiquement on imagine que ce sera gratuit.

Il faudra néanmoins donner les critères pour identifier les bons AI et les utilisations purement personnelles

SPH

Mr Musk ne sait plus trop comment rééquilibrer le truc. Alors, il tente. Mais, à trop tenter sur une courte période, ça fait brouillon…
Enfin ! Le lui souhaite de réussir ! :fearful: