Twitter a 99 problèmes, mais le respect de la loi n'en est pas un

16 novembre 2022 à 13h05
14
Flabbergasted Musk © © AP
© AP

Pour beaucoup d'utilisateurs de Twitter, les jours de la plateforme sont comptés depuis son rachat par Elon Musk. Un constat que pourraient bien partager les législateurs européens et américains.

Les deux premières semaines du réseau social sous sa nouvelle direction ont été pour le moins mouvementées. Alors que les décisions et orientations stratégiques de l'entreprise semblent changer presque en temps réel, la seule constante stable du réseau social reste sa situation financière, catastrophique depuis le premier jour. Mais licencier en masse tous les métiers dont il ne connaissait pas la nature pour baisser les coûts de fonctionnement de sa nouvelle acquisition pourrait bien se retourner contre le milliardaire et lui valoir des millions de dollars et d'euros d'amende.

Travailler plus pour payer plus d'amendes

Après une première vague de licenciements qui concernait la moitié des effectifs de l'entreprise, la sécurité de l'emploi de ceux qui restent est aussi assurée que celle d'un autopilot Tesla. L'autoproclamé croisé de la liberté d'expression continue en effet de licencier à tour de bras à la moindre trace de critique. Il a même envoyé par e-mail un ultimatum à ses salariés en leur proposant de travailler « de longues heures à haute intensité » ou de quitter l'entreprise.

Seulement, si tous ces licenciements affectent la modération, les revenus, les performances techniques de la plateforme et les départements juridiques sont aussi touchés. C'est le cas notamment de l'équipe qui travaille à Bruxelles, chargée de l'application des réglementations européennes et des relations avec les institutions de l'Union. Passée de 8 à 2 personnes, elle se retrouve réduite au pire moment, c'est-à-dire alors que l'UE s'apprête à adopter de nouvelles régulations. Ceux qui restent vont donc devoir travailler de longues heures à haute intensité pour faire le travail que Meta ou Google confient à 20 à 30 personnes.

Cette équipe, de même que la modération de la plateforme, était déjà considérée comme largement insuffisante avant le rachat, et sa situation ne va donc pas s'arranger. Mais cette situation, qui pourrait devenir très difficile à l'avenir, ne doit pas faire oublier les déjà nombreux problèmes de Twitter en Europe. En effet, le réseau social n'a pas respecté le droit du travail lorsqu'il a licencié en masse en Irlande, et il est déjà sous le coup de procès en France, en Allemagne, et aux Pays-Bas pour diffusion de discours de haine. Les institutions européennes, qui n'ont pas retenu leurs coups ces dernières années quand il s'agissait de condamner à de lourdes amendes les entreprises américaines de la tech, ont désormais un boulevard pour enfoncer encore davantage Twitter.

Le Congrès américain n'est pas en reste

Les procès en cours et à venir en Europe contre le réseau social laissent imaginer que ce n'était pas le meilleur moment pour licencier quasiment l'intégralité de ses services juridiques. D'autant que les problèmes de Twitter avec la justice ne vont probablement pas s'arrêter aux frontières européennes. Car l'éphémère Twitter Blue est passé par là. Et l'addition pour quelques milliers d'abonnements à 8 dollars (qui vont probablement devoir être remboursés) risque d'être extrêmement salée. Cette improbable fonctionnalité, en plus de faire fuir les quelques annonceurs restants, a surtout coûté beaucoup d'argent à beaucoup de personnes. Pas sûr, en effet, qu'une entreprise comme LillyPad, du haut de sa perte de 16 milliards de dollars de capitalisation boursière à cause de l'un de ces tweets, laisse filer sans broncher.

Mais l'usurpation ne s'est pas arrêtée à Musk et à de puissantes entreprises. Le sénateur américain Ed Markey a directement interpellé le milliardaire à propos d'un compte certifié qui avait pris son nom. Il lui a réclamé d'expliquer ce qu'il s'était passé et de corriger ce problème. Cette demande n'a cependant pas été réellement prise au sérieux par Elon Musk, qui lui a répondu que son compte officiel ressemblait à une parodie. Après un bref rappel de toutes les poursuites judiciaires à l'encontre de ses entreprises, le sénateur a ajouté : « Réparez vos entreprises. Ou c'est le Congrès qui va s'en charger. » Reste à savoir combien d'émojis qui pleurent de rire Musk tweetera à l'annonce de sa première amende.

Sources : Gizmodo, Wired, The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
15
Ccts
Je commence à me demander si le but de musk n’est pas de démontrer que Twitter est un aspirateur à vie privée biaisé de partout et de volontairement couler la boîte pour la remonter comme il vaut après … j’ai dis comme il veut pas comme il faut …
octokitty
Il a viré des gens qui géraient les microservices, considérant que c’est de l’encombrement.<br /> Résultat, le 2FA ne fonctionne plus correctement. Je ne sais pas si ça a été rétabli depuis.
malak
« Quels utilisateurs ? Les seuls qui paniquent sont les médias, associations et politiciens, on se demande pourquoi… »<br /> Ce sont les utilisateurs principaux… les autres ne font que les suivre.
Blap
Ou bien les gens qui se renseignent sur ce qui est en train de se passer et ont une vision d’ensemble et l’experience de ce genre de cas, des gens qui par exemple ont prévenu du futur fiasco du badge bleu payant et l’ont regardé se faire.
danicela
J’ai déjà demandé une archive de l’ensemble des données de mon compte.
vidarusny
personnellement je pense que les réseaux sociaux sont la plaie de notre temps, espérons que twitter se réoriente intelligemment et que les autres suivent… De cette façon nos jeunes générations pourront reprendre les cours de leur vie… encore que jeune, on parle de reseaux sociaux de moins jeune
lepef32
Quel tristesse quand on a connu l’internet des annees 2000 de voir ou on est arrive aujourd’hui:<br /> « C’est le cas notamment de l’équipe qui travaille à Bruxelles, chargée de l’application des réglementations européennes et des relations avec les institutions de l’Union. »
Proutie66
Ouais ca doit être ça.
Maraut
Enfin 44 milliards pour couler une boite, il y a surement d’autres méthodes moins chères !
Sampro
Si vous saviez que tout ce passe comme prévu
juju251
Il serait bienvenu de partager tes sources …
tfpsly
En parlant de respect de la loi, il est probable que Tw/Musk aient des pbs avec certains licenciements. Une avocate a écrit une thread TW intéressante :<br /> Lisa Bloom @LisaBloom<br /> Let’s talk about the legal problems Elon just created for himself with this cruel new staff email.<br /> You’re fired if you don’t commit to long hours at high intensity within 24 hours?<br /> Let’s start with disabled workers.<br /> Under federal and state laws, those with physical or mental disabilities are entitled to reasonable accommodations by their employers. For many, this would include working reasonable hours.<br /> @elonmusk are you planning a mass layoff of your remaining disabled workers?<br /> Next, childcare still overwhelmingly disproportionately impacts female workers, for whom working long hours on a regular basis is often just a hard no.<br /> So we have a gender discrimination issue too.<br /> Third, Elon says those who opt out will get three month’s severance.<br /> He promised that by tweet to the thousands of Twitter employees he fired weeks ago. Yet it has still not materialized.<br /> My clients, fired Twitter workers, and I intend to enforce that promise.<br /> Fourth, workers over 40 get 21-45 days to consider releasing claims, which would be part of that “severance” he’s talking about.<br /> Not 24 hours.<br /> Finally, let’s just talk about how cruel it is to force everyone to opt in to these ridiculous terms within 24 hours or be fired.<br /> Workers depend on their jobs. Their livelihood is not a game to be toyed with by a billionaire bully.<br /> Update: Twitter HR is now telling everyone who does not sign the ridiculous new pledge they have resigned. Employment law does not work that way. You cannot deprive people of unemployment benefits and wrongful termination cases by saying that they resigned. Nice try though!<br />
EricARF
Ce qui est fabuleux dans cette histoire, c’est le prix pharaonique qu’Elon Musk a payé pour ce pneu crevé à l’intendance impossible.
jean_luc_coulon
Vous souvenez-vous de Toy Story ? Musk a la nostalgie de Sid.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un antivirus réputé et une souris Logitech MX Master 2S à ce prix là, c'est une bonne affaire !
L'offre Disney+ plus abordable, mais avec de la pub, arrive... la hausse de prix aussi
Amazon brade son Fire TV Cube à quelques jours de Noël
C'est déjà Noël chez les VPN, découvrez le TOP 3 des promos du moment !
Fêtez Noël en musique avec l'enceinte Bluetooth JBL GO 3 à -25% chez Amazon
Ce pack Oppo Find X5 + écouteurs sans fil fera forcément plaisir sous le sapin !
Vente flash sur l'Apple Watch Series 8 chez Fnac avec en plus 40 € sur votre compte adhérent
Twitter va
Cdiscount vous propose un SSD 2,5
Grosse réduction sur le pack Amazon Echo Dot 5 avec une prise connectée Meross Smart Plug
Haut de page