Hangouts Chat et Meet ouverts à tous, hors G Suite, avant l'extinction d'Hangouts Classic

le 04 décembre 2018 à 06h33
0
Google Hangouts

Google rend deux de ses applications de messagerie professionnelles accessibles au grand public. Un nouveau tournant dans la stratégie sans cesse en mouvement du moteur de recherche.

Google va mettre à disposition du grand public deux nouvelles applications de messagerie, Hangouts Meet et Hangouts Chat.

Deux logiciels professionnels disponibles pour tous


La première est une sorte de clone de Slack, pour les conversations d'équipe en entreprise, et la seconde est une application de visioconférence permettant des discussions en vidéo à 100 participants.

Ces logiciels seront disponibles dans les prochaines semaines et seront l'évolution de Google Hangouts, la suite d'applications de messagerie professionnelle du géant du web incluse dans GSuite. Difficile de comprendre toutefois l'intérêt pour le grand public de telles solutions, d'autant plus que Google propose déjà Allo et Duo, des logiciels de discussion instantanée... dont le succès est d'ailleurs loin d'être au rendez-vous.

Source : 9to5Google
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Compromise suite à l'affaire Huawei, la sortie du Honor 20 est confirmée en France
Vous pouvez désormais acheter les manettes Stadia... mais pas forcément les utiliser
Google et Sanofi : un laboratoire pour développer les services de santé du futur
General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
scroll top