Vie privée : Gmail à nouveau au coeur d'une polémique (MàJ)

14 août 2013 à 17h00
0
Mise à jour :
Suite à la publication du document par Consumer Watchdog, la société Google réagit et explique :

« Nous prenons très au sérieux la sécurité et la protection de la vie privée de nos utilisateurs, les informations récentes qui prétendent le contraire sont tout simplement fausses. Nous avons développé pour Gmail des fonctionnalités de sécurité et de protection de la vie privée qui sont parmi les meilleures du secteur, et quel que soit l'émetteur d'un message envoyé à un utilisateur de Gmail, ces protections s'appliquent. »

Article mis à jour le 19/08/2013



Un document précédemment envoyé par les avocats de Google à une cour fédérale a récemment été découvert et remet au devant de la scène les pratiques de la société relatives à la vie privée des internautes au sein de Gmail.
005A000004467884-photo-ic-ne-gmail-pour-android-logo.jpg

L'on sait depuis des années que Google effectue un scan automatique des emails afin de retourner de la publicité contextuelle auprès des utilisateurs de son service. Il n'empêche qu'un recours collectif a été mis en place aux États-Unis, au cours duquel les avocats de la firme ont envoyé une motion à la cour fédérale de Californie.

Les plaignants estiment en effet que Google viole les lois de cet état en matière de vie privée puisque les emails envoyés par une autre messagerie sont également assujettis à ce scan. De son côté, Google explique :

Tout comme l'expéditeur d'une lettre à l'un de ses collègues de travail ne peut être surpris que celle-ci soit ouverte par l'assistant du destinataire, les internautes faisant usage de messagerie en ligne ne peuvent être stupéfaits de voir leurs emails traités par le fournisseur de messagerie du destinataire.


Le document (PDF) a été découvert par la fondation Consumer Watchdog chargée de protéger les intérêts des consommateurs aux États-Unis. John M. Simpson, directeur de la division Privacy Project, affirme ainsi : « la société Google a finalement admis qu'elle ne respectait pas la vie privée ». Et d'ajouter : « les gens devraient prendre ces termes à la lettre ; si vous vous souciez de la vie privée de votre correspondant, n'utilisez pas Gmail ».

Contacté par nos soins, Google précise que ce traitement ne se limite pas à la publicité mais permet d'assurer son acheminement, de vérifier qu'il ne s'agit pas d'un spam ou qu'il ne contient pas de virus.

Pour appuyer leurs propos, les avocats de Google ont également cité l'arrêt Smith v. Maryland de la Cour Suprême Américaine datant de 1979 :

une personne ne peut légitimement s'attendre à ce que des informations soient privées lorsqu'elles sont volontairement envoyées vers une partie tierce.


Interprétée hors contexte, cette citation fait référence à un appareil électronique utilisé par les opérateurs téléphoniques collectant les numéros émis depuis un téléphone. La cour Suprême des Etats-Unis avait jugé que ces journaux d'appels n'entraient pas en violation du 4e amendement de la Constitution américaine garantissant la vie privée des utilisateurs puisque le contenu même des appels n'était pas enregistré.

Si la politique de confidentialité de Google n'a jamais été réellement saluée par les défenseurs de la vie privée, elle a également permis à Microsoft de promouvoir ses services alternatifs et notamment sa messagerie Outlook.com.

Contenu de l'article mis à jour pour recontextualiser les documents publiés par Consumer Watchdog.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top