Une manif "à poil" devant le siège de Facebook pour dénoncer la censure des mamelons

Bastien Contreras Contributeur
05 juin 2019 à 11h13
0
Manifestation nue siège Facebook mamelons
© Stephanie Keith/Getty Images

Une centaine de manifestants se sont présentés dans le plus simple appareil, dimanche dernier, devant le siège de Facebook, à New-York. L'action avait pour but de condamner la politique du réseau social, qui consiste à censurer uniquement les mamelons féminins sur les photos et vidéos.

Les employés de Facebook ont dû être surpris en sortant du bureau, tout du moins ceux travaillant le week-end. Car dimanche, une manifestation se tenait devant le siège new-yorkais du réseau social, et les participants avaient choisi une tenue originale.

Pas tous égaux devant la censure des mamelons

En effet, plus de 100 personnes se sont installées sur le trottoir, entièrement nues. Seules les parties génitales des participants étaient couvertes avec... une image représentant un téton masculin. De plus, parmi les manifestants, seules les femmes avaient dissimulé leurs mamelons sous des autocollants, de sorte à pouvoir partager les photos et vidéos de l'événement sur Facebook et Instagram.

Car l'objectif de la protestation était là : dénoncer la politique de censure de ces réseaux sociaux. Par exemple, la plateforme de partage de photos et vidéos interdit tout contenu « montrant des rapports sexuels, des organes génitaux et des gros plans de fesses complètement nues ». Une censure qui s'applique également aux « photos de mamelons féminins ». Cette différence de traitement entre les genres choque de nombreux utilisateurs, qui s'interrogent sur la manière employée pour distinguer un mamelon féminin d'un masculin. Par le passé, certains ont ainsi photoshoppé des mamelons d'homme sur des corps de femmes nues.

Une interdiction qui touche particulièrement les artistes

L'idée de la manifestation de dimanche dernier, baptisée « WeTheNipple », est alors venue de la Coalition nationale contre la censure et de l'artiste Spencer Tunick. Ce dernier est spécialisé dans les photos de nu artistique et a vu sa page désactivée par Facebook en 2014. « Le travail que je suis autorisé à publier est foncièrement différent du travail que je réalise », a-t-il dénoncé.

Même son de cloche du côté de la Coalition nationale contre la censure : « L'interdiction de la nudité empêche de nombreux artistes de partager leur travail en ligne. » Elle appelle donc à un assouplissement de la politique de Facebook et d'Instagram, à la façon des règles adoptées par YouTube, autorisant une certaine nudité artistique.

Pour l'heure, les photos et vidéos de WeTheNipple restent visibles sur les réseaux sociaux. Ce qui est cohérent, puisqu'elles n'enfreignent pas les règles mentionnées ci-dessus.

Source : The Guardian
19 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top