Facebook va (enfin) bannir les contenus négationnistes de sa plateforme

13 octobre 2020 à 15h48
22
Facebook notification © Kaspars Grinvalds / Shutterstock.com
© Kaspars Grinvalds / Shutterstock.com

Le réseau social a officialisé, lundi, la mise à jour de sa politique sur les discours de haine, en interdisant les contenus niant l'Holocauste.

Facebook a franchi une nouvelle étape dans le processus de traitement des contenus haineux en annonçant, lundi 12 octobre, la suppression et l'interdiction de tous les contenus niant l'existence de l'Holocauste, en mettant à jour sa politique sur les discours de haine. Ces nouvelles règles s'appliqueront aux États-Unis et dans le reste du monde. Le fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, explique avoir privilégié la paix à la liberté d'expression.

La croissance des contenus haineux pousse Facebook à agir

L'entreprise Facebook et les institutions compétentes ont noté une recrudescence des contenus haineux en ligne et des signalements à l'encontre de nombreux groupes dans le monde. La firme californienne indique avoir banni plus de 250 organisations suprémacistes et avoir mis à jour ses politiques pour écarter les milices et les QAnon, un mouvement conspirationniste qui soutient Donald Trump.

Pour convaincre de ses efforts, Facebook rappelle avoir supprimé 22,5 millions messages haineux sur sa plateforme, rien qu'au second trimestre 2020.

Les contenus niant l'existence de l'Holocauste étaient jusqu'à maintenant tolérés, au nom de la liberté d'expression, sauf dans les pays où cela est condamné par la loi, comme en France et en Allemagne. Aux États-Unis, où près de 25 % des 18-39 ans considèrent que l'Holocauste est un mythe, que c'est exagéré ou que les faits ne sont pas certains. L'interdiction de ces contenus constitue donc une petite révolution dans les politiques de modération des réseaux sociaux.

Zuckerberg change de position et veut « le bon équilibre »

En France, la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) a salué la décision de Facebook. « Enfin une bonne nouvelle au milieu de cet océan de haine », a écrit l'association.

De l'autre côté de l'Atlantique, Mark Zuckerberg a indiqué avoir changé de position. « J'ai lutté entre la défense de la liberté d'expression et les préjudices causés par la minimisation ou le déni de l'horreur de l'Holocauste », a-t-il écrit sur son compte Facebook lundi. « Ma propre conception a évolué en voyant les données qui attestent d'une hausse des violences antisémites. […] Tracer les bonnes lignes entre ce qui est et ce qui n'est pas acceptable n'est pas facile, mais dans le contexte mondial actuel, je pense que c'est le bon équilibre », affirme le « Zuck ».

Facebook ouvre également d'autres pistes pour l'avenir, en relayant notamment la suggestion de Yad Vashem, l'Institut international pour la mémoire de la Shoah, qui considère que l'éducation sur l'Holocauste permettrait de lutter en amont contre l'antisémitisme. « À partir de la fin de cette année, nous redirigerons vers des informations crédibles hors de Facebook tout utilisateur qui recherche des termes associés à l'Holocauste ou à son déni depuis nos réseaux sociaux », a promis Facebook.

Source : Facebook

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
28
Pierre_Remi
Le « (enfin) » dans le titre me paraît de trop. Je trouve très dangereux que des entreprises privées puissent décider d’une version officielle de l’histoire. Je veux bien qu’il y ait un consensus sur les camps de concentration, mais il y a quantité d’autres sujets qui pourraient subir le même traitement sous la pression d’associations communautaires ou d’etats (Holodomor, génocide arménien, traite négrière ottomane…)
Sans_Plot
J’ai cru que le « enfin » était la parce que c’était déjà un sujet débattu depuis longtemps mais est « enfin » officialisé. Mais j’ai peut-être mal compris du coup
ultrabill
Peu importe le sujet, dans le fond c’est inquiétant de voir Facebook se prendre pour un juge dans des pays où certaines lois n’existent pas.
elrazor
Et Facebook a touché combien pour mener cette opération ? What’s the question.
Pierre_Remi
Oui, c’est dommage cette politisation du titre sur un site d’information technologique que l’on pourrait espérer neutre.
Sans_Plot
Parce que c’est méchant et pas gentil
Kratof_Muller
Ce qu’il y a de bien dans l’interdit, c’est la liberté de penser, reconsidérer, évoluer, parler ou se taire.<br /> La montagne de sucre pourrait tout aussi bien s’attaquer au diabète.
Jarjarbings
" Mark Zuckerberg, explique avoir privilégié la paix à la liberté d’expression. "<br /> Il faudra voir ce que vont en penser les juges Américains vis à vis de toutes personnes qui va soulever une violation de ses droits constitutionnels lié au 1 er amendement !
pecore
Le problème de la négation de l’holocauste est qu’elle est tout de même rarement étayée d’arguments solides et plus souvent n’est qu’un ramassis de théories complotistes et de thèses suprématistes.<br /> Si effectivement nier l’holocauste consistait à présenter des arguments factuels et dépassionnés alors oui, il serait hautement anormal de le censurer. Mais ce n’est pas le cas. Nier l’holocauste consiste dans 99% des cas à balancer son fiel, sa haine ou sa paranoïa sur le net ou ailleurs. Facebook est loin d’être le premier à censurer ce genre de comportement.<br /> Quand à la liberté d’expression, désolé mais non, pas sur des supports accessibles à tous et à tous les ages. Pas plus qu’on accepterait qu’on y fasse l’apologie du viol, de la torture et du meurtre.
mcbenny
Je pense que ce qu’il y a la plupart du temps derrière la négation de l’holocauste n’est pas la défense (ou même l’expression) d’une autre vérité mais bien plutôt une démarche plus ou moins anti-sémite.<br /> Dire que ça n’a pas existé, ou que ce n’était pas si grave, ou que d’autres ont également souffert ça sert à quoi ?<br /> Je vous invite à aller lire Mein Kampf (assez indigeste il est vrai), pour constater clairement le très fort anti-sémitisme, et la démarche générale prônée par son auteur. Quand on a écrit ça, qu’on a fait tout ce qui est non-sujet à caution, je ne vois pas trop comment on peut nier au moins l’extrême probabilité de l’holocauste. (Vous remarquerez toutes les pincettes que je prends).<br /> Pour mémoire, dans la série censure, je vous rappelle que Mein Kampf est en vente libre depuis des décennies en France. Je l’ai acheté à la FNAC en plein Paris il y a 20 ans.<br /> Et pour répondre également sur la négation du réchauffement climatique, même démarche : au-delà de rapports scientifiques qui je ne saurais contester, qu’elle est la démarche, l’intérêt des personnes lambda qui expriment des doutes/refus sur ce réchauffement et sur la responsabilité des humains ? Selon moi, leur intérêt principal est justement LEUR intérêt : je ne veux pas payer de taxes, je ne veux pas restreindre ma consommation, je veux pouvoir user, abuser, gâcher, etc.<br /> Si le gouvernement versait une prime de 1000EUR à tous ceux qui se disent écolos, tout le monde serait écolo et personne n’irait plus réfuter quoi que ce soit.<br /> Ah m3rde, tu critiquais «&nbsp;le bâton&nbsp;», et je viens de proposer la carotte. Désolé.
kiwi5
faut justement se rappeller que ce n’est qu’un reseau social et pas une source fiable d’informations…une entreprise dans une certaine mesure devrait pouvoir publier ce qu’elle veut non? c’est pas un organisme d’etat j’aurais cru que ce fut le cas depuis longtemps sur facebook, le type s’appelle zuckerberg de surcroit…
gregelhombre
Oui mais le soucis des gens qui dévorent FB est leur manque de culture et de discernement sur ce qu’ils lisent<br /> « J’ai entendu dire que l’holocauste était une fumisterie, regarde ce site que j’ai trouvé grâce à FB ! »<br /> Du coup, tu as raison, c’est une entreprise privée et elle décide de ne plus publier ces ramassis, c’est une bonne chose.<br /> Je ne vois pas pourquoi tu ramènes le nom de Zuckerberg dans la fin de la discussion?
cyrano66
Peut-être parce que Mark Zuckerberg est né dans une famille juive.<br /> Et que son patronyme a des origines germaniques.<br /> Sans doute ashkenaz on pourrait penser que son contexte familiale la sensibilisé à la question de l’Holocauste.<br /> Si effectivement il a préféré laisser faire pour des motifs de liberté d’expression c’est à tout à son honneur.<br /> Mais la liberté d’expression ne doit pas être le rempart à toutes les saloperies.<br /> Et paradoxalement ça n’est pas parce qu’on empêche une idée de s’exprimer qu’elle va disparaître. L’explication et l’argumentation sont toujours plus efficace que la censure pure et dure.<br /> Donc AMHA pas de solution parfaite.<br /> Ou peut-être qu’il il faudrait entourer les commentaires négationnistes d’un avertissement éducatif.<br /> Pour que les naïfs puissent être plus critiques à ce qu’ils lisent et moins des éponges à immondices.
Urleur
Il serait temps, en même temps à quand un bannissement sur notre territoire de Facebook ? le problème serait résolut !
gregelhombre
On pourrait bannir les commentaires sur clubic aussi, la vie serait bien plus zen sans lire tous ces ramassis de conneries avec ces gens qui savent tout mieux que tt le monde (comme moi)
pecore
Justement, tu as mis le doigt dessus. Tout le débat repose finalement non pas sur le négationnisme et les messages haineux mais sur la responsabilité des plateformes qui hébergent et relaient ce genre de message.<br /> Des entreprises comme FB ont longtemps joué la Suisse en se présentant comme neutres et sans avis quand aux propos tenus sur leurs réseaux. La justice et surtout l’opinion publique commencent sérieusement à rejeter cet argument et les FB &amp; Cie s’exposent de plus en plus à se voir associer aux personnes diffusant des messages haineux, parce qu’ils les ont laissé faire et qu’ils leur ont fourni des moyen de le faire.<br /> Donc il ne s’agit pas de censure mais de responsabilisation et ça, ça ne peut pas faire de mal.
kiwi5
typiquement un americain dont le nom se termine par berg est issu de l’immigration juive (generalement allemande/polonaise). Idem avec stein et toutes ces consonnances germaniques. Je ne connais pas sa biographie, peut etre ne l’est il pas mais dans le cas echeant il devrait tout de meme etre un peu au courant du phenomene et l’addresse tardivement.<br /> C’est pas la faute de facebook si les gens decident de l’utiliser comme source d’information <br /> Cyrano66 a un bon commentaire et d’apres wiki, il serait effectivement d’une famille juive. Il y aura toujours des gens pour volontairement tirer la couverture a eux et ce malgre les evidences, surtout dans un contexte culturellement pauvre classiquement j’aurais repondu l’education mais c’est aussi un probleme d’attitude
cyrano66
kiwi5:<br /> typiquement un americain dont le nom se termine par berg est issu de l’immigration juive (generalement allemande/polonaise). Idem avec stein et toutes ces consonnances germaniques.<br /> C’est un peu rapide comme conclusion quand même. C’est pas garanti à 100% et on peut avoir des origines juives mais être athée.<br /> Donc attention aux raccourcis.<br /> Toutefois pour Mark Zuckerberg c’est le cas<br /> Et il ne s’en cache pas. Mes sources sont croisées et plutôt solides.<br /> Torah-Box<br /> Retour au judaïsme pour Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook ?<br /> Après des années...<br />
SlashDot2k19
Très bonne chose.<br /> Le « au nom de la liberté d’expression » est trop galvaudé par les ignares et nous condamne à répéter les erreurs passées.
Sans_Plot
J’ai bien ri à ta blague
SlashDot2k19
Moi aussi j’ai ris à la tienne
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Amazon Prime Day : le Xiaomi Redmi Note 9 Pro à prix cassé chez Amazon !
L'excellent OnePlus 8 Pro est en promotion pour le Prime Day Amazon
Ce mois-ci sur le Xbox Game Pass : Age of Empires III: Definitive Edition, Heave Ho et bien d'autres...
Amazon Prime Day : le Microsoft Surface Laptop 3 à prix choc !
Amazon Prime Day : le TOP 5 des promos smartphones à saisir d'urgence 🔥
Le CEA mise sur le Cloud computing pour son Très Grand Centre de Calcul
La carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme PRO 128 Go à prix cassé pour le Prime Day
Amazon Prime Day : le casque Bose QuietComfort 35 II plus abordable que jamais
Amazon Prime Day : le OnePlus 7T Pro passe enfin sous la barre des 500€ !
Les ventes de voitures électrifiées en progression de 206 % en un an en France
Haut de page