Facebook n'a pas aimé le documentaire de Netflix sur son réseau social et le fait savoir

06 octobre 2020 à 16h48
23
social dilemma

L'entreprise de Mark Zuckerberg a officiellement réagi au documentaire The social dilemma et accuse ses auteurs de sensationnalisme.

Le documentaire polémique de Netflix n'en finit pas de faire parler de lui. Mis en cause, Facebook a publié une réponse en sept points pour défendre sa position.

Facebook-émissaire !

The social dilemmaDerrière nos écrans de fumée en VF – est l’un des événements Netflix de la rentrée. Largement commenté sur les réseaux sociaux, le documentaire n’épargne pas Facebook et ses pratiques publicitaires, dont la logique encourage notamment la dépendance aux écrans, la propagation des discours haineux et la radicalisation.

La semaine dernière, Facebook a publié une réponse officielle au documentaire. Intitulé What "The Social Dilemma" Gets Wrong, le communiqué critique en sept points le film de Jeff Orlowski. 

D'après Facebook, le documentaire « donne une vision déformée du fonctionnement des plateformes de réseaux sociaux afin de créer un bouc émissaire bien pratique pour les problèmes de société difficiles et complexes. »

Quid des employés actuels ?

Facebook, addictif ? Faux : le réseau social est « construit pour créer de la valeur ». Vous êtes le produit ? Pas du tout : Facebook est financé par la publicité pour que le service reste gratuit. Polarisation des débats, élections, désinformation : le réseau social fait des efforts considérables pour faire de sa plateforme un endroit sûr et intègre.

La partialité des auteurs du documentaire est également remise en cause. Selon le réseau social, ils « n'incluent pas les points de vue d’employés actuels ou d'experts qui ont un point de vue différent du récit mis en avant par le film ».

L’argumentaire de Facebook oublie de mentionner les nombreux départs d’employés depuis juin. Le dernier en date : Ashok Chandwaney, ingénieur logiciel, dont la lettre ouverte a fait grand bruit. Facebook n’a pas fini de balayer devant sa porte…

Source : The Print

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
19
Sans_Plot
«&nbsp;Vous êtes le produit ? Pas du tout : Facebook est financé par la publicité&nbsp;»<br /> Finalement, Facebook vend les utilisateurs aux services de pubs, donc on pourrait se considérer comme le produit ?<br /> J’aurais bien aimé l’avis Clubic
GRITI
Ils vont donner envie de voir le documentaire aux gens qui ne l’ont pas encore vu
Garden_Dwarf
De fait, car j’ai Netflix et je ne l’ai pas encore vu ^^
faciliteur_de_transit
C’est quoi Facebook ? C’est quoi Netflix ?
Oldtimer
Des trucs qui constipent la cervelle
nicgrover
Si Jeff Orlowski perce les poche$ de Mark, alors où va-t-on ? Il n’y a plus de morale ma brave dame…
Nmut
Ce qui est amusant, c’est l’auteur utilise les méthodes de l’autre (en gros caresser les bas instincts et utiliser les biais cognitifs) pour les dénoncer et faire du fric, ce qui fait marcher les réseaux sociaux.<br /> Media-ception? L’oeuf et la poule?
kplan
Profitez-en au moins pour voir l’excellent film «&nbsp;The Social Network&nbsp;» de David Fincher
Bombing_Basta
Tout dépend de ce que tu y regardes (sur Netflix)…<br /> Sûr si tu regardes des trucs du genre «&nbsp;ancient aliens&nbsp;»…<br /> Par contre si tu regardes des choses du genre «&nbsp;A patriot Act&nbsp;» ou les humouristes du monde entier, mais surtout anglophones, et des documentaire assez intéressants du genre «&nbsp;Le vote en bref&nbsp;» (sur le système démocratique américain), «&nbsp;Dirty Money&nbsp;», etc…, tu peux apprendre des choses, voir d’autres cultures, d’autres points de vue…
MisterDams
Non mais clairement le film se concentre sur le côté sombre pour une prise de conscience.<br /> Malgré tout, les enfermements dans des «&nbsp;social bubbles&nbsp;» sont évoquées par de nombreux experts, et les mécaniques d’addiction prouvées sur plein de produits numériques (Fortnite avec les coffrets, Tinder avec les matchs «&nbsp;hors d’atteinte&nbsp;» mélangés aux profils pertinents…).<br /> Après, le reportage dès le début montre que c’est un sujet difficile à matérialiser (avec une scène ils ne savent pas répondre à la question «&nbsp;c’est quoi le problème ?&nbsp;»), du coup il est un peu vulgarisé, donc forcément sonne faux, même si le fond reste très vrai.
neaufles
pour une fois on change la donne, c’est les USA qui sont visé et non la Russie ou la Chine.<br /> Regardez ce film , il explique la raison des systèmes you tube , android, apple,microsoft etc.<br /> La seule raison se faire du fric et mettre leurs mains dans vos poche. HUAWEI sont des moutons à coté d’eux.
Oldtimer
Ce que tu dis est très juste.<br /> Mais combien de personnes — en proportion — regardent ces choses interessantes ?
Bombing_Basta
Mais ce constat est valable pour tout média, que ce soit un média écrit (les torchons style gala), ou la télé, la VOD, et internet…
GRITI
Tout à fait…Youtube est un bon exemple aussi. Beaucoup (majoritairement) de déchets mais aussi de très bonnes choses.<br /> Les médias sont un outil. On peut les utiliser de plusieurs façons…
aazert
Tu ne rates rien. C’est exactement ça, du sensationnalisme pur et dur. A tel point que je dirai que même les conplotistes se méfieraient. C’est dire la crédibilité du truc.<br /> Allez disons qu’il y a certainement du vrai, mais rien qu’une personne un temps soit peu sensée ne sache déjà. Le reste… c’est digne de Disney : On vulgarise tout, simplifie tout, histoire d’être sûr que tout le monde comprenne et on se débarrasse de toute complexité scénaristique, et tant pis si la critique se transforme en vulgaire vidéoclip.
cyrano66
…Facebook, addictif ? Faux : le réseau social est « construit pour créer de la valeur »… faire de sa plateforme un endroit sûr et intègre…<br /> Warf warf warf qu’est ce que j’ai rigolé.<br /> Franchement ils viennent de quelle planète pour continuer à soutenir que leur réseau est vertueux ?<br /> Quel axe de défense pourri.<br /> Ils feraient mieux de se taire.<br /> Réagir c’est donner encore plus de crédit au reportage.<br /> …un bouc émissaire bien pratique pour les problèmes de société difficiles et complexes…<br /> L’humanité est compliquée ? Tu tiens un scoop la Marko !<br /> T’as pas fais gaffe que ton réseau faisait remonter à la surface toute la m3rde ?<br /> Ben t’iras t’excuser devant le congrès, tu commences à avoir l’habitude.
PierreKaiL
humouriste ? cela serait logique mais voilà, la langue française… c’est humoriste plutôt
pecore
Le problème de Facebook est d’encourager et de jouer sur les bas instincts de l’être humain : voyeurisme, exhibitionnisme, narcissisme, sensationnalisme, sectarisme et tout un tas d’autres 'isme. Ils ne sont pas les seuls, loin de là, mais ils sont parmi ceux qui le font le mieux. On pourrait objecter qu’ils ne font que donner aux masses ce qu’elles demandent, qu’ils ne forcent personne et cela est vrai mais ce n’est pas pour autant que c’est bien. Les administrateurs de PornHub pourraient dire exactement la même chose.
Bibifokencalecon
Et bien Facebook n’a qu’à participer au financement d’un documentaire sur Netflix. Idéalement sans trop à charge (pour éviter un retour de bâton). En dehors de cela, leur lettre publique est bien creuse.<br /> Son service de Relation Publique aurait dû prendre la décision de ne pas faire de surenchère médiatique (rarement une bon retour d’investissement en terme d’image publique), même si cela est agaçant.<br /> Mieux, il aurait pu surfer sur ce documentaire, le mettre en avant comme pour indiquer qu’elle acceptait les critiques et cherchait à changer.<br /> Là. C’est le ratage en beauté.
airgobs
Bizarrement aucune réaction concernant Instagram. Car d’autres réseaux sociaux sont visés dans ce documentaire.
GRITI
Moa_Toa:<br /> On peut retrouver chez Facebook et Netflix la même volonté de rendre ses clients addicts aux contenus, soit par le biais de notifications, de recommandations, de nouveautés, etc<br /> Il me semble que Netflix fonctionne sur des algorithmes pour savoir ce qui plaît le plus afin de proposer aux gens ce qu’ils vont sans doute aimer. Cela doit aussi leur permettre de savoir comment investir leur argent au niveau production.<br /> aazert:<br /> Allez disons qu’il y a certainement du vrai<br /> Le certainement me laisse perplexe…<br /> aazert:<br /> rien qu’une personne un temps soit peu sensée ne sache déjà.<br /> En gros, ceux qui ne le savent pas ne sont pas sensés…<br /> Il y a beaucoup de monde qui n’a aucune idée de tout cela. Il faut arrêter de croire que tout le monde a les mêmes connaissances en high tech que les membres de Clubic.<br /> J’ai un collègue à priori pas bête qui a vu le documentaire et a été marqué au point de fermer son compte FB d’après ce qu’il nous a dit.<br /> Je viens de voir le documentaire. Personnellement je n’y ai pas appris grand chose mais étant donné que c’est un sujet qui m’intéresse depuis un moment ce n’est pas surprenant. Je pense que pour les personnes pour qui le high tech se résume aux réseaux sociaux et à Candy crush ou Angry birds c’est une chose à voir. Sans compter les pré-ado et ado.
GRITI
Moa_Toa:<br /> mais d’un autre côté cela se rapproche du système Youtube où tout est fait pour nous retenir devant nos écrans…<br /> Je n’ai pas dit le contraire :).<br /> N’ayant pas de compte Google, je n’ai pas ce souci avec Youtube qui ne me propose pas de vidéos en lien avec mes précédentes sessions. C’est déjà ça. L’autre avantage aussi c’est que je n’ouvre pas forcément les vidéos sur Youtube. Je récupère le lien sans aller sur la vidéo et je télécharge ensuite la vidéo via un soft. Donc je peux voir les vidéos sans les avoir ouvertes sur le navigateur .
sebstein
Facebook, addictif ? Faux : le réseau social est « construit pour créer de la valeur ».<br /> Créer de la valeur empêche de devenir addictif ? En outre, on sait pour qui il crée de la valeur…<br /> D’ailleurs, pour les quelques milliard de valeur générés par an, combiens sont perdu par les heures journalières que les gens y passent sans réel but ?<br /> Vous êtes le produit ? Pas du tout : Facebook est financé par la publicité pour que le service reste gratuit.<br /> C’est bien là la définition d’un service dont on est le produit…<br /> Polarisation des débats, élections, désinformation : le réseau social fait des efforts considérables pour faire de sa plateforme un endroit sûr et intègre.<br /> Efforts vraisemblablement insuffisants…<br /> En clair, Mark essaie, il essaie… fort, fort (comme pour éviter la désinformation), mais il échoue lamentablement.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google : les smartphones Pixel reçoivent la mise à jour d'octobre
8 To de stockage à 139€ avec le disque externe Seagate Expansion, c'est presque donné !
La trottinette électrique Go Ride 80Pro Night Edition à seulement 199,99€
PS5 : la technologie 3D audio sera compatible avec la plupart des casques
Kodi 19
Le Microsoft Surface Neo pourrait ne pas voir le jour avant fin 2022
Bing devient Microsoft Bing — et ça ne change rien du tout
Patreon : la plateforme de financement participatif débarque en France
RTX 3080 et 3090 en rupture de stock, qu'allez-vous faire ?
Les États européens interdits de collecter massivement les données Internet et téléphoniques
Haut de page