DuckDuckGo : le moteur de recherche qui protège la vie privée

le 24 novembre 2017 à 16:11
 0
Dans le vaste monde des moteurs de recherche, Google est roi. Il est pourtant loin d'être parfait, surtout au niveau de la vie privée. Des alternatives ont vu le jour ces dernières années, misant tout sur ce point. DuckDuckGo est probablement l'un des plus connus et anciens moteurs de recherche axés sur la protection de la vie privée. Nous vous disons tout ce qu'il y a à savoir sur lui dans ce dossier.

« Si c'est gratuit, c'est toi le produit » : vos données de navigation ont un prix, et beaucoup de moteurs de recherche vous suivent à la trace lorsque vous les utilisez. Fréquence d'utilisation, termes recherchés, sites visités, visionnage de vidéos... Aucun de vos mouvements n'a de secret pour Google et consorts.

Heureusement, pour se dérober aux yeux des GAFA, il existe des alternatives de plus en plus sophistiquées. DuckDuckGo est l'une des solutions au « flicage » de votre comportement en ligne.

Les origines de DuckDuckGo



DuckDuckGo a été fondé en 2006 par Gabriel Weinberg, un jeune entrepreneur américain. Le projet vise à créer un moteur de recherche qui n'espionne pas ses utilisateurs. C'est d'ailleurs son slogan, affiché en première page : « DuckDuckGo, le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ». Il est officiellement lancé le 25 septembre 2008.

0258000008761886-photo-duckduckgo-page-accueil-screenshot.jpg


Uniquement géré par Gabriel Weinberg à ses débuts, DuckDuckGo se voit adjoindre son premier employé - Caine Tigh - le 30 novembre 2011. La barre du premier million de recherches par jour est atteinte l'année suivante. La start-up de Weinberg s'implique par ailleurs fortement dans les projets libres et open-source, effectuant des donations régulières aux plus populaires d'entre eux comme Tor ou F-Droid. DuckDuckGo est lui-même financé par des dons et des publicités sponsorisées par Amazon ou Ebay.

Les révélations d'Edward Snowden sur les pratiques d'espionnage de la NSA apportent depuis ces dernières années un énorme gain de popularité au moteur de recherche. Il atteint ainsi 5 millions de recherches par jour en 2013, cinq ans après son lancement officiel. Le moteur est aussi utilisé dans de nombreux navigateurs libres comme Firefox.

Un partenariat est même passé avec les concepteurs de Linux Mint, l'une des distributions les plus appréciées de GNU/Linux. En 2017, ce ne sont pas moins de 15 millions de recherches quotidiennes qui sont faites sur le moteur de recherche. Un beau score pour DuckDuckGo qui est classé 362ème au rang Alexa à l'heure où nous écrivons cet article !

Vie privée et Internet : des enjeux de taille



Ces dernières années, la vie privée sur internet revient fréquemment au centre des débats. Un phénomène qui a explosé suite aux révélations de l'informaticien Edward Snowden, un ancien employé de la NSA. Celui-ci dévoile en 2013 que la NSA espionne les utilisateurs d'Internet grâce à divers programmes.
Une prise de conscience générale semble alors avoir lieu, montrant au grand public la nécessité d'utiliser des logiciels pour protéger ses données . Un créneau exploité par DuckDuckGo, qui promet ainsi de ne pas traquer ses utilisateurs : il n'enregistre pas les recherches et refuse le pistage. Le moteur de recherche utilise le protocole sécurisé HTTPS. Il essaye autant que possible de renvoyer vers des sites utilisant ce même protocole.

01F4000008124092-photo-edward-snowden-ban.jpg


DuckDuckGo va encore plus loin en étant accessible via le réseau sécurisé et anonyme Tor. Le moteur de recherche bénéficie même d'une enclave de sortie, ce qui lui permet d'être joignable sans sortir du réseau Tor. Les communications et donc les recherches sont chiffrées de bout en bout et totalement anonymisées.

Tout n'est cependant pas rose. Basé aux Etats-Unis, DuckDuckGo est soumis à la loi américaine. En cas d'incident, la société éditrice pourrait être forcée à collaborer avec les services de renseignement et donc livrer les données privées de certains utilisateurs.

On se rappelle ainsi le combat qu'a livré Apple face au FBI suite à la tuerie de San Bernardino en 2016. A cette époque, c'est l'entreprise conceptrice de l'iPhone qui a remporté le bras de fer, empêchant le FBI d'accéder aux données des utilisateurs. Mais rien ne dit que dans le futur DuckDuckGo ne soit pas confronté à un tel cas et doive livrer des données privées.

On ne peut en attendant que se réjouir de pouvoir profiter d'un moteur de recherche neutre qui n'affiche pas de résultats ou de publicités ciblés selon nos goûts. Lors d'une recherche, les résultats sont totalement neutres. L'utilisateur peut néanmoins appliquer des filtres s'il en ressent le besoin.

Avantages et inconvénients de DuckDuckGo



Le moteur de recherche américain dispose de nombreux avantages, à commencer par un grand respect de la vie privée. DuckDuckGo ne stocke rien sur le navigateur si ce n'est vos paramètres comme le thème ou la langue utilisée. Ces réglages peuvent aussi être enregistrés anonymement dans le Cloud pour les retrouver facilement lors d'un changement de machine.

01F4000008761948-photo-duckduckgo-screen-parametres.jpg


L'autre avantage de DuckDuckGo réside dans sa conception. C'est un moteur de recherche hybride, c'est à dire qu'il possède sa propre base de données, mais qu'il s'appuie aussi sur des sources externes comme le font les autres méta-moteurs. Parmi ces sources - plus de 400 ! - on trouve Wikipédia, Wolfram Alpha ou encore Bing.

Si le moteur de recherche s'utilise comme tout autre de ses comparses, il peut aussi s'utiliser rapidement via des commandes nommées !Bang. Leur usage offre un accès rapide à des sites précis ou d'autres moteurs. Par exemple : !wfr pour accéder immédiatement à Wikipédia en français. Une fois pris le coup, on ne s'en passe plus !

Malgré tout, la plus grande force de DuckDuckGo est aussi sa plus grande faiblesse. Ce qu'on gagne en vie privée, on le perd - un peu - en confort d'usage. Comme DuckDuckGo ne connait pas nos goûts, il arrive parfois que les résultats ne correspondent pas à une attente précise. De plus, le moteur n'est pas plus protégé des attaques qu'un autre.

Ces petits défauts paraissent cependant bien maigres au regard de ce qu'on y gagne : une vie privée respectée.

Et vous, que pensez-vous de DuckDuckGo ? L'utilisez-vous au quotidien ou privilégiez-vous d'autres moteurs de recherche ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Internet

Le gigantesque réseau d’informations, que l’on appelle « Toile » en français, fête son trentième anniversaire ce mardi 12 mars 2019. Le WWW, aussi célèbre soit-il, est à dissocier d’Internet.
12/03 | Internet
La proposition de loi visant à lutter contre les injures commises en raison de l’appartenance à une religion a été enregistrée par l’Assemblée nationale le 6 mars 2019. Elle veut renforcer l’arsenal juridique en sanctionnant beaucoup plus lourdement, tant les plateformes que leurs utilisateurs.
Avec les géants du numérique dans le viseur, les Lords britanniques veulent renforcer la réglementation en créant un super-régulateur qui protégerait le vaste monde du Web.
11/03 | Internet
La Chine compte deux fois plus d’internautes que les États-Unis, mais plus d’un demi-milliard d’habitants de l’Empire du Milieu reste dépourvu de connexion.
10/03 | Internet
Les élus démocrates ont dévoilé mercredi un projet de loi qui pourrait mener au rétablissement de la neutralité du Web dont certains FAI locaux profitent.
08/03 | Loi internet
Google continue de peaufiner son moteur de recherche, et apporte son précieux Material Theme à sa page principale.
Selon un récent post officiel sur Google Blog, la publicité devrait très bientôt débouler... sur Google Images !
06/03 | Google
Pour la première fois aux États-Unis, la publicité numérique sera plus forte que la publicité traditionnelle. L’année 2019 sera le témoin de cette bascule, causée notamment par un acteur majeur en pleine croissance : Amazon.
28/02 | Internet
L’ICANN a émis vendredi un avertissement rappelant que les éléments clés d’infrastructure DNS font l’objet d’un « risque important et permanent ».
L’année 2018 a confirmé la croissance des usages internet, avec 43,3 millions de Français connectés chaque jour, et un temps passé sur la toile toujours plus important.
19/02 | Internet
Grâce à son outil maison TensorFlow (entre autres), Google annonce bloquer plus de 100 millions de spams supplémentaires... chaque jour !
10/02 | Internet
Une étude rendue publique par Microsoft montre que la civilité en ligne serait ressortie grandie de 2018, et ce dans plusieurs pays, comme la France. Mais des points négatifs forts subsistent.
06/02 | Internet
Régulièrement critiqué pour héberger des campagnes de cyberharcèlement lancées par des anonymes notamment sur son forum 18-25, le site Jeuxvideo.com a décidé d’adhérer au code de conduite de l’UE, et améliorera sa réactivité.
05/02 | Internet
De la création de PayPal en 1998 est née la « Mafia PayPal », un surnom donné aux co-fondateurs du service de paiement, dont la majorité ont fondé ou participé à la création d’entreprises technologiques particulièrement puissantes dans la Silicon Valley. Mais qui se cache derrière ce mythe, et que font réellement les co-fondateurs de la plateforme qui rassemblait plus de 203 millions de comptes d’utilisateurs actifs dans le monde début 2017 ?
02/02 | Internet
En France, le marché de la publicité digitale s’est porté comme un charme en 2018, avec une progression du chiffre d’affaires de +17 % par rapport à 2017.
02/02 | E-commerce
scroll top