Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

17 octobre 2019 à 12h02
0
Site pédophile Welcome to Video fermé
© National Crime Agency

L'étroite coopération des services de police de plusieurs pays a permis de fermer un site du dark web hébergeant des centaines de milliers de vidéos pédophiles. L'opération, la plus importante jamais réalisée dans ce domaine, a également conduit au démantèlement du réseau et à l'arrestation de plus de 300 personnes dans 38 pays.

On préfère vous prévenir tout de suite : les éléments évoqués dans la suite de cet article sont sensibles, et parfois véritablement répugnants. Il est en effet question de pédophilie, avec la fermeture du site Welcome to Video.

250 000 vidéos à caractère pédophile

Présente sur le dark web, la plateforme rassemblait environ 250 000 vidéos d'abus sexuels sur des enfants, parfois très jeunes. Les contenus, disponibles à la vente et qui pouvaient être payés en bitcoins, auraient été téléchargés plus d'un million de fois. Il s'agirait du plus gros site de commerce de vidéos pédophiles jamais découvert.


Mais il n'était justement pas aisé de le repérer, puisqu'il était dissimulé sur le dark web. Pour la police, l'histoire a débuté en 2017 au Royaume-Uni. Matthew Falder, docteur en géophysique, est alors arrêté par les forces de l'ordre et finalement reconnu coupable de 137 infractions, dont l'incitation au viol d'enfants et le partage de vidéos d'une agression sexuelle d'un nouveau-né. C'est dans le cadre de cette investigation que les enquêteurs ont découvert Welcome to Video.

Géré depuis la Corée du Sud

Grâce au travail conjoint des forces de police du Royaume-Uni, des États-Unis, de l'Allemagne et de la Corée du Sud, le site a finalement été démantelé. Sa page d'accueil a désormais été remplacée par un message relatif à cette action. D'après le ministère américain de la justice, l'opération a permis de « sauver au moins 23 mineurs », victimes d'agressions sexuelles, relayées sur la plateforme.


Le gérant du site, un Sud-Coréen de 23 ans, a été inculpé aux États-Unis. Mais il n'est pas le seul à avoir reçu la visite des autorités. Au total, 337 individus ont été arrêtés dans 38 pays, dont la France, grâce à la coopération des forces de l'ordre de ces États. Au Royaume-Uni, sept personnes ont déjà été condamnées, et de nombreuses autres devraient suivre.

Source : Le Monde
Modifié le 17/10/2019 à 12h20
36
26
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top