Le FBI arrête 80 cybercriminels qui escroquaient leurs victimes par mail

26 août 2019 à 21h19
0
cybercrime

Les pirates arrêtés par les autorités américaines avaient récolté plusieurs millions de dollars, en menant une escroquerie massive par mail.

C'est un véritable réseau que le FBI annonce avoir fait tomber. Jeudi, le ministère de la Justice américain a déclaré avoir inculpé pas moins de 80 personnes, arrêtées pour avoir participé à une escroquerie massive par email et accusées de fraude, de vol d'identité et de blanchiment d'argent.

Les hackers pirataient les messageries électroniques personnelles des victimes

Pour mener à bien leur gigantesque opération, les pirates ont utilisé des techniques d'usurpation d'identité et ont procédé à des attaques de phishing, extrêmement répandues, pour pirater des comptes de messagerie électronique. Après avoir fait tomber leurs victimes dans le piège, les cybercriminels leur réclamaient une certaine somme d'argent.


Long de plus de 145 pages, l'acte d'accusation produit par la justice californienne fait état d'une véritable organisation. Les hackers sont parvenus à amasser un butin estimé à plusieurs millions de dollars.

Le Nigeria, source de cybercriminels aux techniques de plus en plus sophistiquées

Comme nous l'indique Proofpoint, la plupart des individus soupçonnés par les autorités d'outre-Atlantique sont installés au Nigeria, un pays où les pirates n'étaient pas connus pour la sophistication de leurs attaques il y a encore quelques années, mais qui auraient, avec le temps, récolté près d'un demi-milliard de dollars grâces à celles-ci. Les cybercriminels auraient ainsi réinvesti une partie de l'argent illégalement rapatrié dans le développement d'approches, manifestement plus sophistiquées.

« Aujourd'hui, nous avons franchi une étape majeure pour perturber les réseaux criminels qui utilisent des stratagèmes, des escroqueries romantiques et d'autres fraudes pour atteindre les victimes, a déclaré l'avocat Nicola Hanna. Cet acte d'accusation envoie un message selon lequel nous identifierons les auteurs - peu importe leur lieu de résidence - et arrêterons le flux de gains acquis illégalement ».

On ignore pour l'heure si les États-Unis demanderont l'extradition des ressortissants nigérians aux USA, mais un traité, signé par les deux nations, l'autorise.

Source : Communiqué
16
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top