Instagram : les influenceurs bientôt derrière un paywall

20 janvier 2022 à 11h30
4
Instagram logo © Infomaniak
© Infomaniak

Les influenceurs Instagram auront bientôt une nouvelle source de revenus. En plus de partenariats rémunérés à foison, le réseau social de Meta va leur donner la possibilité de proposer des abonnements payants à leurs fans. 

Un moyen pour Instagram de tenter d’attirer et de conserver les créateurs de contenu alors que la plateforme perd du terrain face à YouTube et TikTok

Bientôt des abonnements payants sur Instagram

Sur beaucoup de plateformes, les utilisateurs peuvent donner une rétribution à leurs créateurs de contenus. Que ce soit TikTok et Twitch avec un système de dons, Twitter avec ses pourboires ou encore Spotify avec ses podcasts payants , elles permettent toutes aux professionnels de diversifier leurs sources de revenus. Une démarche qui vise aussi à essayer de garder certains talents chez soi, ce dont Instagram a désespérément besoin face à la concurrence plus rude de TikTok.

Résultat, le réseau social de Meta va bientôt déployer une fonctionnalité permettant aux influenceurs de faire payer des abonnements pour accéder à certains de leurs contenus. Pour commencer, Instagram va tester cette nouvelle fonctionnalité auprès d’une poignée de créateurs de contenus américains triés sur le volet, qui pourront définir le prix de leur abonnement mensuel à l'envi. 

Les abonnés payants de ces quelques sélectionnés pourront surtout accéder à des « stories » et des lives exclusifs et seront gratifiés d’une petite icône violette à côté de leur nom pour que les créateurs les identifient plus facilement dans la masse de commentaires et de messages privés. Par la suite, d'autres fonctionnalités pourraient être envisagées, Meta travaillant déjà sur un moyen d'exporter la liste des abonnés payants sur d'autres réseaux sociaux. La phase de test s'étendra à d'autres influenceurs hors des États-Unis par la suite.

Source : Engadget

Instagram - Android
  • Interactions faciles
  • Réseau social engageant

Instagram est LE réseau social instantané centré sur la photographie. A l'image des polaroids, la plateforme s'est construite autour de l'idée de partager des photos numériques instantanées au format carré. Aujourd'hui, son format iconique s'est décliné en plusieurs versions du support photo : story photo ou vidéo, courtes vidéos dans les réels, lives et rediffusion d'IGTV (vidéo d'une heure maximum): il y en a pour tous les goûts

Instagram est LE réseau social instantané centré sur la photographie. A l'image des polaroids, la plateforme s'est construite autour de l'idée de partager des photos numériques instantanées au format carré. Aujourd'hui, son format iconique s'est décliné en plusieurs versions du support photo : story photo ou vidéo, courtes vidéos dans les réels, lives et rediffusion d'IGTV (vidéo d'une heure maximum): il y en a pour tous les goûts

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Urleur
Si il y a des moutons club prêt à payez pour une petite icône violette, pourquoi s’en priver ? Vivement une loi pour les influmachins (vraiment un terme à la (censured).
mrassol
ils ne font que se mettre a la page de leurs concurents - onlyfans (qui ne fait pas que du porn) - par exemple
Peggy10Huitres
Résultat, le réseau social de Meta va bientôt déployer une fonctionnalité permettant aux influenceurs de faire payer des abonnements pour accéder à certains de leurs contenus.<br /> Les abonnés payants de ces quelques sélectionnés pourront surtout accéder à des « stories » et des lives exclusifs et seront gratifiés d’une petite icône violette à côté de leur nom<br /> On veut des NFTs <br /> Meta travaillant déjà sur un moyen d’exporter la liste des abonnés payants sur d’autres réseaux sociaux.<br /> Revente du Cheptel …
Axel-Swailli
Payer pour suivre une personne lambda qui vente les mérites d’un produit qu’ils sont les seuls à utiliser, ou donner des «&nbsp;conseils&nbsp;» qui peuvent être plus dangereux les uns que les autres, il y a vraiment des gens qui payent pour ce genre de trucs ?<br /> Dans quel monde vit-on ?<br /> Bon il est vrai qu’il y a certains créateurs (ils sont rares quand même) qui méritent d’être suivis et rémunérés pour ce qu’ils font apportant de réelles solutions facilitant le quotidien de bon nombre de personne, mais dans la globalité ils sont juste là pour se faire du fric sur le dos des incrédules.<br /> Cela va même jusqu’à ce que certaines personnes soient plus enclin à croire la parole d’un influenceur plutôt que des faits scientifiques avérés et prouvés au détriment de leur santé, sécurité et entendement.<br /> C’est ce qu’on appelle la conscience du mouton, dans un troupeau si un premier saute d’une falaise pratiquement 90% du reste du troupeau le suivra.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Après WhatsApp, au tour de YouTube de se lancer dans les réactions émoji
Votre catalogue Apple Music est désormais accessible sur votre appli Waze
Google veut que vous l'aidiez à savoir quels dégâts les smartphones ont pu faire à votre cerveau
TikTok se prend pour Twitch en se lançant dans les abonnements payants
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Découvrez notre top 5 des applications gratuites
SNCF Connect : vous pouvez désormais utiliser vos chèques-vacances
Huawei AppGallery : une faille vous permet de télécharger gratuitement des applications payantes
Google Photos : vous pouvez enfin supprimer les photos directement d'un album, mais il y a un hic
WhatsApp : les fonctionnalités de la future offre premium commencent à prendre forme
Haut de page