Kim Kardashian et d'autres personnalités boycottent Facebook et Instagram aujourd'hui !

16 septembre 2020 à 13h05
28
© Instagram @kimkardashian

La star de télé-réalité fait partie des personnalités qui ont décidé de « zapper » les deux réseaux sociaux majeurs du groupe Facebook, mercredi, pour protester contre les contenus haineux et la désinformation.

Kim Kardashian quitte Instagram ET Facebook ! Mais que les fans de la Californienne se rassurent, cette coupure n'est que momentanée. La femme d'affaires a posté une publication sur Instagram, mardi, qui s'inscrit dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit (« Non à la haine pour les profits »), qui appelle à lutter contre la haine et la désinformation, dans la vie de tous les jours et sur les réseaux sociaux.

Kim Kardashian et d'autres personnalités, unies contre la haine

Dans le message publié à ses 188 millions d'abonnés Instagram (une modeste communauté…), Kim Kardashian indique qu'elle aurait préféré partager avec ses suiveurs, comme elle le fait d'habitude, « mais je ne peux pas rester silencieuse pendant que ces plateformes (Facebook et Instagram) continuent de permettre la propagation de la haine, de la propagande et de la désinformation […] et ne réagissent que lorsque des personnes sont tuées », affirme-t-elle, estimant que « la désinformation […] a un impact sérieux sur nos élections et sape notre démocratie ».

Preuve de sa volonté de soutenir le mouvement, la vedette suivie par ailleurs par 30 millions de personnes sur Facebook a justement relayé son appel sur le réseau social de Mark Zuckerberg, et indiqué qu'elle reportait de 24 heures le lancement de la nouvelle collection de sa marque de vêtements pour femmes enceintes.

Plusieurs autres personnalités ont décidé de suivre le mouvement et de ne rien publier sur Instagram et Facebook ce mercredi 16 septembre, comme Leonardo DiCaprio, Cara Delevingne, Kerry Washington, Jamie Foxx, Mark Ruffalo, Jennifer Lawrence, Sacha Baron Cohen ou Orlando Bloom.

Un second boycott en quelques semaines

Les personnalités qui se mettent en pause des deux principaux médias sociaux de Facebook ont répondu à l'appel lancé par le même collectif qui avait déjà organisé le boycott publicitaire de Facebook, au début de l'été, à l’initiative de l'association pour la promotion des gens de couleur (National Association for the Advancement of Colored People ou NAACP) et de l'association de défense contre l'antisémitisme (Anti Defamation League).

De nombreuses entreprises (1 200 au total) comme Coca-Cola, LEGO, Ford, Unilever, Adidas ou Levi's avaient mis en pause leur budget publicitaire sur les réseaux sociaux durant plusieurs semaines, pour afficher leur soutien au mouvement anti-raciste et anti-haine Stop hate for profit. Avec un vrai impact sur les finances du géant américain.

On pourra tout de même regretter que le mouvement ne s'étende pas au-delà de 24 heures. Si la dépendance aux réseaux sociaux est une chose (que ce soit pour les personnalités ou leurs followers), l'opération ici ne reste que symbolique et n'aura cette fois pas d'impact financier sur le groupe, encore épinglé cette semaine par une ex-data scientist, qui a révélé l'ampleur de l'inefficacité du réseau face à la désinformation.

Modifié le 16/09/2020 à 14h06
28
20
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top