Des chercheurs étudient le comportement des Fanboys

01 juin 2018 à 15h36
0
Plusieurs scientifiques de l'Université d'Illinois viennent de rendre une étude portant sur le comportement des « adorateurs » d'un produit ou d'une marque en particulier. Selon les chercheurs, les « fanboys » assimilent l'objet de leurs désirs à leur propre personnalité. Une relation qui peut provoquer chez eux des réactions de tristesse lors de critiques.

00FA000004511820-photo-sad-keanu.jpg
Le « fanboyisme » est-il un humanisme ? Cela n'est pas un sujet du Bac mais les chercheurs de l'Université d'Illinois ont du se poser cette question afin de réaliser leur étude. Cette dernière sera publiée dans la revue américaine spécialisée Journal of Consumer Psychology et devrait contribuer à analyser les choix, réactions et comportements des consommateurs.

Précisément, Shirley Y.Y. Cheng, Tiffany Barnett White, et Lan Nguyen Chaplin ont tenté de comprendre comment se tissent les relations entre le consommateur et une marque. Un lien quasi-affectif se noue qui peut provoquer des réactions diverses lorsque les marques détentrices d'un objet convoité font de mauvais choix.

Comme le souligne Ars Technica, les spécialistes ont réalisé deux expériences sur un groupe de 30 femmes et un autre de 170 étudiants. L'objectif était alors de voir comment réagissaient les fanboys appartenant à ces différents groupes lorsque leur marque favorite était critiquée par les autres. Les chercheurs tentaient alors de déterminer dans quelle mesure l'estime de soi de ces personnes était touchée par ces critiques. Résultat, ceux qui avaient un attachement plus important ont le plus souffert. A l'inverse, ceux n'étant pas attachés de manière importante à un produit étaient, eux, plus détachés des critiques formulées et n'étaient pas personnellement affectés.

Après observation de ces tests, les scientifiques ont noté que les « adorateurs » d'une marque avaient tendance à relativiser voire occulter certaines informations négatives à son sujet. Tiffany Barnett White, l'une des auteures de l'étude précise que la tendance selon laquelle les marques cherchent de plus en plus à nouer des relations personnelles avec leurs clients n'est donc pas totalement exacte. Elle ajoute que ce sont les consommateurs qui traitent les marques comme de véritables personnes et adoptent donc des comportements affectifs avec elles...

Outre le fait que l'étude donne plus de détails sur la relation consommateur-marque, elle parviendra peut-être (ou pas) à faire relativiser certains lors de discussions enflammées sur les forums. Car après tout, derrière chaque Fanboy se cache, quelque part, un être sensible qui parfois... souffre.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung SSD 830 : mémoire toggle DDR en 2x nm et jusqu'à 512 Go (màj)
La police de Santa Cruz teste un logiciel qui prédit les crimes
Des puces à capacités cognitives chez IBM ?
Musique : YouTube trouve un accord avec des éditeurs indépendants
Nokia publie la mise à jour Symbian Anna pour smartphones existants
AMD : un A-Series triple-cœur, du Turbo et un Athlon II FM1
Insolite : un réveil sur iPhone qui donne votre argent si vous ne vous levez pas
Les résultats de Lenovo à contre-courant d'un marché du PC en crise
G300, une nouvelle souris gaming chez Logitech
China Mobile annonce une croissance de son bénéfice
Haut de page