Au Japon, des cours d'e-sport sont proposés dans les lycées

23 septembre 2021 à 14h48
1
© La Factory
© La Factory

Le Pays du Soleil Levant veut développer la pratique de l’e-sport qui intègre, pour ce faire, le programme de certains établissements scolaires.

Si le Japon est une terre de jeu vidéo, l'e-sport y était encore peu développé. Pour rejoindre l’Europe, l’Amérique du Nord et la Corée du Sud sur ce secteur en pleine expansion, certains lycées intègrent la pratique dans leur programme et mettent en place des compétitions inter-établissement.

L’e-sport japonais en forte progression

Certes, il existe des cours dédiés à l’e-sport dans l’archipel japonais depuis une dizaine d'années, mais ils étaient jusqu’à récemment l’apanage de structures spécialisées. Or, depuis trois ans, certains lycées ont intégré l’e-sport à leur programme, invitant d’actuels ou d’anciens joueurs professionnels à venir encadrer les étudiants.

Si l’idée a d’abord étonné, la proposition a rapidement été adoptée et les cours sont désormais pleins. Dans le lycée de Shibuya, à Tokyo, on compte désormais une centaine d'e-sportifs en herbe.

Reste que la question de la dépendance aux jeux vidéo reste assez prégnante dans le pays ; en cela l'encadrement rigoureux des cours est considéré primordial pour dépasser les idées reçues concernant la discipline.

Des compétitions scolaires qui se développent

Le lycée de Shibuya participe également à des compétitions e-sport inter-établissement, et au championnat e-sport des lycées. La dernière édition en date de cette compétition a d'ailleurs permis d’établir un nouveau record : 194 établissements scolaires inscrits pour 346 équipes engagées.

La pratique de l’e-sport se développe donc au Japon par l’intermédiaire du milieu scolaire, mais également grâce aux collectivités locales, qui soutiennent de plus en plus les manifestations liées. 8 millions de supporters sont attendus pour la prochaine édition du tournoi, qui pourra être suivi depuis les gradins ou en ligne. Si cette estimation ce confirme, l'audience aura doublé par rapport à 2018, année considérée comme l’an zéro de l’e-sport japonais.

Selon Kadokawa ASCII Research Laboratories, qui étudie l’évolution de l’e-sport au Japon, le nombre d’équipes professionnelles se multiplie lui aussi, et le secteur pèserait désormais 67 millions d’euros dans l’archipel. En 2018, ce montant était estimé à 37 millions d’euros, et les analyses indiquent que l'e-sport pourrait peser 142 millions d’euros dès 2024. La mise en place du réseau 5G devrait largement participer à l’accélération du développement de la discipline.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

pecore
Et à coté de ça (littéralement) la Chine limite à trois heures les temps de jeu réseau pour les mineurs. C’est clair qu’il y a deux écoles de pensée.
Voir tous les messages sur le forum