🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Devenez astronaute ! L'agence spatiale européenne vient de lancer sa campagne de recrutement

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
31 mars 2021 à 11h55
24
ESA astronautes sélection 2009 © ESA
Les "shenanigans", le groupe sélectionné en 2009. Crédits ESA.

Généralement, à moins d'être milliardaire, il y a peu d'occasions pour devenir astronaute... Alors c'est peut-être votre chance. À partir de ce mercredi 31 mars, vous pourrez remplir votre dossier et tenter de devenir collègue de Thomas Pesquet ou Samantha Cristoforetti.

Mise à jour du 31 mars 2021

L'ESA a mis en ligne sur son site les offres de recrutement. Si tous les prérequis sont cochés et après avoir passé plusieurs tests (dont le détail est indiqué plus bas dans cet article), les heureux recrutés iront travailler près de Cologne, en Allemagne - avec de possibles transferts de plusieurs années, précise le site, à Houston (Etats-Unis) ou à Star City (Russie).

Vous faites quoi dans la vie ? Astronaute.

Le premier pas, c'est toujours celui d'oser. Tel était le message relayé par l'ESA ce 16 février, tout au long de l'après-midi et à travers six directs différents, destinés aux grandes nations européennes : France, Italie, Allemagne, Espagne, Pays-Bas et Royaume-Uni (qui fait toujours partie de l'ESA).

ESA astronautes sélection 2021 poster © ESA
Alors, qui se verrait bien sous le casque ? Crédits ESA

En effet, pour sélectionner les meilleurs, encore faut-il disposer d'un maximum de postulants : l'Agence Spatiale Européenne espère recevoir encore plus de dossiers que lors de sa dernière campagne de recrutement en 2008, qui avait réuni environ 10 000 candidatures. Elle avait débouché sur la génération d'astronautes actuelle, dont les membres sont connus dans toute l'Europe : les allemands Alexander Gerst et Matthias Maurer, l'anglais Tim Peake, les italiens Samantha Cristoforetti et Luca Parmitano, le danois Andreas Mogensen, et le français Thomas Pesquet. En phase finale de préparation pour son deuxième vol spatial, prévu fin avril, ce dernier n'a pas pu participer aux différents appels à candidatures.

Pas que de la paperasse

S'il est ancré dans l'imaginaire commun que l'astronaute est le ou la meilleur·e parmi les meilleur·e·s, la plupart ont bien dû commencer par remplir le formulaire de candidature de l'ESA… Et ont souvent été surpris de faire partie des derniers candidats en lice. Pour avoir le droit de passer sur TF1 en combinaison bleue, il faut tout de même remplir quelques critères. Être citoyen européen, majeur, avoir moins de 50 ans, disposer d'un diplôme de niveau master et de trois ans d'expérience, pour commencer. En effet, une carrière astronautique prend du temps pour se construire, en plus des deux premières années dédiées à la formation initiale : l'ESA demande un engagement sur au moins quinze ans.

ESA astronautes sélection 2021 activités © ESA
Différentes activités que vous serez amenés à réaliser dans le calme et la bonne humeur. Crédits ESA

La sélection ne comporte aucun critère lié au genre ou à l'orientation, et l'agence encourage d'ailleurs une grande diversité des profils. L'ESA cherche des personnes en bonne santé, compétentes et ouvertes.

Comme l'a précisé Luca Parmitano : « Les astronautes que je connais ont tous en commun leur curiosité, leur capacité à sortir de leur zone de confort, l'envie d'apprendre et de s'ouvrir au monde ». Ce à quoi Claudie Haigneré ajoute qu'elle conseille aux candidats de « se présenter à chacune des étapes de sélection avec envie, l'envie de la découverte des autres et de soi, et beaucoup de patience et de persévérance ».

ESA astronautes sélection 2021 critères © ESA
Vos cinq nouveaux domaines préférés. Crédits ESA

Pourquoi pas vous ?

L'ESA compte sélectionner quatre astronautes, mais reste ouverte pour passer ce nombre à six en fonction des décisions des Etats membres. En complément, l'agence formera un corps d'astronautes de réserve d'environ 20 personnes, qui ne seront pas des professionnels comme celles et ceux qui seront sélectionnés d'ici 2022, mais pourraient participer à des missions d'opportunité pour l'ESA en fonction de leurs profils. L'agence devrait en effet disposer de nouvelles possibilités pour envoyer des astronautes en orbite au cours de la prochaine décennie.

Le processus de sélection comporte un premier volet sur dossier, des tests de niveau, une évaluation psychologique, une petite partie médicale, puis des entretiens. Tous les citoyens des pays membres de l'ESA sont invités à postuler.

Enfin, l'ESA a présenté un projet particulier, visant à l'inclusion des personnes en situation de handicap. Nommée « Parastronaute », ce volet vise à évaluer le handicap dans un cadre de travail astronautique, pour savoir où sont les limites, ce qu'il est possible de faire en faveur de l'inclusion et quelles barrières à l'entrée peuvent être supprimées. Déterminée à poser la question du handicap et à ouvrir le débat, l'agence spatiale européenne est la première à lancer un programme de ce genre pour permettre au plus grand nombre de profils de travailler et de s'épanouir dans l'espace.

Un premier groupe basé sur la qualification paralympique est ouvert à la sélection : membre postérieur sous genou déficient ou manquant, membre postérieur atrophié ou allongé, et personnes de petite taille (< 130cm).

ESA astronautes sélection 2021 parastronautes © ESA
Le projet Parastronaute. Crédits ESA

C'est un petit pas pour l'humain…

Vous aurez du 31 mars au 28 mai 2021 pour vous inscrire sur le site de l'ESA, créer un compte, remplir votre questionnaire à soumettre avec une lettre de motivation, un CV, un certificat médical et une copie de passeport.

Toute l'équipe de Clubic vous souhaite bonne chance…

Source : ESA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
13
loracle
Moi je suis déjà astronaute, une ptite taf et hop sur une autre planète
Pronimo
Je ne comprends pas le délire de l’inclusivité la dedans surtout que pour être astronaute, enfin comme je l’ai appris au cinéma et dans les séries , il faut être d’un physique irréprochable, en très bonne santé, sans aucun handicape… on parle quand meme de mettre le corps a rude épreuves la haut!
ebottlaender
La seule façon de rater à 100%, c’est de ne pas postuler
ebottlaender
Le ciné et les séries, c’est souvent loin de la réalité. Pas besoin d’un physique irréprochable, juste d’être en bonne santé ! Pour le reste c’est sûr, ils peuvent se permettre d’être exigeants. Mais l’inclusion c’est justement ne pas faire reposer de critère sur le genre, l’orientation, etc.
Side_a9
@Eric BOTTLAENDER ou de ne pas avoir de Master?
ebottlaender
Hem, oui
mecatroid
Notre sympathique Thomas national a fait si forte impression qu’ils vont crouler sous le nombre de candidatures françaises cette année.
BBlake
Je participerais à la prochaine vague de recrutement, j’attend d’avoir plus d’expérience
adippe
@Pronimo : Avec un cursus de 15 ans, du moment qu’il n’y à pas de problème de santé, y’a largement le temps de faire une préparation physique poussée.
ebottlaender
Oui en plus tu peux aller à la salle avec Thomas Pesquet ^^
adippe
c’est vrai que ca peut motiver … en plus d’être payé pour ca
Voigt-Kampf
Faut aussi passer le test auprès de moi <br /> Je ne laisserai pas n’importe qui voir la porte de Tannhäuser
Voigt-Kampf
Ça tombe bien j’ai besoin d’entraînement… Vous êtes sûr que vous ayez déjà fait le test M. PierreKail ? Allez, commençons, n’ayez crainte.<br /> Vous voyez une tortue sur la carapace en train de débattre pour se remettre sur ses pattes. Que faites-vous ?<br />
Fulmlmetal
L’article «&nbsp;La sélection ne comporte aucun critère lié au genre ou à l’orientation&nbsp;»<br /> Je ne vois pas trop ce que cette phrase vient faire dans l’article. Le fait de le sous entendre c’est limite raciste ou déplacé. C’est limite si vous n’aviez pas rajouté lié à la couleur.<br /> Ca fait bien longtemps que le genre n’est plus un obstacle aux sélections, et je doute que le fait d’etre bi, gay ou trans aient été par le passé un obstacle, en tout cas il n’y a jamais rien eu d’officiel sur ces points.<br /> Concernant un candidat spécial handicap, je reste sceptique. D’autant que votre texte laisse sous entendre que c’est pour les étudier, ça fait un peu cobaye, c’est péjoratif. Pour moi un handicapé doit aller dans l’espace s’il en a les qualification, pas pour faire souris de labo.
Fulmlmetal
«&nbsp;La seule façon de rater à 100%, c’est de ne pas postuler&nbsp;»<br /> Ou de ne pas répondre aux critères de l’annonce que vous mentionnez " il faut tout de même remplir quelques critères. Être citoyen européen, majeur, avoir moins de 50 ans, disposer d’un diplôme de niveau master et de trois ans d’expérience"
Fulmlmetal
«&nbsp;Pas besoin d’un physique irréprochable, juste d’être en bonne santé&nbsp;»<br /> Mouais, enfin quand il y a plus de 10.000 candidats, si tu n’es pas parfait partout tu n’as aucune chance. Il y a déja fort à parier que les 100 meilleurs sont déja tous parfait en tout point. La sélection finale se fera certainement sur des détails.
stratos
Pas de master mais j’ai vu plusieurs fois star wars, star trek, stargate, donc autant les systèmes de transport subspatial c’est mon dada. Le plus couplé a toutes les saisons de mac gyver, je peux faire de la soudure avec du chocolat.<br /> Pourquoi avoir un master, inutile, il y a juste à voir Macron a fait 1 an d’épidémiologie il a même plus besoin des chercheurs, lui c’est un trouveur
ebottlaender
Cette phrase est dans l’article, car dans de nombreux pays (et notamment aux Etats-Unis) n’importe quel formulaire d’emploi demande les origines, la «&nbsp;race&nbsp;» ou l’orientation, l’appartenance à une minorité, etc. Pas pour l’ESA.<br /> C’est d’autant plus important que, et ce sont les astronautes eux mêmes qui le soulignent, de nombreux candidats, peu inspirés par la représentativité de leur genre ou de leur orientation, ont tendance à ne pas postuler, intimidés à l’idée que ces critères puissent être pris en compte ou devenir un obstacle. Que ce soit officiel ou non, de nombreux clichés ont encore pignon sur rue malheureusement.<br /> Pour ce qui est du « La seule façon de rater à 100%, c’est de ne pas postuler », évidemment il est entendu qu’il faut respecter les critères. Mais encore une fois, de nombreux astronautes ne pensaient pas avoir les qualités nécessaires en postulant, et se sont vus sélectionnés ensuite.<br /> Pour regrouper les réponses, c’est aussi le cas sur le plan physique. Il n’y a absolument pas besoin d’être parfait partout, le physique n’entrant en ligne de compte que lorsqu’il constitue un handicap. Beaucoup de gens pensent par exemple qu’il faut une vision parfaite, or ce n’est pas le cas il y a des astronautes à lunettes, des petits que d’autres(Peggy Whitson mesure 1m63), et d’autres plus grands, voire avec de l’embonpoint. Pas besoin de montrer les «&nbsp;tablettes de chocolat&nbsp;» pour bosser efficacement en orbite. Et ce n’est pas parce que d’autres les auront qu’ils seront sélectionnés en priorité. On en parle dans l’article, mais la vérification physique a lieu tard dans le processus.
Fulmlmetal
ceux qui ont des lunettes ou de l’embonpoint le sont devenus après leur sélection. Par exemple john Young avait des lunettes lors de sa dernière mission. S’il l’es avait eu à sa séelection pour Gemini il aurait été écarté direct.<br /> Quand à la faible taille je ne vois pas en quoi ce serait un handicap, tu as de drôle de préjugés. au contraire une personne plus petite est plus à l’aise dans des espaces restreints. En général ce sont plutot les grands qui sont pénalisés. il n’y a que pour les scaphandre d’EVA qu’il peu y avoir une contrainte de taille mais on sait qu’il existe plusieurs tailles.<br /> En aviation par exemple un pilote de chasse trop grand peut etre éliminé car il ne rentre pas sous la verrière.
ebottlaender
Il serait bon d’arrêter de croire que je m’exprime en fonction de mes préjugés et pas des faits (et je le dis car ce n’est pas la première fois que tu sembles le croire). J’évoque le cas de Peggy Whitson car elle a failli ne pas être sélectionnée car considérée car très petite à l’époque, ce qui était justement un handicap vis à vis des scaphandres. Lors de l’entrainement qu’elle a mené en scaphandre Orlan, elle était sous la taille demandée par les russes et elle a du montrer que ça ne posait pas de souci.<br /> Aussi, la remarque est fausse pour la vue ou l’embonpoint (c’était vrai à l’époque de la course à l’espace, les astronautes étant sélectionnés parmi les pilotes d’essais avec d’énormes limitations des véhicules). Christina Koch par exemple, portait déjà des lunettes lors de sa sélection.
Augusto
Embonpoint : check<br /> Lunettes : check<br /> Handicap : en cherchant profond y en a<br /> Gamma GT : y en a aussi.<br /> Entre «&nbsp;les tontons le remake&nbsp;» et postuler pour astronaute…<br /> Allez go pour le costard à rayures, le vitriol et les silencieux en mousse.<br /> Pas faute d’avoir envie pourtant…
Fulmlmetal
ah je vois que la machine a censure a repris, ma remarque a été supprimée … dès qu’on conteste Mr Botlander et que ça le dérange, oups on efface. C’est marrant c’est toujours avec le meme rédacteur, les autres acceptent les critiques, eux.<br /> Et comme je m’en plains je connais la musique, je sais que ça va ENCORE finir par un ban, faut pas contester Boatlander ici. Bon, je connais le chemin de la porte, à dans 15 jours …
ebottlaender
Ben je n’ai de nouveau rien fait, donc soit ton commentaire a attiré l’attention d’un modérateur, soit tu te fais des films.<br /> En plus ce qui est étonnant c’est que tu crois que j’ai en quelque sorte une vendetta personnelle avec toi alors que pas du tout. Cela dit je sais que ton opinion est probablement définitive sur la question, donc tant pis je vis très bien avec, c’est juste pour que tu l’aies lu au moins une fois.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Arnaque par SMS : et maintenant, l'indemnité carburant !
PS5 : pourquoi Sony met les bouchées doubles si proche de la sortie du PS VR2
OpenAI (ChatGPT) embauche 400 programmeurs pour enseigner à l'IA
Vieillissant, le code-barres va enfin disparaître. Qui pour le remplacer ?
Électriques ou non, voici les voitures les plus vendues au monde en 2022
Samsung : le Galaxy S23 le moins cher pourrait être moins rapide
Réforme des retraites : le courriel qui met le ministre des agents de la Fonction publique dans l'embarras
En novembre, la sonde Lucy pourra survoler un astéroïde... Bonus !
Prix en baisse pour Ring Fit Adventure sur Switch, le jeu pour faire du sport dans son salon
iPhone 15 : pourquoi les versions Pro auront droit à un meilleur Wi-Fi ?
Haut de page