Un mois après l'échec du lanceur Vega, l'enquête livre ses conclusions

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
21 décembre 2020 à 18h30
37
Vega VV-17 Avum © ESA
Un étage supérieur Avum, tel que celui qui a causé l'échec du vol VV17. Crédits ESA/S.Corvaja

La catastrophe du vol VV17, le 17 novembre dernier, avait donné beaucoup d'indices aux enquêteurs grâce aux données de télémesure. Un mois plus tard, le constat est là : c'était bien un branchement inversé. La commission indépendante livre une série de mesures pour éviter d'autres échecs à l'avenir.

VV18 aura-t-il lieu au début du printemps ?

Le vert sur le vert, et le rouge…

Décidément, il est des erreurs qui coûtent cher. Dès la création d'une commission d'enquête « indépendante » le 17 novembre, les données transmises par le lanceur après l'allumage de l'étage supérieur AVUM laissent peu de place au doute.

Est-il possible qu'un ingénieur ou technicien ait mal relié les câbles qui orientent la tuyère moteur ? Après avoir épuisé toutes les autres pistes, les enquêteurs diligentés par Arianespace et l'ESA ont en effet conclu qu'il s'agissait d'une « simple » inversion. Toutefois, une telle erreur est révélatrice de carences, non seulement lors de l'assemblage lui-même, mais aussi dans le processus d'inspection et de validation, ainsi que dans les tests réalisés entre l'assemblage de l'étage AVUM et son installation sur Vega. Ce sont ces étapes qui rendent incompréhensibles et honteuses ce genre d'erreurs.

D'autres grossiers échecs de qualité ont témoigné de carences similaires dans la dernière décennie : des capteurs forcés à l'envers sur un lanceur Proton en 2013, ou un étage Fregat configuré pour le Kazakhstan et décollant à plusieurs milliers de kilomètres de là, à Vostotchnyi en 2017. Il s'agissait à chaque fois de problèmes imputables autant à la technique qu'au contrôle.

Contrôle surprise

Plus précisément, l'enquête a conclu à un « défaut de qualification au niveau de la conception du lanceur », et recommande plusieurs actions, d'abord sur les deux prochains lanceurs déjà assemblés.

Il faudra des inspections et des tests supplémentaires, que ce soit sur le matériel comme lors des étapes de fabrication. L'ESA et Arianespace ont également émis des recommandations permanentes à mettre en œuvre sur les étapes de fabrication, d'intégration et même d'acceptation, sur les lignes d'assemblage en Italie et en Guyane.

Certains n'ont pas tardé, après cet échec, à pointer du doigt les responsabilités de l'entreprise italienne Avio, qui a ces dernières années gagné de haute lutte un contrôle « total » de la chaîne industrielle de Vega jusqu'à son lancement. Dans un communiqué, cette dernière affirme qu'elle mettra tout en œuvre pour améliorer le processus qualité.

Vega lanceur © ESA/S.Corvaja
En 2021, Vega devra non seulement refaire ses preuves, mais accueillir la nouvelle version Vega C. Crédits ESA/S.Corvaja.

Retour à haut risques

Sans garanties, les décollages de Vega devraient pourtant reprendre d'ici le mois de mars prochain. Le lancement sera crucial pour les ambitions d'observation d'Airbus Defense and Space, celui de la première unité de Pleiades Neo, satellite commercial à haute résolution. Un nouvel échec ferait entrer l'ensemble de la filière de lanceurs européens, déjà dans une mauvaise passe, dans une crise sans précédent.

*Quelques guillemets en effet, les autorités de rattachement étant toutes parties prenantes dans Vega.

Source : ESA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
25
nicgrover
Quoi il n’y a pas de détrompeur sur ce matériel de haute technologie ? C’est insensé…
clockover
La faute a une non concurrence dans le spatial Européen.
Wifi93
Pour aller au plus simple, pourquoi ne pas avoir des connecteurs de couleurs différentes et numérotés pour éviter ce genre d’erreur stupide ? Bleu 2 va avec bleu 2 , jaune 5 avec jaune 5 …
ebottlaender
Les détrompeurs n’enlèvent pas le risque d’erreur. Ca enlève une grande partie de l’intelligence requise pour ne pas se tromper, c’est vrai. Mais rien ne dit qu’il n’y en avait pas.<br /> C’est bien pour ça que l’erreur n’est que très partiellement du côté de l’humain (ou l’idiot, ou le méchant) qui a fait le branchement, mais plus du côté du contrôle qualité et des procédures de vérification.
LeToi
C’est plutôt une bonne nouvelle que l’erreur soit si simple. Ça veut dire que le reste de la conception est correcte
Element_n90
Arrêtes un peu !! Pas fichu de brancher le fil de couleur sur la couleur correspondante et tu trouves que c’est une bonne nouvelle ??!! On n’es plus fichu de faire correctement des opérations simples mais, tranquille man, y a pas de problème, files-moi le beudo et on vas se refaire une partie de Fortnite !!
wedgantilles
Pas vraiment. Surtout qu’un test aurait du révélé ce genre de chose. Comme si pour les voitures ont pouvait avoir le volant qui tourne à l’opposé de la normale sans que le moindre test n’est détecté le problème.
Niverolle
Certes, mais la répétition (pour ne pas dire l’accumulation) des ces erreurs de manip, montre un problème structurel du secteur spatial ukrainien.
pecore
Je croyais que dans l’aérospatiale on appliquait la loi de Murphy. Apparemment pas ou de telles erreurs n’arriveraient pas. Une boulette aussi bête qui coute des millions d’euros et une grosse perte de confiance, c’est vraiment lamentable et nul mais le pire c’est que cela aurait tout aussi bien pu arriver sur un vol habité.
LeToi
Ça veut tout de même dire qu’il ne devrait pas y avoir besoin de mois ou d’années de développement supplémentaires pour résoudre le problème…
dredd
Que Vega soit un échec, on s’y attendait. On attend le lanceur Navi pour revenir dans la concurrence.
redosk
Au contraire, quand c’est l’humain ou les contrôles qui posent problème, ça veut dire qu’il suffit de pas grand chose pour que d’autres problèmes apparaissent et qu’il faut revoir en profondeur les procédures.
Martin_Penwald
Les détrompeurs n’enlèvent pas le risque d’erreur.<br /> « Si ça ne rentre pas, utilise un marteau. »
Voigt-Kampf
Dans la série Régis est un…<br /> Aujourd’hui Régis est à son premier jour de travail de technicien dans l’entreprise Avio : «&nbsp;Bon on branche ce truc où ça ? Là, ça rentre pas, pas là, pas là… Aaah là ça rentre !&nbsp;»
eykxas
J’adore les gens qui pensent qu’un lanceur c’est juste trois pauvre câbles à brancher et hop… non c’est plutôt 300 (voir 3000 ?) câbles. Certes l’erreur est simple voir «&nbsp;bête&nbsp;» mais on parle pas d’un ridicule micro-onde.<br /> Voyez plutôt (ok c’est pas le moteur en question, mais peut importe, tout les moteurs sont conçu de la même manière) https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2017/11/2d74b327-f515-494f-90f5-8ad3274fd90c/860_ariane6-vulcain21-v2.webp
Nmut
@nicgrover, @Element_n90 , @pecore<br /> La comunication est réductrice, on ne sait pas exactement ce qu’est ce «&nbsp;câble inversé&nbsp;». Ca peut être bien plus complexe que juste un connecteur monté à l’envers. On sait juste que c’est une erreur de montage et pas de conception.<br /> De toute façon, plus on a de procédures de sécurité et de test, plus on a des erreurs bête (déresponsabilisation, tâches non valorisantes, …). C’est un ensemble très compliqué à régler entre les procédures amont et les tests pour s’assurer qu’il n’y a pas de possibilité d’erreur.<br /> En sureté et en sécurité, on considère l’ensemble des tâches comme des plaques trouées superposées qui doivent empêcher de passer la lumière qui symbolise l’erreur fatale. On sait qu’il y a des trous, soient aléatoires (impondérables), soit plus ou moins prévisibles (au moins en probabilité: erreurs humaines, défaut de conception, défaut de matière, …). Le but est de faire en sorte de n’avoir aucun trou aligné, c’est plus simple à dire qu’à faire!
carinae
Sur le fond tu n’as pas tord. Mais la … quand même… Les gars ne sont pas payés au SMIC et sont censés être consciencieux… Je sais bien que l’erreur est humaine mais bon . Ça dénote tout simplement des manquements a divers niveaux qui ne sont pas acceptables dans cette industrie heureusement qu’ils ne font pas pareil pour les avions ou les trains
tryptique
Si tu savais, tu ne monterais pas dans un avion…
Nmut
J’ai travaillé dans l’automobile et en ce moment je bosse pour l’aéronautique. Je pense que tu serais surpris par le nombre d’incidents débiles qui arrivent (et heureusement qui sont détectés) chaque jour.<br /> Ce qui peut sembler étonnant mais est logique si on y réfléchi, c’est qu’il y a des psychologues et ergonomes qui nous aident à dénicher les «&nbsp;trous dans la raquette&nbsp;» qui pourraient compromettre la sécurité, car dans la majorité des cas, cela provient de procédures qui génèrent des biais entrainant des erreurs humaines totalement involontaires et inévitables à terme.<br /> Pour le ferroviaire, je ne connais pas le domaine, mais je pense que c’est exactement la même chose, vu comment cela fonctionne dans les différentes industries que je connais.
nicgrover
Je plussoie.<br /> Il est vrai que cela paraît tellement simple que ça en devient très compliqué au vu de la quantité de petits détails^^
mecatroid
Bon, nous avons tous compris ici que le problème ne vient pas du gars qui a inversé deux cables (enfin pas que), mais surtout du processus de contrôle qualité. Il n’agit pas de dire «&nbsp;on a 2 cables à brancher, comment être surs, mettons un détrompeur et vérifions&nbsp;», mais plutôt on a «&nbsp;20 000 cables à brancher et on veut être certains à 100 pour 100 qu’il n’y a pas la moindre erreur possible&nbsp;». Et là, c’est un autre métier.
nicgrover
Le fil bleu sur le bouton bleu, le fil rouge sur le bouton rouge…<br /> OK je sors
Nmut
Plutôt, le fil vert sur la bouton vert et le fil rouge sur le bouton rouge!
nicgrover
Merci de me corriger sur ce moment d’anthologie du cinéma franchouillard… mais français quand même^^
marsu95
et aussi que c’est une erreur humaine, ça ça ne se corrige pas, donc quoi qu’on fasse on pourra y avoir droit au prochain écervelé qui confond les couleurs. Y avait-il un daltonien dans l’équipe ?
Nmut
J’avoue que je n’étais pas sûr et que j’ai fait une recherche pour retrouver cette phrase culte!
carinae
non non je sais ! J’ai quelques petites anecdotes sur le sujet ! <br /> Mais je pense que dans le cas qui nous intéresse, même si ce sont des sujets très délicats ce genre de chose est difficilement acceptable. Et c’est tout aussi vrai d’ailleurs dans les avions, trains, bateaux …
Nmut
Si par «&nbsp;inacceptable&nbsp;», tu veux dire que c’est la non détection qui est inacceptable, là je suis d’accord. Il y eu de manquements soit du personnel (rare), soit du management (quelque fois), soit dans les procédures de validations et tests (en général).<br /> Mais quelques fois, les mesures ne sont prises que quand le problèmes est arrivé. Je pense d’ailleurs au cas de l’Ariane plantée pour un débordement de capacité dans le traitement d’un senseur, c’est une des règles de base (en gros on ne touche pas ce qui marche) qui a provoqué la catastrophe. Le problème est purement informatique (et stupidement basique) mais n’était pas traité par les règles édictée par des statisticiens et des spécialistes de la sécurité, la faute initiale est là.<br /> Ca me fait aussi pensé à un autre problème vécu chez un précédent client, un équipementier. Les dev indiens m’ont remonté des comportement erratiques du système, quelques jours après, ce sont les roumains dans une autre partie du code qui n’avait rien à voir qui ont eu exactement le même type de problème. En creusant (être un vieux crouton aide bien à mettre le doigt sur des problèmes), j’ai surveillé la zone mémoire dévolue à ma partie (l’IHM) et j’ai vu un joli jardinage du noyau dans notre zone réservée. Et bien, la revalidation du noyau aurait généré un surcout de 10% et un délai énorme =&gt; ils n’ont rien voulu faire car la stabilité du noyau n’était pas remise en cause et ils n’avaient aucune idée des conséquences possibles (et moi non plus!) =&gt; je suis parti, je ne voulais pas la responsabilité de ça. Bon après ce n’était pas sur un système critique, heureusement!
Adrift
hahaha! Comme c’est drole!<br /> La roulette Russe du mec qui a inversé les fils
Pck
Peut être un petit stage chez SpaceX ? Humour, humour mais finalement …<br /> C’est quand même dommage quand on pense à la centaine de missions réussies d’Ariane 5…<br /> Certes 100% n’a probablement jamais été atteint?
Pck
En réponse à @nicgrover et à @Nmut Au sujet de « Le vert sur le vert, et le rouge… »<br /> D’ailleurs en l’occurrence, cela se termine par : « Alors se rappeler : le fil rouge sur le bouton blanc, le fil vert sur le bouton bleu.»<br /> Ce qui malheureusement, résume probablement assez bien la situation !<br /> Pour se consoler au sujet de « Retour à hauts risques », il y a pire : la fusée Chinoise (Longue Marche ?) qui a dernièrement «&nbsp;survolé&nbsp;» LA et NY en phase de retour incontrôlé…<br /> Et dans le genre, pas mal non plus : Le 23 septembre 1999, le «&nbsp;Mars Climate Orbiter&nbsp;», sonde ayant coûté 125 millions de dollars, s’écrase sur la planète rouge. Après enquête, l’erreur proviendrait d’une erreur de calcul de la sonde, qui aurait calculé la force dans les propulseurs en unités impériales plutôt qu’en unités issues du système métrique.
nicgrover
Ah oui quand même…<br /> On frôle de délire par moment. Et tout ce que l’on ne sait pas…
webnet29
Et pourquoi pas un sabotage? Vu que les étapes sont vigoureusement contrôlées. Quel technicien a changé sa Renault pour une Mercedes? lol!
sources
Ils devraient éviter d’employer des daltoniens.
Element_n90
Ils tomberaient sous le coup des lois «&nbsp;anti-discrimination&nbsp;» et pour «&nbsp;daltinophobie&nbsp;» !
jypegs31
bonjour<br /> vous ne connaissez l’expression «&nbsp;le diable se cache dans les détails&nbsp;»<br /> Le coup le plus rusé que le diable ait réussi, c’est de convaincre tout le monde que le cable n’existait pas.
inkbreton
Ce qu’il faut voir surtout dans cette histoire c’est qu’à la conception, ils n’ont pas pris toute la mesure de leurs décisions lors de l’exploitation de leurs travaux.<br /> En conception il y a une notion de «&nbsp;si c’est bien pensé, ça ne peut pas mal se passer&nbsp;». En gros tu dois prendre en compte, dès la conception de quoi que ce soit, de la possibilité que la personne qui s’en serve soit un signe (cad, il sait faire la différence entre un rond, un carré et une étoile mais n’a pas forcément la concentration que cela nécessite dans un plan plus complexe).<br /> L’histoire du gars qui inverse le branchement de deux fils … non c’est impossible. C’est forcément autre chose.<br /> Si la phase, la terre et le neutre n’ont pas la même couleur, c’est justement pour ne pas faire d’inversion/se prendre une bonne grosse chtouille <br /> Pour moi, c’est un problème de conception puisqu’il y a un moment où on peut «&nbsp;inverser les fils&nbsp;».
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Google introduit une évolution majeure dans son moteur de recherche : bientôt en France ?
Guerre en Ukraine : les cyberattaques russes pourraient-elles aussi cibler la France cet hiver ?
Cdiscount met la souris Logitech G502 Hero en pack avec le tapis G240 à prix fou
Kia EV6 GT contre Lamborghini Aventador : à votre avis, qui gagne ?
On sait quand les GeForce RTX 4070 Ti vont arriver !
Le grand classique GTA V dans sa version PS5 est disponible pour une petite poignée d'euros
Twitter Files : entre complotisme et harcèlement, Elon Musk essaie de se dédouaner
Accusations de viols : YouTube envisage de prendre des mesures contre les vidéastes
Neuralink : pourquoi l'entreprise de Musk est sous le coup d'une enquête après ses tests sur des animaux
Apple vous permet enfin de réparer votre ordinateur vous-même en France !
Haut de page