ENEDIS et OpenStreetMap veulent cartographier le réseau de distribution électrique

15 mars 2021 à 12h20
5
poteau électrique © Peggy_Marco / Pixabay
© Peggy_Marco / Pixabay

C'est par le biais d'une démarche participative qu'Enedis et OpenStreet Map France ont décidé de cartographier le réseau de distribution électrique, en séparant les poteaux et les postes électriques.

Enedis a décidé de miser sur l'open data pour servir de base d'information et faciliter le suivi du réseau. L'entreprise de service public, qui œuvre au quotidien pour 37 millions de clients, a annoncé avoir signé une convention de trois ans avec l'association OpenStreetMap (OSM) France pour nourrir la cartographie du réseau de distribution d'électricité. Pour y parvenir, les deux acteurs comptent sur le crowdsourcing et les contributeurs de l'association.

Faciliter les contributions avec des images aériennes

OpenStreetMap France et Enedis veulent associer les données fournies par les contributeurs aux images aériennes du réseau électrique de façon à enrichir les outils de cartographie collaboratifs. Pour cela, l'association OSM France mettra ces images aériennes, fournies par Enedis, à disposition de la communauté, qui compte 7 millions de membres, dont plusieurs milliers en France.

De là, les contributeurs pourront renseigner, avec davantage de précision, les positions et les caractéristiques des poteaux électriques que l'on peut retrouver sur l'ensemble du territoire. Les poteaux électriques, qui supportent des réseaux aériens utiles, électriques ou de télécommunication, pourront être plus facilement identifiés grâce aux ortho-photographies, qui aident à mesurer les distances et coordonnées géographiques avec une plus grande fiabilité.

Le niveau de détail des photographies aériennes est à hauteur d'un pixel objet de 5 cm. Cela veut dire que les utilisateurs peuvent voir, sur les outils de contribution, les objets les plus petits, comme un coffre électrique, le marquage au sol, ou un poteau donc.

Une démarche gagnant-gagnant, profitable aux clients et aux professionnels

La base de données est directement accessible à l'adresse enedis.openstreetmap.fr . Sur cette dernière, les utilisateurs peuvent contribuer à l'intégration des 800 000 postes électriques du réseau public de distribution. Pour Enedis, leur cartographie est importante, puisqu'elle permet de mieux qualifier le bâti et d'améliorer la croissance des territoires.

Enedis OpenStreetMap ajouter poteau
Il est possible, sur OSM, d'ajouter un poteau manquant

Mais c'est surtout la cartographie des poteaux électriques qui intéresse Enedis. Les repérer sur OSM peut en effet faciliter leur maintenance et leur remplacement, ce qui pourra notamment aider à un meilleur déploiement de la fibre optique dans certaines zones. Et de façon générale, la compagnie bénéficiera de cet enrichissement des cartes pour assurer un suivi encore meilleur du réseau électrique français, et sécuriser aussi le travail des intervenants sur ce dernier.

Depuis 2015, Enedis publie de façon continue des données énergétiques agrégées en open data. Que ce soit pour la description de son réseau, pour établir des statistiques sur la consommation et la production d'électricité ou pour dresser un panorama des énergies renouvelables, la démarche de la société peut profiter à une multitude d'acteurs, comme les collectivités locales, les fournisseurs de services, les acteurs du marché de l'électricité, ceux de la mobilité électrique, les associations, les universitaires ou, bien entendu, les citoyens.

Modifié le 15/03/2021 à 12h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
[MàJ] Après sa fusion avec OnePlus, OPPO va supprimer près de 20 % de ses effectifs
Haut de page