L'application de quiz en direct HQ Trivia met la clé sous la porte

17 février 2020 à 17h49
0
HQ Trivia
© HQ Trivia

Après un succès fulgurant, la descente aux enfers fut tout aussi rapide pour HQ Trivia. L'entreprise à l'origine de l'application mobile va en effet mettre fin à son activité, après avoir échoué à trouver de nouveaux financements. Mais d'autres facteurs, liés notamment à une concurrence croissante et à un management décrié, ont pu jouer un rôle dans la fin de cette aventure.

À son lancement, en octobre 2017, HQ Trivia a rapidement séduit. Son principe : des quiz en direct, une à deux fois par jour, permettant aux meilleurs joueurs de remporter de l'argent. En mars 2018, l'application avait ainsi regroupé 2,3 millions d'utilisateurs en même temps, lors d'une session exceptionnelle. Et à la même période, l'entreprise développant le jeu avait réussi à lever 15 millions de dollars (environ 13,8 millions d'euros).

Un rachat finalement avorté

Pourtant, moins de deux ans après cette période de gloire, HQ Trivia est contrainte de cesser ses activités. C'est ce qu'a annoncé son P.-D.G., Rus Yusupov, expliquant que « les principaux investisseurs ne sont plus disposés à financer la société ». Par conséquent, l'entreprise va devoir fermer et se séparer des 25 employés composant actuellement son effectif.


Pour sauver l'application, Yusupov s'était toutefois mis en quête d'un acquéreur. Et l'opération semblait en bonne voie, dans la mesure où une entreprise s'était montrée intéressée et avait envoyé une offre de rachat. Mais la transaction a finalement échoué, pour des raisons inconnues, selon le dirigeant de HQ Trivia.

Un management en question

Néanmoins, les difficultés auxquelles l'application était confrontée n'étaient pas nouvelles. Car après avoir connu le succès, elle avait vu sa popularité décroître. En raison notamment d'une concurrence de plus en plus dense sur le créneau du quiz en direct, elle avait dû revoir ses dotations à la baisse, ce qui avait poussé les utilisateurs à déserter progressivement.


Par ailleurs, en interne, le management a été largement critiqué par les employés. Seul aux commandes depuis la mort de l'autre cofondateur, Colin Kroll (victime d'une overdose de drogue en décembre 2018), Rus Yusupov a ainsi fait l'objet d'une pétition contre lui, lancée par une partie de l'équipe. Une initiative à laquelle le dirigeant a réagi... en licenciant les responsables de la fronde. Cette dérive autoritaire n'aura finalement pas suffi à sauver l'entreprise, et c'est finalement toute l'équipe qui doit désormais s'interroger sur son avenir.

Source : CNN
Modifié le 17/02/2020 à 19h23
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top