L'app Elyze devient open source et supprime l'ensemble des données amassées

20 janvier 2022 à 13h15
16
Elyze © Elyze
© Elyze

L'application mobile Elyze, qui veut aider les Français à trouver leur candidat pour la prochaine présidentielle, a beaucoup communiqué ces dernières heures. Parmi les principales annonces faites, on retient celle du passage en open source de l'outil.

Mise à jour du 20 janvier 2022, 16 h 00

Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous indiquions ce matin, furtivement, que l'application Elyze était bien disponible sur l'App Store, mais plus sur le Play Store, la boutique de Google. C'est toujours le cas, et alors que nous pensions que cela était dû à une mise à jour pas encore acceptée de la part de Google, il semblerait que la raison soit autre. Numerama explique que l'application, dans sa version Android, aurait été victime de plusieurs signalements (on ignore combien véritablement) pour « affirmation trompeuse ». De fait, Google a mis hors ligne l'application, le temps (ou définitivement ?) de lever tous les doutes sur Elyze, que certains accusent d'être un outil de manipulation. Affaire à suivre donc…

En l'espace de quelques jours, Elyze est devenue une véritable attraction. L'application mobile, la plus téléchargée dans sa catégorie en France depuis le début du mois de janvier (que ce soit sur l'App Store ou le Play Store ), a le vent en poupe mais souffre de diverses critiques, tant sur la collecte et la sécurisation des données des utilisateurs que sur son mécanisme même. Les créateurs de l'application, mis dans la lumière du jour au lendemain, ont apporté mercredi de nombreuses réponses pour pallier les multiples interrogations. Elyze est désormais open source… mais pas complètement non plus. Explications.

Elyze, en excès de vitesse sur l'autoroute des applications mobiles, veut rassurer

Rappelons en quelques mots ce qu'est Elyze. Nous parlons ici d'une application mobile au nom révélateur, puisqu'elle permet à ses utilisateurs de mieux s'y retrouver parmi la myriade de candidats à l'élection présidentielle. L'outil, qui a franchi le cap du million d'utilisateurs, affiche tour à tour des propositions aux mobinautes, et ces derniers font glisser leur doigt vers la droite ou vers la gauche, selon qu'ils valident ou pas cette proposition, un peu à la façon du « swipe » popularisé par Tinder. Et à la fin, Elyze vous présente le ou la candidat(e) qui semble correspondre le mieux à vos affinités politiques, en fonction des propositions que vous avez pu accepter ou écarter.

Le résultat fourni par l'application est l'un des problèmes régulièrement remontés par les utilisateurs, qui dénoncent le fait qu'en cas d'égalité entre candidats, l'application présentait un classement illogique. Les quatre jeunes amis derrière l'application (Grégoire, François, Wallerand et Gaspard), qui militent contre l'abstention des jeunes votants, affirment avoir résolu ce problème dans la prochaine mise à jour de l'application (et avoir ajouté une fonctionnalité « ex-aequo »), mise à jour validée pour iOS mais pas encore pour Android.

Mathis Hammel, connu pour ses compétences en développement, data science et machine learning, a récemment déniché une faille dans la sécurité de l'application, et est parvenu à modifier directement une proposition attribuée à Emmanuel Macron, en seulement trois petites heures. L'équipe d'Elyze a résolu le problème le lendemain et assure par ailleurs vouloir se conformer au RGPD, la CNIL ayant indiqué vouloir se pencher sur le cas de l'application.

Les créateurs s'engagent à une « suppression totale de l'ensemble des données collectées sur l'appli », outre le passage à l'open source

S'agissant des données justement, celles collectées ont suscité la polémique, l'application invitant ses utilisateurs à livrer leur date de naissance, leur code postal et leur genre. Ses créateurs indiquent que pourtant, il existe un bouton « Passer l'étape » qui permet aux utilisateurs de ne pas remplir ces champs. Sauf que ce petit bouton n'est jusque-là pas aussi bien mis en avant que le bouton « Continuer », ce que la CNIL ne doit sans doute pas voir d'un bon œil, à l'instar des cookies .

Elyze assure cependant n'avoir aucune volonté de vendre les données collectées à qui que ce soit, que ce soit une entreprise privée ou un parti politique. « Nous avons pris une décision claire, dans le but de dissiper toute inquiétude sur ce plan : celle de supprimer, purement et simplement, l'ensemble de ces données », ont annoncé les créateurs de l'application mercredi, après un premier passage dans l'émission d'Hugo Décrypte mardi soir. Pour s'en assurer, ils conseillent aux utilisateurs de relancer l'application, après la prochaine mise à jour. « Nous avons acté la suppression totale de l'ensemble des données collectées sur l'appli. Celle-ci sera effective dès la prochaine mise à jour », ajoutent-ils.

Pour aller un peu plus loin encore dans la transparence, Elyze indique avoir publié le code de son application sur GitHub, validant son passage en open source. La licence n'a pas encore été précisée, certes, mais on peut lire dans le fichier README que « les fichiers et dossiers de configuration des serveurs AWS Amplify ont été supprimés du code », ce qui tend à prouver que les données collectées ont bien été supprimées, AWS Amplify servant notamment au stockage dans le Cloud.

Source : Twitter @ElyzeApp , GitHub

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
14
Epsylon93
J’ai testé l’app et c’est une catastrophe (incroyablement orientée). J’en dis pas plus testez par vous même…
SlashDot2k19
Les résultats sont curieux, cela m’affiche des candidats avec 100% d’accord avec leurs propositions alors que j’ai refuser certaines propositions…
drozdi
Testé la semaine dernière. Orienté, je ne pense pas, incomplet, absolument.<br /> Orienté comment du coup ?<br /> Incomplet car sur certaines propositions, plusieurs candidats peuvent l’avoir dans le programme, ça ne valide le choix que pour celui duquel la proposition a été extraite. En fait, comme toujours, ce sont les données de base qui comptent. Tant qu’il n’y avait pas plus de données complètes sur les programmes, ça n’aurait pas du être ouvert. Ceci dit, avec certains candidats, ça allait être compliqué
_J2B
L’application part d’un principe plutôt louable, celui de «&nbsp;Tinderifier&nbsp;» la politique afin que les jeunes s’y intéressent.<br /> Le souci c’est qu’elle est très mal faite : une même proposition par 2 candidats différents (ex : repasser à un septennat renouvelable 1 fois) ne sera pas avancée de la même manière selon le candidat : sur l’un c’est précisé qu’il est renouvelable (combien de fois par contre, mystère) et sur l’autre ce n’est carrément pas précisé. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.<br /> On peut nommer aussi le problème des propositions déjà swipées (avec un choix clair fait par l’utilisateur) qui vont revenir plusieurs fois, celles qui disparaissent, celles qui ne sont pas comptées. Bref, l’idée est bonne mais en pratique l’application oriente malgré elle (j’espère) assez mal l’utilisateur.
Blap
Vu que la licence n’est pas précisée difficile de dire si c’est open source ou non
benben99
Ouais disons juste que le candidat qu’ils me recommandent ne semble pas correspondre a mes reponses aux questions…
jvachez
Google a supprimé l’application.
marc6310
Si quelqu’un a besoin d’une application pour aller voter … c’est probablement qu’il ne devrait pas aller voter.
Urleur
Ces les mêmes personnes qui vont manger dans le fast food des arches dorées qui téléchargent ce genre applis pour aller voter et si sa se trouve elles ont la carte du Moutons Club ?
darkkanga
Bonjour,<br /> L’abstention est un problème important dans notre société.<br /> Toute initiative de ce type même si elle est incomplète qui permettrait à des jeunes d’aller voter est louable.<br /> Il faut peut être évoluer dans notre société, le problème ne semble pas que les jeunes ne veulent pas voter mais ils ne savent pas pour qui, pour qu’elle raison voter.<br /> Il y a quelques années, il y avait les interviews au 20 heures, les débats et les propositions dans les boites aux lettres.<br /> Maintenant chaque candidat diffuse ses propositions dans différents médias avec plus ou moins de détails.<br /> La prise de décision pour un jeune qui n’a jamais voté n’est pas simple, les messages ne sont pas clairs.<br /> Proposer des idées pour aider les jeunes à aller voter est toujours une bonne chose.
AlexLex14
On vient de faire une MAJ en ce sens en haut d’article <br /> Le feuilleton n’est pas fini je pense ^^
jvachez
Le problème c’est qu’à cause des parrainages au final tous les politiques sont en gros «&nbsp;des gens aisés sous influence d’autres riches&nbsp;».<br /> On a eu Sarkozy (droite) puis Hollande (gauche) puis Macron (LREM) mais au final c’est la même chose : des politiques qui ne s’intéressent pas aux gens de base.<br /> C’est pour cela qu’il y a autant d’abstention, les gens savent que quelque soit le gagnant le résultat sera le même, le gagnant ne s’intéressera pas à eux.
melcky
20 janvier 2022<br /> Application non disponible sur le store android
darkkanga
Bonjour,<br /> Je pense que votre jugement si il est partagé avec des personnes qui ne votent pas ne les insistera pas à voter.<br /> Il est nécessaire je pense de donner une information la plus neutre possible.<br /> Nous avons la chance d’avoir d’avoir des courants politiques avec des idées très différentes où chacun peut se reconnaître.<br /> Donnons les informations et laissons les gens choisir.
pecore
Le seul message qu’il faudrait diffuser aux jeunes c’est : «&nbsp;en ne votant pas, vous votez. Vous votez de laisser à d’autres le soin de décider à votre place&nbsp;».<br /> Quant à cette application, elle est faite par des gens avec des opinions politiques à eux. Les résultats donnés par l’application en seront forcément biaisés. Donc cela ne sert à rien sauf à se faire orienter dans le sens politique des concepteurs.
darkkanga
Bonjour,<br /> Entièrement d’accord
_J2B
Je ne suis pas d’accord. Cette application pourrait être une bonne façon de mettre le pied à l’étrier pour des jeunes qui n’y connaissent rien.<br /> Faut pas prendre au pied de la lettre ce qu’elle indique et c’est une première façon de s’informer sur les programmes.<br /> Même si c’est encore bancal.<br /> Le souci c’est qu’elle a été sortie au mauvais moment (profitant de la notoriété des présidentielles pour faire du fric) et que les problèmes seront pas corrigés à temps.
marc6310
Pour prendre une décision il ne faut pas se baser sur un résultat prémâché, mais lire les programmes, aller dans le vif, creuser et voir avec lequel on accroche dans la globalité. C’est une question de sensibilité personnelle, de convictions. C’est complexe la politique c’est ni tout noir ni tout blanc. Cette application elle fait quoi ? Si je suis d’accord avec le point de vue écologique de Mr Mélenchon et d’accord avec la politique économique de Mr Macron (Je prends volontairement deux choses qui ne vont pas ensemble, vous savez l’économie «&nbsp;verte&nbsp;» ) ça fait +1 et -1 ? Il y a des coefficients ? Quels coefficients pour quel enjeux ? pourquoi ? Je trouve ça vraiment inquiétant de passer par un quizz quand il s’agit d’élire la personne qui sera à la tête du pays et mènera la barque durant 5 ans ou plus tant nationalement ou encore de nous représenter au niveau Européen. Nan … franchement il faut être naïf et inconscient pour construire son vote à partir de ça. Et arrêtez de prendre les jeunes pour des incompétents en politique et qui doivent être mis sous tutelle pour un apprentissage consensuel … Je suis jeune, et depuis toujours je regarde plus de débats que ma grand mère ou mon père et une bonne part des Français de manière générale qui n’y comprennent absolument rien et qui sortent le même discours gerbant du «&nbsp;de toutes façons c’est tous les mêmes&nbsp;». Le mieux c’est d’écouter une chronique de Guillaume Meurice sur France Inter pour comprendre à quel point l’âge n’est pas du tout un critère de choix dans la qualité d’analyse politique. Forgez votre opinion en vous intéressant vraiment à la politique, ça prend du temps mais en même temps c’est pas un swipe tinder pour un coup d’un soir là.
_J2B
Mais l’idée n’est pas de voter en fonction de ce que te dit l’application mais d’en apprendre plus petit à petit des propositions de chaque candidat(e). Et d’aider les jeunes désintéressés de la politique à se forger une opinion sur telle ou telle mesure.<br /> Comme j’ai dit plus haut, c’est mettre le premier pied à l’étrier.<br /> Après évidemment c’est à chacun de continuer le processus d’apprentissage en politique. Ce n’est pas une application qui se déstine aux avertis, mais à un public novice qui ne s’intéresserait pas du tout à la politique. Les faire tiquer, piquer leur curiosité.<br /> Et si, les études montrent clairement que les jeunes sont la frange la plus désintéressée. Pourquoi penses-tu que Macron drague les jeunes en faisant des vidéos avec McFly et Carlito ? Parce qu’il y a un marché «&nbsp;vierge&nbsp;» à conquérir.<br /> Quant aux chroniques de Guillaume Meurice, il prend volontairement les pires réponses des pires débiles pour les tourner en ridicule. Son taff est très bon mais combien de personnes il interroge pour tomber sur des perles ? Il n’est pas à un ratio de 1/1.<br /> Dire qu’il y a des vieux qui n’y connaissent rien en politique ne contredit pas le fait que parmi les plus jeunes, il y a une frange qui ne s’intéresse pas à la politique. Dire que des jeunes sont intéressés par la politique ne contredit pas non plus ce fait.
drozdi
De base je me disais ça mais au final, le fait qu’en théorie les propositions soient explicitées, détaillées, ça peut faire prendre conscience de sujets auxquels on aurait pas pensé. Si ça fait réfléchir et intéresser aux programmes un peu +. (j’essaie de me convaincre un peu aussi )
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez notre top 5 des applications gratuites
SNCF Connect : vous pouvez désormais utiliser vos chèques-vacances
Huawei AppGallery : une faille vous permet de télécharger gratuitement des applications payantes
Google Photos : vous pouvez enfin supprimer les photos directement d'un album, mais il y a un hic
WhatsApp : les fonctionnalités de la future offre premium commencent à prendre forme
Après la Russie, Google bloque également les mises à jour d'applications payantes en Biélorussie
Instagram a changé son logo, vous non plus vous n’aviez pas remarqué ?
Apple rate de peu le 1er avril avec sa nouvelle politique concernant les abonnements sur l'App Store
Surprise ! Elon Musk laisse entendre qu'il pourrait racheter Twitter, mais pour moins cher
Uber Eats se fait un petit festin de nouvelles fonctionnalités alléchantes
Haut de page