TikTok de nouveau attaquée en justice par des associations de défense des droits des enfants

15 mai 2020 à 18h58
0

L'application TikTok fait l'objet d'une nouvelle plainte aux États-Unis, à propos de son non-respect de la vie privée des utilisateurs de moins de 13 ans. Déjà épinglée l'an dernier à ce sujet, l'entreprise n'aurait pas respecté les termes de la décision alors prononcée par la justice américaine.

Toujours plus populaire avec le confinement, TikTok a récemment dépassé les 2 milliards de téléchargements. L'application, qui compterait plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde, connaît notamment un grand succès auprès d'un public jeune, voire très jeune.

Une amende de 5,7 millions de dollars en 2019

C'est précisément ce qui suscite l'inquiétude des autorités américaines. Ainsi, en février 2019, la Federal Trade Commission (FTC) a sanctionné l'entreprise chinoise ByteDance, propriétaire de TikTok, d'une amende de 5,7 millions de dollars. La société était alors reconnue coupable d'infraction à la loi COPPA, qui vise à protéger la vie privée des enfants sur Internet.

En effet, pour les utilisateurs de moins de 13 ans, l'application ne demandait à aucun moment l'accord des parents. Un consentement pourtant indispensable, selon la loi américaine. Après le jugement de la FTC, TikTok s'engageait donc à corriger cette anomalie et à supprimer toutes les données concernant des individus mineurs recueillies illégalement.

TikTok ne chercherait toujours pas à obtenir le consentement des parents

Mais un an plus tard, les dispositions prises par l'entreprise chinoise ne semblent pas suffisantes aux yeux de plusieurs associations de défense de la vie privée. D'après elles, « TikTok ne contacte à aucun moment les parents de l'enfant pour les avertir et ne demande même pas les coordonnées des parents ». Ce qui prouverait donc que la plateforme ne met pas tout en œuvre pour « obtenir un consentement parental clair avant toute collecte, utilisation ou divulgation d'informations personnelles sur les enfants », contrevenant ainsi une nouvelle fois à la loi COPPA.

Constatant, de surcroît, que plusieurs vidéos postées par des utilisateurs de moins de 13 ans étaient toujours présentes sur le réseau social, les associations ont décidé de porter plainte contre TikTok. Considérant qu'il s'agit d'une récidive, elles appellent la FTC à prononcer des sanctions plus lourdes que celles de 2019.

En guise de réaction, l'application s'est contentée de considérations générales. « Nous prenons la protection de la vie privée au sérieux et nous nous engageons à faire en sorte que TikTok continue d'être une communauté sûre et divertissante pour nos utilisateurs », a déclaré un porte-parole de la société.

Source : The Verge

6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top