La Chine et les Etats-Unis, principales sources de cyberattaques au premier semestre 2018

Mathieu Grumiaux Contributeur
22 octobre 2018 à 16h30
0
hacker pirate doigts clavier mac

L'entreprise NSFocus publie son étude bi-annuelle de sécurité. L'analyse du trafic durant le premier semestre indique que la Chine et les Etats-Unis sont la source principale des cyber-attaques.

NSFocus, une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, a publié une étude complète portant sur l'analyse du trafic internet entre le 1er janvier et le 30 juin 2018. Les résultats listent point par point les différents types d'attaques informatiques et leur volume.

Des attaques concentrées aux USA, en Chine et en Russie

La société a recensé près de 27 millions d'attaques informatiques durant ces six premiers mois de l'année. 40% d'entre elles ont été réalisées par des hackers « récidivistes », qui représentent 25% des pirates identifiés. Ces derniers se situent en Chine, aux Etats-Unis et en Russie. Selon l'étude, les hackers réutilisent régulièrement leurs techniques et renouvellent peu leurs méthodes de piratage.

Les attaques ont majoritairement ciblé les agences gouvernementales, les secteurs de l'énergie, de l'éducation et de la finance. Ces quatre secteurs stratégiques représentent près de 90% des attaques.

Une baisse des attaques DDoS

Le trafic des attaques DDoS a fortement diminué au cours de l'année. L'étude explique que cette baisse est due à une forte pression politique, notamment le gouvernement chinois, qui régule fermement le trafic internet durant les grands évènements ayant lieu dans le pays.

61% des attaques DDoS ont été lancées après une longue période de temps, mais l'exploitation de ces attaques pour récupérer des données et des informations ne concernent que 9% d'entre elles.

Pourtant Guy Rosefelt, dirigeant chez NSFocus, soutient que « le trafic de DDoS restera un grand fléau sur Internet. On peut soutenir que la plupart des pirates informatiques sont capables de générer d'énormes quantités de trafic et que leur capacité augmente, ce qui continuera de poser un défi majeur aux défenseurs et au personnel de la gouvernance de la sécurité. »

Hausse des attaques par porte dérobée

L'étude indique que la prolifération des chevaux de Troie a baissé sensiblement durant ce premier semestre 2018. Cela s'explique, selon les chercheurs, par la prolifération des attaques par porte dérobée, notamment sur les appareils connectés. Cette activité a culminé au mois de mai, avec 6 millions d'attaques recensées, avant de chuter à des niveaux restant toutefois importants.

Cette forte concentration des attaques fait également figure de rappel aux administrateurs réseau de continuellement mettre à jour leurs systèmes et à vérifier régulièrement leurs configurations.
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top