Les hackers du CCC pensent à un réseau Internet libre grâce à des satellites

le 03 janvier 2012 à 16h42
0
Les membres du Chaos Computer Club (CCC) doivent dévoiler prochainement en détails leur projet baptisé Hackerspace Global Grid (HGG). La proposition centrale de cette initiative est plutôt originale : envoyer plusieurs satellites afin de constituer un réseau de communication qui ne serait aucunement bridé.

00FA000004852850-photo-constellation.jpg
Les membres du Chaos Computer Club viennent de proposer un projet plutôt original et clairement ambitieux. Mettre en place une infrastructure réseau qui ne serait régulée par aucun organisme étatique ou même privé. Dans les grandes lignes, le projet est décrit comme une volonté de mettre en place un réseau capable de fonctionner en cas de « désastre naturel et économique ».

A long terme, le CCC explique qu'une fois cette architecture mise en place. Un second projet baptisé Constellation servira à faire vivre le premier. Constellation fournira toute la puissance de calcul grâce à de nombreux postes informatiques connectés en réseau Grid. Pour rappel, le Grid computing (ou grille informatique) est une méthode de partage des ressources. Par exemple, un utilisateur peut installer un logiciel sur son poste qui permettra d'utiliser les ressources inutilisées de certaines unités (CPU ou processeurs) pour du calcul décentralisé par exemple.

Par contre, le plan n'est pas sans contraintes. Par exemple, le fait que l'Espace soit juridiquement peu régulé fait naître une certaine instabilité sur la réalisation du projet. De même, les satellites seront difficiles à retrouver car ils seront envoyés en orbite basse grâce à des ballons. En effet, afin de mieux localiser les satellites, le CCC a imaginé une sorte de système GPS inversé constitué par des bases situées au sol. Une fois ces cellules synchronisées aux satellites, le réseau serait donc en place.

Sur son site, le CCC indique qu'il tiendra prochainement une réunion sur le sujet. Il expliquera également comment il compte envoyer d'ici plusieurs dizaines d'années le premier « hacker sur la Lune ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Hackers
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
DJI se met aux robots de combat... éducatifs
Test E-Road Lytrot V3 : une excellente alternative à la trottinette Xiaomi
scroll top